Agde

Les Estivales d’Agde – Au cœur de l’Amour.


Réunion d’information le jeudi 1er juin 2017 à 19h00 à la Maison des Projets (32 rue Jean Roger) Agde

Organisée par l’Association du Centre Historique d’Agde.

Commerçants, artisans, public, bénévoles sont les bienvenus pour préparer ces 7 journées d’animations pour petits et grands dans les rues du centre-ville. Et ce, tous les dimanches du 16 juillet au 20 août et le mercredi 9 août de 11h00 à 20h00.

Des journées organisées par la ville d’Agde et le Comité des Fêtes d’Agde et du Cap d’Agde en partenariat avec l’association du Centre Historique d’Agde sous la direction artistique de la Compagnie Le Théâtre de Carton.

Renseignements au : 06 15 08 80 27 ou au 06 82 12 86 90

Sur Facebook : Les Estivales d’Agde – Au cœur de l’amour 2017.

Vinocap 2017

Esplanade Pierre Racine au Cap d’Agde.

La 8ème édition de Vinocap  a bien commencé sur les quais du Cap d’Agde. Environ une centaine de vignerons  sont venus  pour présenter les produits issus des vignobles les plus prestigieux de la région.
Le public pourra venir dialoguer et déguster les vins de ces vignerons les 26, 26 et 27 mai de 10h à 20h.

La « Route des Vignerons et des Pêcheurs » et l’association des commerçants du centre-port (ADEC) vous y accueilleront pour ce plus grand salon à ciel ouvert du sud de la France.
Et vu la température et la météo très favorable, n’oubliez pas de vous munir du chapeau panama Vinocap disponible à la boutique Vinocap, sur l’Esplanade Pierre Racine.
Voici un petit aperçu en images.

Cliquez sur une image pour l'agrandir
No images found.

La Villa Laurens

(Un entretien avec M. Laurent Félix, responsable de la Conservation du Patrimoine à la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée).
Lorsqu’Emmanuel Laurens hérite du domaine en 1897, la maison familiale est certes confortable et cossue mais pas extravagante comme elle l’est devenue plus tard. Mais le nouveau propriétaire veut faire de sa demeure quelque chose d’unique. Pour y parvenir il va dépenser sans compter et son temps et son argent. Les premiers travaux débutent en 1898 et ils dureront trois ans. L’extérieur n’est guère changé mais tous ses efforts se portent sur l’intérieur qui subit de profondes modifications avec des décors de style égyptien et une bonne part d’orientalisme, le tout agrémenté de mobilier moderne fabriqué sur commande (réalisé par Léon Cauvy). Les goûts d’Emmanuel Laurens le portent vers l’Art Nouveau et ils s’entourent alors d’artistes résolument modernes qui pour la plupart sont devenus ses amis.  
« Dès que l’on pénètre dans la villa, et ce malgré l’état de dégradation du décor mural, on est vraiment dans une villa antique théâtralisée, on est vraiment dans un décor de théâtre, une folie qui fait penser à Pierre Loti avec cet univers mâtiné d’orientalisme, de voyages, et d’antiquités. Nous avons encore aujourd’hui sous nos yeux la vision d’un autre art de vivre ». (dixit Laurent Félix qui est en charge des recherches sur l’histoire de la villa Laurens)
Depuis l’achat par la commune d’Agde en 1994, le service du patrimoine de l’agglomération a entrepris de nombreuses recherches sur des archives liées au domaine. Le fonds de documents initial a « disparu » et a été emporté par les anciens propriétaires, c’est-à-dire toutes les archives personnelles d’Emmanuel Laurens Quand ils ont vendu à la commune, les anciens propriétaires ont vendu sans le mobilier. Grâce à des aides de l’Etat une partie de ce mobilier a pu être acheté mais le contenu ne faisait pas partie de la vente, les écrits et tout l’acquis d’une vie, celle d’Emmanuel Laurens, ont « disparu » à la vente de la villa.
Une partie du mobilier est actuellement visible au musée agathois Jules Baudou. Il a été acheté par la ville d’Agde et déposé au musée en attente de son retour dans la villa. En 2001, la ville a acquis du mobilier réalisé par le même artiste, Léon Cauvy, qui pourra s’intégrer dans la villa.
« Il y a trois modules au sein de la villa, tout d’abord le salon de musique (restauré), le corps de bâtiment central et l’appartement privé. C’est cet appartement privé qui est appelé à devenir un espace de reconstitution, de l’univers d’Emmanuel Laurens, à partir de la documentation que nous possédons ».
« Dans le reste de la villa, il n’est pas envisagé de le meubler mais de refaire les peintures murales, ce qui sera un gros travail passionnant car aucune pièce ne ressemble à une autre aussi bien sur le support que sur les motifs.  Concernant l’escalier central qui est un endroit « phare », des colonnes en céramiques, représentant des éléphants, ont été  rachetées par la communauté d’agglomération ».
« L’idée aujourd’hui c’est d’ouvrir toute la villa au public. Nous sommes actuellement en train de travailler sur les flux, les parcours du public. Le but sera d’ouvrir sur son aspect historique mais aussi de concevoir un projet culturel qui engloberait outre la visite du monument historique mais aussi un questionnement sur l’Art et sa pratique. C’est ça qui est très important et sur lequel nous travaillons actuellement ».
« Aujourd’hui tous les corps de métier ont été déterminés pour les 14 lots de cette restauration. Concernant les peintures murales, pas mal d’étapes de conservation préventive ont été réalisées. Les menuisiers vont aussi prochainement intervenir pour déposer la porte et le plancher doit être prochainement pris en charge ».
Le salon de musique dédié à Louise Blot, cantatrice et épouse d’Emmanuel Laurens, a fait l’objet d’un programme de réhabilitation dès 2007. Après 7 années de travaux, l’auditorium a été ouvert au grand public lors des Journées du Patrimoine en 2014.
La durée du chantier de restauration va s’échelonner jusqu’à fin 2019. Après les fondations et les planchers, les travaux concerneront les peintures murales.
Pour le jardin proprement dit, une étude paysagère est en cours de réalisation dans le cadre de la requalification du quartier de la gare qui prendra en compte le domaine de Belle-Isle et l’ensemble de la zone avec aussi le port fluvial.
Au cours de tout cet entretien et lors de la visite de la villa nous avons pu sentir que Laurent Félix est passionné par son travail et qu’il continue ses recherches avec un certain succès.
« Quelques archives refont petit à petit surface et des découvertes sont encore réalisées. Le fonds initial est encore récupérable et nous y travaillons. Mais surtout nous travaillons et nous valorisons ce que l’on possède déjà par des écrits, par des études scientifiques et par des  recontextualisations historiques et même artistiques.
D’ici la fin de cette année (2017) nous allons proposer une très belle étude à l’appui de nouvelles documentations, de nouvelles photographies.
J’ai retrouvé encore de nouvelles informations concernant le propriétaire Emmanuel Laurens que nous allons remettre en forme pour le publier et qu’ainsi tout un chacun puisse se le réapproprier ».
« Agde-infos » s’efforcera de suivre la suite de cette restauration.

« Agde-infos » adresse un grand merci à Mr Laurent Félix pour son accueil et sa disponibilité ainsi qu’aux membres de la société CORREA.

Photos de la villa : Janet L. Clark

Jean-Marc ROGER.

Cliquez sur une image pour l'agrandir
No images found.

"TrésOR" Exposition

La nouvelle exposition visible à la Galerie de la Perle Noire d’Agde. Une exposition présentée par les Métiers d’Art de la Communauté d’Agglomération Hérault-Méditerranée.

Du samedi 15 avril au samedi 14 octobre 2017.

Il y est mis en scène un des matériaux les plus nobles, l’or.
Au cœur de la ville d’Agde, la Galerie de la Perle Noire a réuni pour cette occasion une cinquantaine de créateurs, de France, d’Espagne et d’Israël qui vous présentent une pièce unique intégrant l’or sous diverses formes.

Galerie de la Perle Noire - 6 Place Molière – 34300 Agde.
Ouverture tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 19h et jusqu’à 22h les mardis en juillet et août.
Entrée libre.

Contact : Catherine Mutelle – 04 67 26 94 12
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cliquez sur une image pour l'agrandir

La famille Leroy-Beaulieu et le château de Cazilhac.

Une conférence-rencontre animée par Rémi Leroy-Beaulieu et Dominique de Lastours organisée par les Archives Municipales de la ville d’Agde.

Le mardi 23 mai à 17h30.

Une rencontre suivie d’une vente-dédicace de l’ouvrage de Dominique de Lastours «  Histoire de Cazilhac. De la terre de Cassius au Saint-Simonien Michel Chevalier et à la famille Leroy-Beaulieu » Un livre paru aux éditions Lapsaque en 2016.

« Depuis plus de 190 ans, la destinée de la famille Leroy-Beaulieu est intimement liée à celle du château de Cazilhac, situé près de Lodève.

Fort de ses recherches dans les archives publiques et privées, Dominique de Lastours retrace l’histoire de ce château : ses origines, les différents propriétaires auxquels ce domaine doit sa prospérité et son rayonnement jusqu’à la famille Leroy-Beaulieu qui depuis s’y sont succédés et ont marqué la vie locale et parfois nationale. Ainsi en est-il de Pierre Leroy-Beaulieu (1928-2006) qui fut député de l’Hérault et maire d’Agde pendant près de vingt-ans, conseiller régional, puis chargé des relations avec la présidence de la République et le Parlement de 1999 à 2006. Une mémoire familiale évoquée par son cousin, Rémi Leroy-Beaulieu au travers de documents, souvenirs et anecdotes.

Maison des Savoirs – Place du Jeu de Ballon –Agde

Réservation conseillée au 04 67 94 67 00

13ème Nuit Européenne des musées.

Le samedi 20 mai 2017 au Musée de l'Ephèbe..

Le musée de l‘éphèbe et d’archéologie sous-marine a le plaisir de vous informer qu’il organise sa «Nuit des Musées», le samedi 20 mai à partir de 20 heures, durant laquelle différentes actions culturelles vous attendent ainsi qu’un espace muséal modernisé.

Au programme une exposition d’art contemporain, « Sous l’eau, le feu » réalisée en partenariat avec le FRAC Languedoc-Roussillon, dans laquelle vous pourrez apprécier une collection temporaire, ainsi qu’admirer différentes photographies de l’artiste émergente, Anita Gauran.

Grâce au projet d’une action scolaire, proposé par des élèves de seconde 10 du lycée Loubatières d’Agde, « la classe l’œuvre », notre manifestation culturelle sera ponctuée de divers ateliers, tels que : des jeux vidéo, une chanson rap, des énigmes ainsi que trois courts métrages, tous en relation avec l’Ephèbe d’Agde.

Vous pourrez déambuler librement dans le musée ; néanmoins deux visites guidées seront proposées à 21h00 et 21h30.

Pour que la fête soit au rendez-vous, un Food truck sera installé à l’extérieur du musée afin que vous ayez la possibilité de vous restaurer toute la soirée qui se clôturera à minuit.

Entrée libre - Tout public

Musée de l’Ephèbe – Mas de la Clape 34300 Le Cap d’Agde

04 67 94 69 60

Des échecs pour lutter contre l’échec scolaire ?

Depuis septembre 2016, notre classe de grande section de Marie Curie entretient une correspondance avec la grande section des Terres Blanches de Frontignan, afin de partager nos expériences d’apprentissage du jeu d’échecs.
De nombreuses compétences mathématiques fondamentales s’inscrivent dans la découverte de l’échiquier, dans le déplacement des différentes pièces ou dans le codage d’itinéraires ainsi que des compétences langagières ou de structuration de l’espace.

Il ne restait plus que le cavalier à découvrir et nous avons fait appel aux vaillants CM2 d’Anatole France qui pratiquent également ce jeu dans leur classe. Ils nous ont préparé des jeux à notre portée (bataille de pions, chasse au trésor, parties sur échiquier géant, imite le cavalier ….) et nous avons accueilli nos correspondants le vendredi 12 mai.

Quelle joie de les rencontrer enfin ! Et quel plaisir de vivre avec eux autour de ces jeux d’échecs !

Nous avons tous dessiné nos mains sur 2 échiquiers de papier, un pour Frontignan et un pour Marie Curie.

Nous avons décidé de remercier les élèves de frontignan pour le livre qu’ils ont créé et qu’ils nous ont offert. Quant aux CM2, nous fabriquons un échiquier hexagonal pour les remercier pour leur implication et leur bienveillance et pour les encourager à continuer !

Merci à tous les élèves, parents, les Atsem, les maîtres Mr Genna et Mme Guerreau qui se sont mobilisés pour la réussite de cette journée.

Patricia Sapérès, pour les GS de Marie Curie.

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

 

Le Printemps des Citoyens.

Le samedi 20 mai de 15 à 17h30 Place du Jeu de Ballon – Agde

Une fête organisée par le Conseil Citoyen d'Agde.

42 représentants (habitants, associations, acteurs locaux,...) composent ce conseil citoyen afin de faire part de ses réflexions, de ses idées, de ses constats aux dirigeants de la ville et mener ainsi ensemble la meilleure politique pour une ville meilleure.

« Sous l’eau, le feu ».

Exposition du samedi 20 mai 2017 au dimanche 1er octobre 2017.

Musée de l’Ephèbe et d’archéologie sous-marine – Le Cap d’Agde.

Pour célébrer les trente années du retour de l’Éphèbe en Agde, le Musée d’archéologie sous-marine qui lui est dédié a programmé un évènement original : D’eau et de bronze : regards sur l’Éphèbe d’Agde.
Trois ans après l’exposition « De l’Éphèbe à l’Alexandre », qui proposait une synthèse de 50 ans de recherches autour de l’œuvre, le musée veut cette fois proposer un regard parfois décalé sur son effigie fondatrice.

« Sous l’eau, le feu » est l’exposition proposée par le Fonds Régional d’Art Contemporain Languedoc Roussillon en nos murs. Des œuvres d’aujourd’hui pour un regard différent sur l’archéologie. Tel est le pari de l’exposition qui mettra en scène dessins, vidéos, sculptures, photos, objets. Les œuvres, choisies par Emmanuel Latreille, directeur du FRAC sont signées Abdelkader Benchamma, Henri Duprat, Natacha Lesueur, Johan Creten ou encore Jolley et Reynolds,… .

Le musée a par ailleurs passé commande à une jeune artiste, Anita Gauran, pour la réalisation d’une série de photographies qui seront dévoilées à cette occasion.

Vernissage en présence de M. le Maire et de certains artistes le vendredi 19 mai à 18h30

Tout public

Entrée libre, tarif d'entrée en vigueur

La Ruche Agathoise

Toute récente association sur Agde, « La Ruche agathoise » a pour but de promouvoir et de valoriser les producteurs locaux, qu’ils soient agriculteurs ou artisans et aussi de créer du lien social.
Hier, épargnée par le mauvais temps de la matinée et sous un franc soleil, la première distribution a eu lieu, une sorte d’inauguration. Cette première distribution s’est déroulée dans une ambiance conviviale et joyeuse. Les consommateurs avaient auparavant passé 53 commandes, allant des produits maraîchers, au miel en passant par de la viande ou du fromage (liste non exhaustive). Face à eux, 10 producteurs avaient fait le déplacement pour les rencontrer.

Cliquez sur une image pour l'agrandir
No images found.
 

"Chaque semaine nos producteurs locaux auront des tas de bonnes choses à nous proposer. De bons produits du terroir, classiques, originaux, gourmands, à déguster solo, en famille ou entre amis, à savourer ou à offrir.
Nous commandons en ligne, et nous nous retrouvons le jour de la distribution, dans une bonne ambiance et dans la bonne humeur.
Des découvertes à faire, des plaisirs à partager, de l'entraide, n'attendez plus. Inscrivez-vous, et profitez de cette nouvelle façon de consommer en soutenant l'agriculture et l'artisanat local"». - Cécile Navarro – Responsable de la Ruche.

 


Comment faire une commande

Le principe est simple, il suffit d’aller s’inscrire sur la page officielle de l’association « La Ruche Qui Dit Oui » et de choisir sa ville puis de « rejoindre la ruche ». Vous y découvrirez tous les producteurs qui sont partenaires de la ruche ainsi que les produits qu’ils vous proposent.
A Agde, la distribution des commandes se fera tous les jeudis, de 18h00 à 19h00, au 24 bis Route de Sète, sur le parking privé de l’agence AVIVA Assurances. Cécile à l’initiative de cette création se fera un plaisir de vous servir selon votre commande.
Renseignements au 06 20 96 09 96 ou sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Sur Facebook : www.facebook.com/larucheagathoise/

Soirée Solidarité Mondiale.

Au cinéma Le Travelling d’Agde

Le jeudi 18 mai à 21h00.

Projection du film « Un Paese di Calabria » (2016) de Shu Aiello et Catherine Catella  suivie d’une discussion et de la vente solidaire d’objets artisanaux du Monde.

Synopsis :

« Comme beaucoup de villages du sud de l'Italie, Riace a longtemps subi un exode rural massif. Un jour, un bateau transportant deux cents kurdes échoue sur la plage. Spontanément, les habitants du village leur viennent en aide. Petit à petit, migrants et villageois vont réhabiliter les maisons abandonnées, relancer les commerces et assurer un avenir à l'école. C'est ainsi que chaque jour depuis 20 ans, le futur de Riace se réinvente ».
Durée :  90 mn

Une soirée soutenue par le Secours Populaire agathois, le Réseau Education Sans Frontières et la CIMADE.