Bessan

Après la rentrée, travaux et effectifs en hausse au collège Victor Hugo

C’est Sylvie Macaux, principale du collège Victor Hugo, entourée de son équipe qui a accueilli les élus de la ville et du département au sein de son établissement.

La venue des conseillers départementaux du canton d’Agde, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, a permis de dresser un premier bilan de la récente rentrée scolaire. Ils étaient accompagnés pour l’occasion par Stéphane Pépin-Bonet, maire et Marie-Laure Lledos, première adjointe.

La rencontre, puis la visite des locaux, ont favorisé la découverte des travaux récemment réalisés par le conseil départemental au sein de l’établissement scolaire.

De nombreuses classes et des sanitaires ont été entièrement rénovés, permettant d’assurer un meilleur confort pour les professeurs comme pour les collégiens. Une extension, avec des structures modulaires, est également en cours car les effectifs sont en hausse. Pas moins de 507 élèves fréquentent le collège, originaires principalement de Vias et Bessan.

Au cours de leur visite, les conseillers départementaux ont rappelé leur plein soutien à l’établissement.

De son côté, le maire s’est réjoui de la parfaite entente entre les services municipaux et le collège principalement au sujet des équipements sportifs, et plus particulièrement de celle de la halle départementale de sport toute proche.

Une rentrée positive au même titre que celle constatée au sein des écoles maternelle et élémentaire.

 

Récolte inédite et difficile période pour les viticulteurs touchés mais debout


Ils sont touchés mais bien debout ! Les viticulteurs de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan » sont actuellement en pleine période de vendanges.

Une cuvée 2021 assurément inédite à la suite de l’épisode de gel d’avril dernier et en pleine crise sanitaire perturbant le marché viticole. Au final, plus de la moitié des vignes bessanaises a été impacté par le gel. Moins de 30.000 hectolitres devraient être récoltés contre 60.000 hectolitres l’année précédente.

Il y a quelques jours, les conseillers départementaux, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, accompagnés du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet et de quelques élus municipaux, sont allés à la rencontre du président et de la directrice de la structure, respectivement David Civale et Delphine Berruezo. Une occasion de mieux appréhender la situation particulièrement difficile de ces vendanges et ses conséquences à venir.

Malgré ce contexte, les viticulteurs ne baissent pas les bras. Ils n’en ont ni l’envie ni les moyens. Le travail de la terre ne le permet pas. La cave se doit de rester dynamique, portée par ses derniers investissements et initiatives.

Le succès du caveau devrait se poursuivre, surtout si les Bessanais restent fidèles à la production.

Côté commercial, le site internet marchand de la cave permet aussi d’acheter du rosé de Bessan à l’autre bout de la France ou de la planète : www.lerosedebessan.shop.

 

Les amis belges de Barvaux remerciés pour leur accueil à l’âne totémique

En mars 2020, juste avant la crise sanitaire, une délégation bessanaise a eu le plaisir de participer au carnaval de Barvaux, en Belgique.

Un déplacement ayant permis d’emmener l’âne totémique, des représentants de la mairie, du comité des fêtes, des amis de l’âne, des musiciens de la peña… Une initiative née de l’imagination de deux Bessanais d’origine belge, Renaud Lebrun et Nancy Carpentier.

Pour les remercier ainsi que pour saluer ceux ayant assuré un accueil convivial et amical sur place, le maire, Stéphane Pépin-Bonet, et son équipe municipale ont récemment reçu les artisans de cet accueil en mairie.

A cette occasion, les deux princes du carnaval, Thierry et Fernand, ont été au centre de toutes les attentions. Sans eux, la participation de l’âne au carnaval belge n’aurait pas eu la même dimension.

Après un intermède musical de la peña et un échange de cadeaux, tous ont pu se rappeler les liens créés entre Français et Belges à l’occasion de ce carnaval ancré dans toutes les mémoires des participants.

Les deux princes, présents à Bessan pour leurs congés annuels, ont lancé une nouvelle invitation.

Le maire et l’âne sont invités pour le 20e anniversaire du carnaval en 2022. Invitation acceptée. A suivre.

La nouvelle caserne des sapeurs-pompiers sera pratique et écologique

 

Le permis de construire ayant été signé par le maire de Bessan, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis 34) travaille actuellement à la mise en œuvre d’un projet majeur pour Bessan et pour le territoire de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée : la construction de la nouvelle caserne de pompiers.

Le nouvel équipement se situera à proximité de la caserne actuelle, entre les zones d’activités économiques de la Grange Basse et Héliopôle, nom désormais donné à la Capucière. Moderne et surtout pratique, le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault a également l’intention d’en faire une de ses premières casernes signées « développement durable » du département.

En effet, panneaux photovoltaïques et autres installations écologiques y seront intégrés. La maquette en trois dimensions du nouveau casernement a été dévoilé durant l’été.

La pose de la première pierre ne devrait pas tarder, d’ici la fin de l’année, pour enfin permettre un meilleur confort des hommes du feu, toujours présents pour participer à la meilleure sécurité de tous.

Le permis de louer entre en vigueur pour lutter contre l’habitat indigne

Après Agde et Pézenas, cinq communes de l’agglomération Hérault Méditerranée, dont Bessan, rejoignent le dispositif du permis de louer ce 1er septembre.

Un dispositif réglementaire qui a fait ses preuves, permettant de lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil. Dans un périmètre défini, pour les propriétaires de logements mis à la location ou pour les agences immobilières qui ont leur gestion en charge, il faut désormais déposer une demande de permis avant de mettre un bien en location.

Ce permis sera délivré sous un délai d’un mois après une visite du logement par un agent du service habitat de l’agglo. Celui-ci devra ensuite indiquer si le bien peut être loué ou pas en fonction de son état. Si le bilan est négatif, le propriétaire devra obligatoirement faire des travaux pour le rendre digne et conforme aux règles d’habitabilité.

Dans le cas d’un défaut de demande du permis, d’une mise en location malgré un refus, le propriétaire pourra être sanctionné d’une amende pouvant aller jusqu’à 15.000 €.

Les deux communes centrales du territoire (Agde et Pézenas) ont essuyé les plâtres depuis près de deux ans.

Elles vont désormais partager leur expérience avec les communes de Bessan, Florensac, Montagnac, Saint-Thibéry et Vias qui emboîtent le pas. Pour les propriétaires bessanais, une réunion publique aura lieu le lundi 13 septembre, à 18h, à la salle des fêtes.

Les bailleurs concernés recevront une invitation en ce sens dans les prochains jours.

Halte bessanaise pour le pèlerinage vélo du diocèse accueilli au stade Ibanez

 

Organisée par le diocèse de Montpellier, la 7e édition du pèlerinage Vtt du département de l’Hérault, appelé Pélé Vtt 34, est passée par Bessan.

Cette année, il s’est déroulé dans les derniers jours d’août reliant les communes de Saint-Bauzille de la Sylve, Fontès, Puimisson, Bessan et le Grau d’Agde. Un total de cent-cinquante kilomètres en cinq étapes pour plus d’une centaine de jeunes.

La dernière de ces étapes menait de Bessan au Grau d’Agde et, avant le final, le groupe des participants, des jeunes gens de onze à seize ans, a fait une halte au stade Bernard Ibanez, gracieusement mis à disposition le temps d’une journée et d’une nuit par la municipalité bessanaise. Sur place, toute l’équipe logistique a brillamment assuré l’intendance car l’organisation se devait d’être sans faille.

Mise en place du parcours, ravitaillement et réparation des vélos ont rythmé le parcours et la halte bessanaise a été très appréciée. Collégiens et lycéens ont pu saluer le maire, Stéphane Pépin-Bonet, venu à leur rencontre et celle de l’abbé Raphaël Duchamp.

C’est avec un office en présence de l’évêque auxiliaire à Notre-Dame de l’Agenouillade que le groupe a terminé son périple à la fois sportif et spirituel.

 

Quatre mariages pour une lune de miel autour de Guillaume et Jennifer

Dernièrement, il y a eu une animation toute inhabituelle autour de l’hôtel de ville et, plus précisément, autour de la salle des mariages. Le maire, qui attend généralement seul les futurs époux et leurs invités, était cette fois-ci entouré de bon nombre de personnes. Une dizaine de caméramans et de techniciens étaient présents dans le cadre de l’émission « Quatre mariages pour une lune de miel ».

L’émission de télé-réalité diffusée sur TF1 et TFX consiste à suivre le mariage de quatre couples, lesquels se mettent en compétition le plus beau jour de leurs vies afin de remporter leur lune de miel. Les mariés sont jugés sur des critères bien précis : la robe de mariée, la décoration, le repas et enfin l’ambiance du mariage. Les Bessanais Guillaume et Jennifer y participaient.

Entouré de leurs proches, le jeune couple a été chaleureusement accueilli par Stéphane Pépin-Bonet dans une salle où un tapis rouge donnait le ton. Avec simplicité et humour, le premier magistrat a uni Guillaume et Jennifer, lesquels étaient très émus.

Tous attendent désormais la diffusion de l’émission, dans quelques mois, afin de savoir si le couple remporte la lune de miel. A suivre.

Après la fête, les derniers rendez-vous conviviaux du mois d’août

Après la fête locale, des rendez-vous rythmeront le mois d’août.

Ils se tiendront selon les règles sanitaires en vigueur au moment de leur organisation.

A noter, le dimanche 15 août, à partir de 20h, la traditionnelle procession en hommage à Notre-Dame des Vignes, organisée par la paroisse au départ de l’église Saint-Pierre.

La place de la Promenade retrouvera un marché nocturne le vendredi 20 août, à partir de 17h30 et jusqu’à 22h30, sur le thème des puces et de la brocante.

Enfin, la grande tournée Hérault Vacances sera de passage à Bessan le vendredi 27 août, de 17h à 22h, également sur la place de la Promenade. Bessan sera la seule commune du canton à accueillir cet événement du conseil départemental de l’Hérault.

Au programme : des artistes 100 % héraultais, des producteurs 100 % locaux pour régaler les papilles, des conseils pour passer un bon été, des animations sportives, virtuelles et cérébrales pour tous…

Un rendez-vous à ne pas manquer sur la belle place de la Promenade, en plein air, et dans le respect des consignes sanitaires du moment.

Pour toutes informations contacter le 04 67 67 38 00.

Avec Mimi, de bons produits de l’été au carrefour du cimetière

Depuis quelques années maintenant, « Chez Mimi » propose chaque été des fruits et des légumes de saison issus de différents producteurs locaux au giratoire de l’entrée de ville côté Agde, près du cimetière communal et du terrain de tambourin.

Ce lieu est mis à disposition par la municipalité via une autorisation temporaire du domaine public.

L’activité saisonnière attire de nombreux Bessanais, mais aussi des touristes et des gens de passage fréquentant la traversée du village entre Pézenas et Agde.

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h30, sans interruption, « Chez Mimi » propose également du vin de la cave coopérative, du miel et autres produits du terroir. Un arrêt sur place s’impose.

Clin d’œil avec de bons ânes chargés du débroussaillement aux Mègeries

Petit clin d’œil sur cette initiative privée du côté des Mègeries, en limite avec la commune de Vias.

Des ânes sont associés au débroussaillement du secteur. Ils sont fidèles et vaillants, participant à la bonne tenue des terrains de leur propriétaire. Ecologique, durable et rien de bien anormal dans le pays de l’âne totémique mais c’est sympathique de saluer cette action.

Une occasion pour rappeler que le débroussaillement des terrains est une obligation pour les propriétaires concernés. Cet entretien consiste à couper régulièrement les herbes présentes sur les terrains proches des habitations. Il peut être effectué par les propriétaires eux-mêmes ou par l’intermédiaire d’une entreprise privée, à leurs frais en cas de défaillance.

Les services municipaux sont à disposition pour tous conseils quant aux modalités légales de débroussaillement.

Philippe Marin, adjoint au maire chargé de l’environnement, des énergies et du développement durable, reste également disponible en cas de questions ou pour toute action envers un propriétaire défaillant.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 04 67 00 81 81.

 

La rentrée se prépare avec une action de réduction des déchets alimentaires

Un projet municipal de réduction du gaspillage alimentaire se construit actuellement avec les toutes les parties prenantes des deux restaurants scolaires de la localité : agents de la restauration, animateurs du service jeunesse, cuisine centrale, utilisateurs des restaurants scolaires, élus et la société Cirklat Conseil qui assure le déroulement structuré de cette démarche vertueuse bonne pour la planète.

Le top départ de cette action, portée par Céline Sanchez, adjointe au maire chargée des affaires scolaires et périscolaires, sera donné dès la rentrée de septembre et s’échelonnera sur plusieurs mois selon le schéma suivant : une période de tri et de pesée des déchets, une analyse des résultats, la mise en place de formations et d’actions pour réduire les déchets et enfin, un bilan se traduisant par une seconde pesée.

Même si cet engagement est déjà présent dans les esprits à Bessan, il est important de pouvoir s’évaluer en permanence, de savoir modifier ses pratiques pour encore s’améliorer.

Cette action sera couplée avec la mise en place d’une nouvelle tarification gouvernementale des repas au prix d’un euro pour certaines familles. La municipalité communiquera avant la rentrée sur ce dispositif.

Des vacances actives et dépaysantes au centre de loisirs municipal

Comme à son habitude, le centre de loisirs Emile Lognos et le Point jeune accueillent pour les grandes vacances les jeunes bessanais âgés de 3 à 17 ans.

Les animations proposées doivent bien évidemment intégrer un protocole sanitaire particulier lié à la Covid 19. Toutefois, nos jeunes ayant besoin de se défouler après une année scolaire comportant bon nombre de restrictions, la bonne humeur est là.

Les sorties sont privilégiées ainsi que les activités de plein air. Les nouveautés ne manquent d’ailleurs pas : constructions en briques géantes (chaises, maison, hélicoptère…), accrobranche, jeux de piste et chasses aux trésors, jeux d’eau, parcours en trottinette ou Vtt, pétanque, canoë, ping-pong, babyfoot, formation aux premiers secours avec la Croix Rouge, sorties dans des parcs de jeux…

L’été est donc la saison des vacances, des joies et toute l’équipe des animateurs est pleinement mobilisée pour donner de la couleur à ces moments partagés.

Concernant la rentrée scolaire, toutes les informations seront prochainement communiquées sur le portail familles.

De nouvelles consignes sanitaires seront également en place en lien avec les différents établissements scolaires.

Le livre en hommage à André Fernandez sera présenté à la rentrée

Voilà quelques années que le regretté André Fernandez nous a quittés, laissant les siens, ses amis, les associations auxquelles il a pris part, son village natal et les vieilles pierres, bien à la peine.

André était un homme bon, aimant transmettre ses connaissances à son prochain, avec humilité et simplicité.

Tour à tour, poète, artiste, écrivain, André avait entrepris l’écriture d’un livre sur l’église de son enfance.

Au fil du temps, il a donc rassemblé ses grandes connaissances historiques en employant son style habituel de conteur amoureux de son village dans un ouvrage qu’il n’a pu finaliser.

A la demande de la famille, l’écriture du livre a été achevé par Michel Para, écrivain connu, déjà auteur de nombreux romans à succès et ami de la famille.

Cette dernière a souhaité que les bénéfices de la vente de ce livre soient reversés aux écoles de Bessan, puisque André était instituteur de métier ou plutôt par vocation.

Afin d’honorer ce souhait, l’association des parents d’élèves a pris part au projet.

En raison du contexte sanitaire, la sortie de l’ouvrage a été retardée à la rentrée. Les informations sur les modalités d’achat seront alors communiquées.

Procession modifiée pour rendre hommage à Notre-Dame des Vignes

Installée depuis 1982 à l’angle de la rue des Anciennes Ecoles et de la rue Victor Hugo, Notre-Dame des Vignes protège Bessan.

Elle est chaque année honorée par toute la population bessanaise et vénérée par la communauté chrétienne. Ces dernières années, la fête de la Vierge a été marquée d’une manière particulière avec une procession aux flambeaux dans les rues du village.

Compte tenu des règles sanitaires, la paroisse, organisatrice de l’événement, s’est adaptée et la procession n’aura pas les mêmes contours que les années précédentes.

Le rendez-vous a été fixé au dimanche 15 août, à partir de 20h, en l’église Saint-Pierre avec un concert marial par le duo et le quatuor Sol-Air, dirigé par Marcel Dazin. A 21h, les participants prendront le départ d’un court cortège.

En effet, afin d’éviter les déplacements d’un trop grand nombre de personnes, la vierge sera portée jusqu’à la Croix de la Mission toute proche de l’église, en musique avec quatre jeunes trompettistes.

Après un retour dans l’église, le verre de l’amitié sera offert par la ville.

A noter la nécessité de porter un masque et de respecter distanciation et gestes barrières durant tout l’événement.

Un imposant chantier d’enfouissement de lignes électriques traverse le village

Les travaux relatifs au schéma directeur d’enfouissement du réseau aérien haute tension, qui démarre de Vias et traverse le village jusqu’au Mont Ramus, ont débuté il y a quelques semaines. Ils vont s’étaler jusqu’à fin décembre. D’abord, une phase de création du nouveau réseau souterrain a lieu, puis viendra le basculement du réseau aérien actuel sur le nouveau réseau souterrain.

Après ces étapes seront déposés les poteaux de support aérien existants. Au total, plus de sept kilomètres de réseau aérien seront retirés, sachant qu’au fil du temps, certaines lignes passaient au-dessus d’habitations, notamment route de Béziers, de Montblanc et chemin des Ânes. Six kilomètres de tranchées seront réalisés pour recevoir le réseau avec la création de nouveaux postes de distribution.

Ce grand chantier aboutit enfin. Il est le fruit d’une coopération intense et active de la municipalité avec Enedis et notamment de Philippe Marin, adjoint au maire chargé des énergies.

Ces travaux vont permettre à Bessan de bénéficier d’un réseau d’alimentation électrique modernisé, sécurisé, garantissant une qualité de fourniture pérenne, et résolvant les problèmes récurrents de microcoupures.

La municipalité de Remich reste fidèle à l’âne totémique et à ses traditions

Emmenés par Jacques Sitz, maire de Remich, les amis luxembourgeois ont été bien présents à l’occasion des réjouissances de la fête locale de la Saint-Laurent.

Depuis la signature du jumelage en 2003, les Remichois sont fidèles aux traditions et ne manqueraient la fête locale pour rien au monde. Accueillis par la mairie et le comité local du jumelage, ils ont participé aux nombreux rendez-vous.

Stéphane Pépin-Bonet, maire et Vincent Burlet, président du comité, ont bien évidemment accompagné les membres du conseil communal de Remich tout au long de leur séjour. Ces derniers en ont aussi profité pour visiter la région et notamment Marseillan et les merveilles du bassin de Thau. Un voyage favorisé par la ligne aérienne en place depuis quelques mois entre Luxembourg et Montpellier.

Jacques Sitz et Stéphane Pépin-Bonet ont profité de cette rencontre amicale et conviviale, dans le respect des règles sanitaires, pour évoquer le vingtième anniversaire du jumelage. Il aura lieu en 2023.

Les deux cités souhaitent marquer ce petit événement en espérant lui donner un écho d’envergure à la fois avec des rendez-vous à Bessan et à Remich. A suivre…

Double défi réussi avec l’ouverture exceptionnelle de l’espace Paul Ricard


La municipalité a frappé fort à l’occasion de la fête locale de la Saint-Laurent.

Fin juillet, celle qui était encore incertaine en raison du contexte sanitaire a été préparée en des temps records par les services municipaux. Le premier défi municipal a été de mettre en place le pass sanitaire lors des grands rassemblements de personnes, et notamment lors de la tournée de l’âne totem.

Forces de police, gendarmerie nationale, agents de sécurité, sapeurs-pompiers, personnels de la commune et bénévoles de la Croix-Rouge ont été sur le pont grâce à l’ouverture exceptionnelle de l’espace Paul Ricard. Il s’agit-là du second défi d’avoir aménagé la friche industrielle pour accueillir en toute sécurité les soirées du comité des fêtes.

Ce dernier, dont les bénévoles ont été fortement mobilisés, a été à la hauteur des enjeux avec une programmation de qualité. Avec les Amis de l’âne, également sur la brèche, la municipalité a été ambitieuse levant les obstacles pour respecter les règles sanitaires complexes imposées par la préfecture.

Il s’agissait presque d’une épreuve du feu pour le site Ricard : épreuve réussi et prometteuse pour l’avenir !

 

La cérémonie des bouquets toujours autant fédératrice et porteuse d’espoir

C’est le rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux des traditions bessanaises : la cérémonie des bouquets sur la place de la Promenade où la jeunesse et la municipalité s’échangent hommage et reconnaissance autour de l’âne et du petit âne.

Malgré le contexte sanitaire et des conditions exceptionnelles, tous les acteurs de la fête locale étaient présents pour ce moment fédérateur sur la place de la Promenade, après l’office en l’église Saint-Pierre.

Dans ses propos, le maire, Stéphane Pépin-Bonet, n’a pas souhaité s’appesantir sur la pandémie, voulant avant tout mettre les traditions en avant, « celles qui unissent, qui permettent à tous de se retrouver une fois l’an sans distinction aucune ».

Entouré de personnalités toujours fidèles, il a tenté de semer l’espoir en vue de jours meilleurs en exhortant bien évidemment les habitants à se protéger de ce satané virus. Au-delà de cette période inédite, l’esprit de la fête était bien présent.

Danse de l’âne et du petit âne, remise des bouquets, chanson de Bessan et hymne national ont rythmé la cérémonie avec une salve d’applaudissements mérités pour les chefs de jeunesse et les demoiselles d’honneur.

Privés de fête l’an dernier, ils ont tenu bon et ont été à la hauteur avec envie et détermination. C’est autour du verre de l’amitié que chacun s’est ensuite retrouvé espérant une configuration habituelle dès l’année prochaine.

 => Plusieurs distinctions ont été remises lors de la cérémonie à Serge Maurin, Morgan Vieu, la ville de Remich, celle de Bessans et à une délégation d’amis belges ayant accueillis l’âne l’an dernier au carnaval de Barvaux.

 

De nouveaux locaux associatifs aménagés actuellement par la municipalité

Sur décision de la mairie, plusieurs associations bessanaises ont été dans l’obligation de déménager de leurs locaux mis à disposition par la municipalité au sein du centre social municipal Claire Estournet, rue des Anciennes Ecoles.

En effet, des travaux d’envergure vont être prochainement engagés d’autant que des désordres au niveau des planchers ont été constatés.

Par sécurité, les élus ont très rapidement réagi et de nouveaux locaux ont été proposés à toutes les associations concernées.

Les services techniques sont actuellement à pied d’œuvre pour réaliser les chantiers en des temps records.

Dès que la situation sanitaire le permettra, Sports et Loisirs et Terres de Touroulle se retrouveront au boulevard de la Liberté.

De leur côté, l’école de musique et la Padrime ont déjà pris possession de leurs nouveaux bureaux à l’entrée de l’espace Paul Ricard.

Enfin, la Croix-Rouge se déploiera prochainement dans la salle Jules Dijol face au centre social. Récemment, la ville a été chaleureusement remercié pour avoir permis de trouver des solutions pour tous, avec l’ambition d’une reprise associative la plus rapide possible.

Des aides pour rénover entièrement un logement très dégradé et les façades

La lutte contre l’habitat indigne et dégradé est une préoccupation majeure. Plusieurs actions, portées par l’agglo Hérault Méditerranée, sont en place pour améliorer ce genre de situation.

Grâce à divers dispositifs, les propriétaires peuvent bénéficier d’aides importantes. Si vous achetez un logement dégradé nécessitant une rénovation complète pour y faire votre résidence principale, vous pouvez prétendre à des aides allant jusqu’à 33.000 € d’aides publiques sur un plafond de dépenses maximum de 50.000 €.

Si le logement se trouve dans le centre-ville, vous pouvez bénéficier d’une prime à l’accession à la propriété de 3.000 € cofinancée par la ville et l’agglo et des aides à la mise en valeur des façades. Vous occupez un logement nécessitant de très gros travaux (toiture, électricité, plomberie, fenêtres, chauffage…), les aides sont là-aussi importantes : jusqu’à 45.500 € pour un plafond de dépenses maximum de 50.000 €. Ces aides existent aussi si vous achetez un bien à rénover pour le mettre en location.

Côté façades, les aides financières, déjà connues, pour rénover la façade d’un immeuble sont importantes. L’agglo, la région et la ville apportent déjà 25 % si l’immeuble est situé dans le périmètre du centre ancien et 75 % s'il se situe dans l’axe prioritaire Grand’rue et Promenade. A ces aides peut désormais s’ajouter une participation de l’Anah : 25 % avec un plafond de travaux de 5.000 euros hors taxes. C’est donc bien le moment de rénover vos façades, ce qui qualifiera notre patrimoine et notre cœur de ville.

=> Pour tous renseignements complémentaires et avant de commencer des travaux,

contactez la Maison de l’Habitat au 04 67 21 31 30 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..