Bessan

La Padrime remet la formidable somme de 20.000 euros à Icm Val d’Aurelle

Décidément, les Bessanais ont du cœur ! Un constat solidaire effectué, il y a quelques jours, dans la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville à l’occasion de la réunion organisée par l’association locale de lutte contre le cancer La Padrime. De nombreuses personnes sont venues assister à la remise d’un chèque de 20.000 € au profit du centre de cancérologie Icm Val d’Aurelle de Montpellier, en présence de Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, d’élus locaux et de représentants associatifs.

Paule Tissot, présidente de l’association a ouvert la réunion en souhaitant la bienvenue à l’assistance, en rappelant avec précisions le rôle et l’action de la Padrime depuis sa naissance en 1981. Elle a notamment bien expliqué la destination des fonds, récoltés tout au long de l’année par une dynamique équipe de bénévoles. Pierre Senesse, docteur à Val d’Aurelle, accompagné d’Ivannick Chataigné, chargé de communication, étaient également présents.

Avec des mots simples et une sympathie communicative malgré le sujet, le docteur Senesse a donné de nombreuses informations, notamment liées à la nutrition face au cancer.Des idées reçues ont véritablement été mises à mal, avec également des précisions très utiles sur les avancées dans la lutte contre les différents cancers.

Après avoir répondu à de multiples questions, le représentant de l’Icm a reçu le chèque des mains de Paule Tissot, entourée de toutes les bénévoles.

Les travaux sur la place de la Promenade avancent à rythme soutenu


C’est la révolution dans le centre-ville ! Depuis le mois de septembre dernier, les travaux de requalification de la place de la Promenade et de ses abords vont bon train et le nouveau cœur du centre historique se dessine avec plus de précisions au fil des semaines. Le chantier, particulièrement bien géré, connait une évolution marquante avec l’aménagement conjoint du pourtour de la salle des fêtes et de l’hôtel de ville.

Depuis décembre, la Grand’rue a réouvert, permettant de mieux irriguer le flot de véhicules qui continue à trouver des places de stationnement au sein de l’espace Baldy tout proche, route de Marseillan.

Les commerces de proximité et les services publics peuvent ainsi poursuivre leurs activités dans de bonnes conditions, même si les accès des services administratifs de l’hôtel de ville sont quelquefois perturbés en cette période.

L’aménagement du cœur de la Promenade devrait être à l’ordre du jour dans les mois qui arrivent, puisque le centre même de la place verra un aménagement différent que celui de ses abords. Les pierres grises devraient encore plus ressortir à l’issue des travaux. Ces derniers doivent durer jusqu’au mois de mai, voire même avant, car les entreprises travaillent à un rythme très soutenu.

La météo des semaines prochaines devrait être déterminante. A suivre.

Satya Granet enseigne le yoga pour une vie plus saine

Il est de ces êtres dont l'aura qui se dégage d'eux transpire la bonté, la sérénité. Satya Granet fait partie de ces êtres qui ont su évoluer et combattre malgré les aléas de la vie et le stress permanent auquel nous sommes confrontés.

Au fil de la vie et des rencontres par hasard qui n'en sont pas, nous avons pu rencontrer cet être étrange paraissant planer sur cette vague.

-Satya Granet, vous enseignez le yoga à Bessan, mais pas que, pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Attirée très tôt par la pratique sportive, j'ai passé un diplôme d'état d'éducation sportive. Passionnée par les métiers de la forme, du bien-être et plus généralement par tout ce qui touche à l'éducation physique, j'ai découvert le yoga comme une évidence. Le yoga m'a ouvert la voie de l'union entre le corps et l"esprit.

J'ai suivi une formation à l'Institut Français de Yoga auprès de François Lorin. Je me suis engagée dans la transmission de ses connaissances et enseigne le yoga depuis plus de 15 ans.

Je pratique le massage Ayurvédique et ai obtenu une certification de l'Armritha Bindhu Ayurvédique Institut suite à une formation se déroulant en France et en Inde.

Je pratique les soins énergétiques en suivant le parcours complet d'une formation en Reiki et ai obtenu une certification de Reiki Ryoho de maître et enseignant (degré IV).

Grâce à cette réconciliation entre le corps et l'esprit, le Yoga nous apporte un réeel bien-être dans notre vie quotidienne. Le Hatha Yoga nous amène par le corps à un état serein et une harmonisation intérieure.

J'enseigne principalement à l'aide des postures (Asana), du contrôle du souffle (Pranayama) et de la méditation (Dyana). Posture, respiration, méditation peuvent tour à tour culminer dans la pratique. Elles se combinent par deux : posture-respiration ou par trois posture-respiration-méditation.

Avec la maturité et les difficultés du corps c'est toujours le Yoga qui vient à l'élève et non l'inverse. 

- Je suppose que vous ne vous reposez pas sur vos acquis mais recherchez constamment une évolution, comment le pratiquez vous ?

Aujourd'hui, je me consacre à l'enseignement du yoga ainsi qu'à des consultations en thérapies brèves. Je me rend régulièrement en Inde et continue ma formation auprès de mon maître Sarvatma. Ces différentes ressources me permettent de proposer des outils et des techniques supplémentaires notamment au niveau de stages et d' ateliers.

Je pratique également et transmets le Reiki Ryoho dans le respect de chacun, je me considère comme un passeur de lumière, d'énergie, d’amour pour nous tous et pour tout l’univers. Alors que je passais mon premier degré Reiki, j'ai appris incidemment que mon père avait un don de magnétiseur. J'ai compris que j'avais hérité de son don, je ne le savais pas et lui non plus, il me l’a dit par le fruit du hasard mais je ne crois pas au hasard !  

- Quels sont les ateliers que vous proposez ? 


Le week end du 26 juin, j'organise un stage de ressourcing dans le Tarn, près d'une rivière. Il y a des endroits qui inspirent la sérénité, la détente, la paix, des lieux où le silence est présent juste le chant des oiseaux, la musique de l'eau pure de la rivière, les odeurs des grands arbres, de l'herbe , au milieu de la nature qui s'éveille autour de nous, un appel à notre être profond, intérieur, une déconnexion pour une connexion à soi. C'est dans ces lieux que je souhaite partager avec vous des moments de gratitude et bienveillance auprès de notre mère terre pour un temps de yoga, méditation, ballade méditative, atelier à thème, Mantra, fleurs de Bach ,huiles essentielles, tambour, Gong, partage de textes sur la philosophie Indienne , mudras (gestes sacrés) et plus encore en fonction de vous , de nous de l'énergie du groupe. Car une retraite c'est avant tout un partage une écoute , un respect de chacun. 

Au programme:
Yoga, Ballade méditative, Yoga Nidra (relaxation profonde), Mantra (chants sacrés), Atelier à thème , des moments de partage sur la philosophie Indienne, et d'autres activités , je me laisserai porter par l'énergie du groupe.

Reiki , massage Ayurvédique, Yogathérapie sont au programme sur demande avant le début de la retraite proposés dans les temps de repos.

 

- Et bien d'autres stages et retraites que vous retrouverez sur son site.

 

Satya Granet, Professeur de YogaDiplôme d'état d'éducation physique. Membre de l'Institut Français du Yoga

 

Mob : 06.32.04.79 46
Tel : 04.67.94.91.24

Une sentinelle citoyenne pour mieux lutter contre les décharges sauvages ?

Déchets de construction, déchets verts, sacs et films plastiques, canettes de boissons, pneus de véhicules et autres incontournables mégots de cigarettes… Selon les études dans le domaine, près de 90 % des communes seraient concernées par les dépôts sauvages dans la nature. Selon l’Ademe, cela représenterait 21 kilos par an et par habitant.

Face à ce véritable fléau des temps modernes, les élus de toutes les communes de France recherchent des solutions politiques efficaces : moyens humains pour nettoyer les espaces publics, mobilisation de la population, signalement aux propriétaires, réseau de déchetteries performant avec le Sictom, prévention et répression des contrevenants…

L’idée de créer localement une sentinelle citoyenne, afin de signaler ces points de dépôts de déchets dans la nature est en train de germer.

Un nouvel outil dans l’arsenal existant pour lutter efficacement contre ce fléau. Les personnes intéressées en vue de participer à cette sentinelle citoyenne est invitée à se faire connaître en mairie au 04 67 00 81 89.

 

Les équipes des gymnastes du collège trustent les premières places

L’As gymnastique du collège Victor Hugo de Bessan ne cesse de briller dans ses différentes compétitions scolaires. Ses jeunes gymnastes viennent, tout récemment, de décrocher le titre de championnes Unss (Union nationale du sport scolaire) de Béziers 2020, à la salle Marty.

Avec un total d’équipe de 225,90 sur 240, les féminines de l’équipe Bessan 1 améliorent celui de l’an dernier qui était de 220,80 : une progression particulièrement remarquable. Et pour ne pas bouder le plaisir, c’est l’équipe Bessan 2… qui termine deuxième avec 216,50 points loin devant Cazouls, Quarante…

L’entraineur et professeur d’Eps, Bruno Taragnat est fier de ces belles réussites et il n’a pas manqué de féliciter l’ensemble des deux groupes ayant brillamment représenté leur collège et leur commune.

Elles se qualifient maintenant pour le championnat de l’Hérault qui se tiendra le 11 mars prochain.

 

Les Aînés de la Tuque affirment leur rôle de lien social dans la commune

L’assemblée générale du club du 3e âge aura été particulièrement conviviale. Les adhérents des Aînés de la Tuque y sont venus très nombreux cette année, à la salle des fêtes, accueillis par Dany Cambra, présidente, en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, de Marie-Christine Fabre de Roussac, conseillère départementale, de Laurence Thomas, première adjointe chargée des affaires sociales et de Jean Lassausaie, nouveau président fédéral Ensemble et Solidaires, dont fait partie l’association bessanaise.

Le rapport moral d’activités a d’abord été présenté par Annie Collignon et le compte-rendu financier par le trésorier Gérard Novak, tous deux adoptés à l’unanimité. La présidente a ensuite énoncé la longue liste d’activités à venir, démontrant la formidable énergie du club, soulignée par le président fédéral, heureux d’être présent en voisin de Vias. Une bonne forme démontrée avec l’arrivée de nouveaux adhérents, portant à plus de 160 le nombre de membres.

L’assistance a été ensuite à l’écoute des informations communiquées par Laurence Thomas, première adjointe, sur l’aide aux mutuelles ou sur les actions engagées par le centre communal d’action sociale et l’association intercommunale Ensemble pour nos seniors. Jean Lassausaie a enfin répondu à quelques interrogations, avant que les adhérents et sympathisants ne se retrouvent autour du verre de l’amitié offert à tous.

Municipales 2020 : Génération Bessan se présente et invite à faire le bilan du mandat écoulé

Stéphane Pépin-Bonet, maire sortant, tête de liste de l’équipe Génération Bessan pour les élections municipales et communautaires du 15 mars prochain, invite à une réunion publique le vendredi 21 février 2020, à 18h30, à la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade.

Après les trois premières rencontres dans les quartiers, cette première réunion, où le public pourra prendre la parole, permettra aux trente et un colistiers de se présenter plus en détail.

Par ailleurs, le bilan de toutes les actions municipales du mandat municipal 2014-2020 sera présenté à l’assistance, en complément d’un livret récapitulatif en cours de distribution dans l’ensemble des foyers bessanais.

A noter qu’une nouvelle réunion publique sera organisée le jeudi 12 mars 2020, à 18h30, toujours à la salle des fêtes Aimé Péret afin de mieux prendre connaissance des propositions de l’équipe pour le mandat municipal 2020-2026.

Dernière séance du conseil municipal du mandat pour les élus

La dernière séance publique du conseil municipal de la mandature 2014-2020 se tiendra ce jeudi 13 février, à 18h30, en mairie (salle du conseil, rez-de-chaussée).

Sous la présidence du maire, la séance traitera de nombreuses questions : autorisation de programme et crédit de paiement pour la requalification du centre-ville ; demande d’aide financière exceptionnelle auprès de la région Occitanie et du département de l’Hérault pour la rénovation de la pelouse sportive du stade de football ; demande de subvention à Hérault Energies pour l’éclairage public de l’espace Louis Baldy ; tarifs de la cantine scolaire ; révision allégée du plan local d’urbanisme fixant les objectifs poursuivis et les modalités de la concertation ; conventions de servitudes à Enedis et pour l’installation de la fibre optique…

L’ordre du jour complet est affiché en mairie et consultable sur le site internet de la ville : bessan.fr.

Nouveaux réseaux au Puech Méjà et facturation mensualisée avec l’agglo

Après les travaux de réfection des réseaux et des branchements d’eau au lotissement Puech-Méjà il y a quelques semaines par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée (gestionnaire de ces réseaux en régie publique intercommunale), la voirie de ce quartier avait été fortement dégradée. Afin de la réparer, les enrobés de ces rues ont été entièrement repris dans le cadre d’une entente, à la fois technique et financière, entre l’agglomération et la mairie.

Si la réalisation de ces travaux a été programmée en ce début d’année, c’est aussi pour mieux envisager la construction d’un réseau pluvial dans ce secteur qui n’en bénéficiait pas en totalité. Ce nouveau réseau pluvial a été construit par l’agglo et la ville en a même profité pour corriger quelques trottoirs endommagés. A noter que les eaux pluviales sont désormais une compétence intercommunale depuis le 1er janvier dernier.

Sur le sujet de l’eau et de l’assainissement, une information importante, attendue par les Bessanais, vient d’être confirmée par Gilles D’Ettore, président de l’intercommunalité. En effet, l’année 2020 sera la dernière année de paiement des factures en deux fois (juin et novembre).

Questionnée par le maire, l’agglomération a indiqué qu’à partir de janvier 2021, le paiement pourra être mensualisé via un prélèvement, suite à un accord avec le Trésor Public. L’année 2020 servira donc de référence.

Des Bessanais supportent la 5e édition du challenge caritatif « Bab El Raid »

Le 8 février dernier a été donné le départ de la cinquième édition du « Bab El Raid », une aventure à but humanitaire. Il s’agit d’un un raid à défi, ouvert à tous, entre La Rochelle et Marrakech. Les ingrédients de celui-ci sont l’aventure sportive au road-book à travers les pistes, les défis qui rythment les journées et la solidarité avec la population Marocaine, le tout, au volant de vaillantes voitures deux roues motrices.

Douze jours hors du commun entre étudiants, jeunes diplômés, actifs et parfois retraités. Outre l’action solidaire où les participants vont participer à la plantation d’un millier de palmiers dattiers dans la région de Merzouga, la compétition favorise aussi des rencontres inoubliables avec les populations du désert lors de cette aventure, entre pistes et villages perdus au milieu du désert.

Trois commerçants locaux (supérette Chez Marie, boucherie Garcia et pizzeria Chez Jo) ainsi qu’une habitante (Lucienne Aymar) ont décidé d’apporter leur soutien financier aux sapeurs baroudeurs (pompiers de Barcarès) au profit de l’œuvre des pupilles orphelins et fonds d’entraide des sapeurs-pompiers de France, participant à ce raid. La team 141 emmenée par Julien Le Bray et Armand Oliveira représentera ces généreux donateurs jusqu’à l’arrivée.

 => L’aventure de l’équipe soutenue par les commerçants bessanais est également à suivre sur internet, à l’adresse suivante : www.babelraid.com.

 

Même si une seule liste se présente, il faudra voter le dimanche 15 mars

Les élections municipales et communautaires se tiendront en mars. Après la période d’inscription sur les listes électorales qui est maintenant clôturée, les électeurs nouvellement inscrits vont prochainement recevoir leur nouvelle carte électorale. A cette occasion, ils seront informés des changements intervenus dans la localisation de certains bureaux.

En effet, si les bureaux de vote n°1 (salle des fêtes Aimé Péret) et n°2 (salle Raymond Devos du centre social) restent inchangés, les bureaux de vote n°3 et n°4, qui se situaient jusqu’à présent au centre sportif Jules Ferry, sont déplacés. Ils seront désormais installés dans la nouvelle école maternelle Georges Bégou, route de Montblanc, face à la halle départementale de sport.

La mairie tient également à rappeler que les personnes ayant déménagé au sein même de la commune doivent communiquer leur nouvelle adresse en mairie. Ce déménagement peut amener à changer de bureau. Aussi, il est utile de le signaler en joignant un justificatif du nouveau domicile. Les électeurs qui ne le feraient pas pourraient être ultérieurement radiés des listes électorales.

Enfin, un dernier point au sujet du nombre de listes en présence. Selon la réglementation, même si une seule liste se présente au scrutin, le vote doit avoir lieu. Il se tiendra le dimanche 15 mars 2020 aux horaires prochainement communiqués par la préfecture.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le service municipal chargé des élections en contactant le 04 67 00 81 80.

Un 90e anniversaire surprise pour Claude Rogues, musicien passionné

 

Claude Rogues participe activement à la vie musicale bessanaise depuis des décennies. Et à l’occasion de son 90e anniversaire, ses amis musiciens de la batterie fanfare départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault ont tenu à lui réserver une belle surprise lors d’une récente répétition à la salle des fêtes. Ses amis et une grande partie de sa famille avaient été mis dans la confidence et même la municipalité s’y est associée avec plaisir.

Avec ce rendez-vous amical, plus de soixante-dix années de passion pour la musique ont été honorées. Claude y a œuvré, toujours avec entrain et sympathie, pour animer des bals, des carnavals, des fêtes populaires comme celle bien entendu de Bessan avec la danse de l’âne, mais également au travers d’harmonies à Sète ou à Béziers. Un parcours très applaudi non sans que le maire, lors de son intervention, y associe la mémoire de son épouse trop tôt disparue.

Claude Rogues est aujourd’hui membre de la fanfare départementale des pompiers que la ville de Bessan accueille depuis de nombreuses années pour ses répétitions. Ainsi, au-delà du trophée reçu des mains du maire, Olivier Arnaudin, président de l’union départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault, était aussi présent pour le remercier et saluer le groupe au nom de la direction du Sdis 34 (Service départemental d’incendie et de secours).

Diplômes, grades et nouvelle caserne pour les sapeurs-pompiers bessanais

La récente soirée de Sainte-Barbe à la salle Raymond Devos, organisée par l’amicale des sapeurs-pompiers volontaires, aura été comme toujours très chaleureuse.

La sympathique mais très officielle cérémonie s’est déroulée sous la présidence du chef de centre, Ludovic Foulgat, en présence de nombreuses autorités dont le maire, Stéphane Pépin-Bonet ; le colonel Christophe Durand, représentant le directeur du Sdis de l’Hérault ; le président de l’amicale, Romain Imberdis et des personnalités du monde des sapeurs-pompiers, venues en amitié dont Eric Castillon, Jérôme Bonnafoux et Jean-Michel Avarguez.

La Sainte-Barbe est une fête traditionnelle qui se réfère à la sainte protectrice des sapeurs-pompiers, mais également des mineurs et des artificiers. Si elle est normalement fêtée le 4 décembre, à Bessan et dans d’autres casernes, elle est souvent organisée en début d’année afin de faire le bilan de l’année écoulée et remettre des distinctions.

Côté activités, pas moins de 729 interventions ont été réalisées en 2019, avec un recrutement de nouveaux pompiers volontaires. Au total, les effectifs s’élèvent à 39 pompiers, dont un médecin, deux infirmiers et six personnels féminins.

Lors de la soirée, plusieurs pompiers ont officiellement reçu diplômes ou avancements de grades : Guillaume Millan, Florian Gironell, Olivier Annaert, Eurélio Causse, Bryan Maurin, Jérôme Martin, Daniel Luna, Martial Maurel, Ophélie Roques, Julien Roth, Christophe Foulgat…Une soirée qui a permis au maire, Stéphane Pépin-Bonet, de renouveler le soutien de la ville aux pompiers locaux, en rappelant le projet de la nouvelle caserne, désormais sur les rails, fruit d’un travail particulièrement étroit entre la ville, l’agglomération, le conseil départemental et le Sdis.

Un joli chèque pour le jardin partagé en faveur des enfants hospitalisés


L’association Hévaé Languedoc-Roussillon a pour but d’améliorer le confort des enfants hospitalisés aux travers de projets pédagogiques et ludiques. Depuis 2018, elle porte un projet de jardin partagé à destination d’enfants en long séjour dans les hôpitaux de Béziers et Frontignan, à l’Ime Montpellier, ou à l’institut Saint-Pierre de Palavas, qui pourront découvrir un jardin ou semer, faire pousser, récolter légumes et fruits, puis à les déguster avec l’aide de restaurateurs locaux.

Ce projet vise à redonner du sens à une nourriture saine, naturelle et respectueuse de la nature. La municipalité bessanaise, très sensible à cette initiative favorisant l’esprit de solidarité, a été un des premiers partenaires en mettant une parcelle de terrain à disposition au centre de loisirs Emile Lognos, afin que l’initiative se concrétise et puisse également accueillir un poulailler. Le jardin, en cours d’aménagement, sera géré par un groupe de jardiniers bénévoles confirmés et par les petits Bessanais.

Pour parvenir à cet objectif, Hévaé a besoin de partenaires et la fondation Truffaut, du nom des jardineries du même nom, a décidé d’y contribuer. Récemment en mairie, Vincent Wintergerst, délégué de la fondation, a remis un chèque de 3.000 euros en présence des élus, de soutiens locaux et de Jean-Michel Auque, trésorier et co-fondateur d’Hévaé. Cette dernière, représentée par Jean-Marie Martin, Martine Conty, Monique Aymes et Christophe Batut, n’a pas manqué de remercier le donateur et la ville.

Bella’Domicile : une esthéticienne à votre service

 

Diplômée et appliquée depuis quatorze ans, Céline exerce son métier d’esthéticienne avec passion.

Aujourd’hui, sa société « Bella’Domicile » propose ses services directement chez vous pour vous permettre de profiter de soins professionnels.

Une occasion privilégiée afin que vous puissiez trouver un moment pour prendre 

Soins du corps, ongles, épilations, soins du visage… découvrez toutes les prestations et tous les tarifs sur la page Facebook de la jeune femme.

Laissez-vous emporter par une vague de bien être les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 9h à 18h et également en mode nocturne le jeudi de 20h à 22h30.

Contact : 07 85 21 99 53 soin de vous dans votre environnement quotidien.

.

 

Les propriétaires se mobilisent pour l’embellissement des façades

La ville de Bessan est très active dans l’embellissement des espaces publics, en centre-ville comme dans les quartiers. Aussi, la municipalité est particulièrement satisfaite de constater que les particuliers comme les professionnels ont aussi engagé des démarches similaires en ravalant leurs façades ou en crépissant leurs murs de clôture.

Les diverses initiatives, menées ici ou là dans différents secteurs de la commune, commencent à porter leurs fruits. Mais il reste encore beaucoup à faire. Il existe d’ailleurs de multiples aides financières dans ce domaine, à destination des propriétaires soucieux de leur bien.

Pour tous renseignements, contacter le service Habitat de l’agglomération afin de savoir comment en bénéficier : tel. 04 67 21 31 30.

Annick et Jean-Pierre Dessens ont offert une belle découverte du Mustang

C’est un beau moment culturel qu’ont récemment offert Annick et Jean-Pierre Dessens, en invitant le public à la découverte du Mustang, le dernier royaume tibétain. Une cinquantaine de personnes, de Bessan et des environs, a participé à la rencontre tenue à la salle Raymond Devos du centre social, à l’invitation de la municipalité, en présence du maire.

Annick et Jean-Pierre Dessens ont diffusé un superbe film sur ce territoire rattaché au Népal depuis 1951. Dans son intervention, Jean-Pierre Dessens a rappelé les hasards de l’histoire ayant voulu que cette terre soit isolée du monde pendant des décennies, ne s’ouvrant que depuis peu au tourisme. Des images d’un territoire préservé, gardant intact sa culture, son mode de vie, sa religion et ses croyances.

Les deux conférenciers, vivant quelques mois de l’année sur place, aident les habitants du Mustang en collectant des fonds pour améliorer leur quotidien. Ils en connaissent les villages, les alpages, les pistes et les hauts sommets. Egalement cinéastes, ils ont véritablement fait découvrir ce coin du monde à des participants intéressés, lesquels ont posé de nombreuses questions à l’issue de cette jolie rencontre.

C’est désormais bien lancé pour Gigamed, au cœur du nouveau parc d’activités

Au-delà de la pépinière d’entreprises Gigamed dont le bâtiment trône fièrement à l’entrée du parc d’activités économiques de la Capucière, les travaux vont bon train dans le secteur. D’abord pour la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée qui poursuit l’aménagement des voiries et des différents équipements : réseaux divers, bassins de rétention, mobilier urbain…

Ensuite, pour les entreprises ayant obtenu leur permis de construire, lesquelles sont pleinement mobilisées pour la construction de leurs divers bâtiments et autres locaux. Hasard du calendrier, ces installations accompagnent une récente décision de justice rendue par le Conseil d’Etat. En effet, la plus haute juridiction administrative française a rejeté les recours engagés, il y a déjà de nombreuses années, contre la partie commerciale du parc d’activités.

Rappelons que le projet prévoit une surface commerciale dont le déplacement du supermarché existant. Le maire s’est récemment félicité de cette décision, permettant désormais de voir un aménagement global de la zone, incluant les thèmes retenus dès l’origine : supermarché, commerce, logistique, tertiaire, artisanat, pépinières d’entreprises, économies innovantes…

=> Pour tous renseignements sur les terrains actuellement en vente au sein du parc d’activités économiques,

contacter le service économique de l’agglomération au 04 99 47 48 61.

 

Le salon bio, bien-être et santé semble s’ancrer dans le paysage local


Durant deux journées, le deuxième salon bio, bien-être et santé organisé au sein du complexe municipal Jules Ferry, autour de l’association Amelys, a connu un très beau succès. L’événement piloté par Marie Galtier et George Mongelard a accueilli de nombreux visiteurs, satisfaits d’y retrouver une cinquantaine d’exposants venus du département et d’au-delà.

Les stands, placés au cœur de l’ancien gymnase, ont été accompagnés de multiples conférences et ateliers afin de permettre au public d’être sensibiliser aux pratiques du bien-être et d’y trouver une réponse adaptée à un besoin personnel. On notait la présence de thérapeutes, masseurs, réflexologues, énergéticiens, ostéopathes, savoir ancestral chinois, sophrologie, naturopathie, sonothérapie, kinésiologie…

Sérénité et apaisement se ressentaient dans ce salon intitulé L’Am’rieuse, lequel avait également une vocation humanitaire puisqu’une partie des fonds récoltés permet d’aider des enfants de pays lointains, victimes d’accidents de la vie, à être opérés et rééduqués pour suivre ensuite une vie plus agréable.

Un rendez-vous qui s’ancre dans le paysage local, comme l’ont dit les élus lors de leur sympathique passage

La Rose de Pierre fédère ville, département et région autour du logement

C’est dans une ambiance particulièrement détendue que la société Fdi Habitat a organisée, il y a quelques jours, l’inauguration de sa dernière résidence sociale, située dans le prolongement du chemin de la Renga. Dénommée la Rose de Pierre, elle comprend 49 logements à loyers modérés, associés à des terrains à bâtir. Accueilli par Stéphane Pépin-Bonet, maire représentant également la communauté d’agglomération, le directeur général du groupe Fdi, Dominique Guérin, était entouré du représentant de la région et du département.

Après la coupe du traditionnel ruban tricolore et la visite d’un des logements, l’ensemble des partenaires a pu rappeler l’historique de la création de ce projet et mieux appréhender les orientations architecturales et environnementales de l’architecte, Cyril Outrebon. Tour à tour, Stéphane Pépin-Bonet pour la ville, Dominique Guérin pour Fdi mais également Danièle Azémar, représentante de la région Occitanie et Vincent Gaudy, représentant du département de l’Hérault, ont tenu à saluer cette réalisation immobilière et sociale.

Au-delà des atouts de cette résidence, bien intégrée dans son environnement proche, ils ont chacun indiqué qu’en se rassemblant, les partenaires institutionnels et privés arrivaient à produire du logement de bonne qualité pour répondre aux besoins de la population. Après que le maire ait indiqué que la ville était très satisfaite d’œuvrer dans ce domaine avec le groupe Fdi, Dominique Guérin n’a pas manqué de souligner que les travaux avaient été réalisés par des entreprises héraultaises, dont deux de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.