Agde

Journées Haroun Tazieff

Les 7èmes « Journées Haroun Tazieff », se déroulent du mardi 9 au dimanche 14 mai 2017 sur la commune d'Agde, afin d'apporter un regard nouveau sur l'activité volcanique en lien avec le patrimoine archéologique. Spécialistes du volcanisme, géologues et spécialistes du patrimoine archéologique, tous passionnés, proposent de nombreuses animations.



Le paysage de la région agathoise, ses reliefs, ses roches, témoignent de l'activité volcanique qui a eu il y a près d’un million d’années. Le Mont Saint Loup, le Petit Pioch, la Grande Conque sont les vestiges de cette époque, se prolongeant jusqu'en mer. Aujourd’hui éteints, les volcans sont des éléments marquant de nos paysages et de notre histoire. Ils ont fourni aux hommes au fil du temps la matière première nécessaire à leurs activités, ainsi qu'aux constructions urbaines (quais, édifices religieux, édifices civils) donnant cet aspect sombre et typique aux édifices.

Expositions et ateliers scientifiques
Du mardi 9 au samedi 13 mai. Aux horaires d'ouverture de l'Espace Grand Cap. Centre commercial Hyper U. Espace Grand Cap. Rue Grand Cap. Agde

  • « Les expéditions Tazieff » de Frédéric Lavachery et le Centre Haroun Tazieff
  • « Haroun Tazieff : le vagabond des volcans » de Claude Lesclingland et l'association Volcanologique Européenne LAVE
  • « Ateliers scientifiques » de Bernard Halleux et l'APNHC (Association Protection Nature des Hauts Cantons). Observation du basalte, boussole et champ magnétique, la dérive des continents, qu'est-ce qu'un volcan.
  • « Du basalte et des hommes » du GRAA (Groupe de Recherche Archéologique Agathois)
  • « Exposition du club volcans du collège Victor Hugo de Bessan »

Conférences

  • ​Mercredi 10 mai, à 18h : « De l'Aubrac à Agde » animé par Jean-Marie Dautria, géologue. Plage de la Grande Conque (sous chapiteau). Le Cap d'Agde
  • Jeudi 11 mai, à 18h : « Du basalte et des hommes » animé par Mme Pardies. Musée de l'Ephèbe. Mas de la Clape. Le Cap d'Agde
  • Vendredi 12 mai, à 14h : « Eléments de la biographie d'Haroun Tazieff » présenté par Frédéric Lavachery, le fils d'Haroun Tazieff suivi d'une séance de dédicaces de son livre « Un volcan nommé Haroun Tazieff ». Maison des Savoirs. Place du Jeu de Ballon. Agde

Balades géologiques

  • Samedi 13 mai, à 14h : Ces rues qui nous parlent de géologie et d'histoire. Animé Mme Pardies, M. Cros, Arnaud Sanguy et Bernard Halleux. Départ : Maison des Savoirs. Place du Jeu de Ballon. Agde
  • Dimanche 14 mai, à 14h : Un volcan dans la ville. Animé par Jean-Marie Dautria, M. Cros et Bernard Halleux. Co-voiturage souhaité. Départ : au pied du Mont Saint-Loup. Agde

Tarifs : entrée libre

Présidentielle 2017 à Agde : résultats du premier tour

 

   
Nombre

% Inscrits  % Votants
  Inscrits  23522      
  Abstentions  5215 22,17    
  Votants  18307  77,83    
  Blancs ou nuls  373  1,59  2,04  
  Exprimés  17934  76,24  97,96  

 

 
Candidats

  Nombre de Voix %  Exprimés
 
           
  Arthaud    74  0,41  
  Asselineau    137  0,76  
  Cheminade    15 0 ,08  
  Dupont-Aignan    651 3,63  
  Fillon   4041 22,53  
  Hamon    606 3,38  
  Lassalle    191 1,07  
  Lepen    6136 34,21  
  Macron    3100 17,29  
  Mélenchon    2862  15,96  
  Poutou    121  0,67  

Nina Padilha dédicace ses oeuvres

L’image contient peut-être : 1 personneNina Padilha, auteur agathoise, dédicacera ses oeuvres samedi 22 avril à partir de 14h au Jardin Inattendu, près de Notre Dame de l'Agenouillade, samedi 22 avril  à partir de 14h.

 

Nina Padilha, est multi culturelle de par sa naissance loin de France et ses nombreux voyages qui vont lui permettre d’acquérir un bagage intellectuel conséquent. Bien qu’ayant dépassé le demi-siècle et vécu de plusieurs tranches de vie, parfois difficiles, elle affiche toujours le sourire éclatant d’une éternelle optimiste et ce malgré les aléas. Elle écrit, depuis toujours, des poèmes au vocabulaire très riche. Elle est aussi auteur de chansons, en français et en brésilien, s’est essayée à de tout petits contes pour bambins… Variant sa plume, elle s’est plongée dans l’écriture de romans avec enthousiasme. Paraphrasant Fernando Pessoa, elle aime à dire “J’écris parce que la vie ne suffit pas”.

 

Colibris : nettoyage de la nature

L'association Colibris organise un "nettoyage de la nature" samedi 22 avril de 9h à 12h. Un pique nique partagé clôturera cette matinée.
Rendez-vous  place de l'Agenouillade - Notre Dame du Grau. Le matériel vous sera  fourni. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« La génisse de Pâques est arrivée ».

Olivier et Kévin, bouchers de leur état sont deux jeunes professionnels passionnés par leur travail et respectueux de leurs clients. La preuve, Olivier, l’aîné, est récemment parti acheter une génisse qui fera sans nul doute le bonheur des clients-gastronomes de cette « petite entreprise » agathoise, « La Boucherie-Traiteur Olivier & Kévin ».

Cette bête de race charolaise, achetée sur place, a reçu le « 1er Prix de la Race Charolaise » lors de la grande foire de Romenay (Saône et Loire). Cette bête a reçu ce prix d’excellence pour sa conformation musculaire. Elle est ainsi appelée « cularde » ayant un bon développement du train arrière où sont situées les pièces de viande les plus « nobles ».

Après avoir acquis cette bête, Olivier est allé à la rencontre d’un éleveur dans le souci d’en apprendre encore plus sur ce type d’élevage et de pouvoir ainsi parfaire ses connaissances en la matière.
Cet achat « sur pied » se veut, pour les deux frères, comme une récompense pour la fidélité des clients de la boucherie. En effet, malgré le surcoût inévitable pour l’achat d’une telle bête, le prix en boucherie restera le même qu’habituellement.

Il est à noter que la boucherie ne met en vente que des viandes bovines de race charolaise avec un délai minimum de consommation de 10 à 12 jours après l’abattage. Pour une bonne maturation, ce délai minimum est important aux yeux de nos deux jeunes bouchers.
La fête de Pâques étant proche, nos deux jeunes bouchers vous proposent ces deux idées de recette avec des viandes achetées avec le plus grand soin.

Tout d’abord, un « Tataki charolais avec salade d’oignons et carottes » :
La veille, émincez 1 oignon, râpez 1 carotte et hachez les gousses d’ail. Mettez tous ces ingrédients dans un sac plastique de congélation avec le gingembre, la sauce soja, le vin blanc, le sucre et l’huile. Saisissez les pavés de rumsteck de Bœuf charolais du Bourbonnais IGP 20 secondes de chaque côté dans une poêle avec un peu d’huile. Puis plongez-les aussitôt dans un récipient d’eau froide avec des glaçons pour arrêter la cuisson. Mettez les pavés dans le sac avec la marinade, fermez-le hermétiquement, secouez-le vivement et laissez mariner une nuit dans le réfrigérateur. Le lendemain, émincez le reste des oignons et taillez le reste des carottes en julienne. Mélangez-les dans un saladier avec une vinaigrette à l’huile de sésame et au vinaigre de riz. Sortez les pavés de rumsteck de la marinade, taillez-les en fines tranches, servez aussitôt avec la salade.

Ensuite, la fameuse « épaule d’agneau désossée, roulée et farcie au beurre maître d’hôtel avec des pommes de terre » :

  •  Eplucher les pommes de terre, les rincer et éplucher les oignons.
  •  Les trancher très finement, et déposer le tout dans le fond du plat salé et poivré.
  •  Mettre par-dessus le fameux rôti (épaule)
  •  Faire cuire une quarantaine de minutes en surveillant la cuisson des pommes de terre.

Bon appétit et bonne fête de Pâques !

Jean-Marc Roger

 

No images found.Photos : Janet Clark et Boucherie Olivier & Kévin

Localisation de la « Boucherie-Traiteur Olivier & Kévin » :
1 Rue des Tamaris - Centre commercial de l'Oliveraie
34300 AGDE
Tel : 04 67 62 51 01
Retrouvez-les sur Facebook : https://www.facebook.com/boucherieolivieretkevin/?fref=ts

L’optimisme, assurément !

La Coupe Internationale de Printemps en Optimist revient cette année sur le plan d‘eau du Cap d’Agde. Ce grand rendez-vous de la voile  transforme pendant 7 jours le plan d’eau du Cap d’Agde en capitale de l’Optimist pour des régatiers de 8 à 15 ans. Il lance la saison nautique 2017 qui promet d’être soutenue avec de nombreux autres rendez-vous à suivre.
Organisée par la SODEAL et son Centre Nautique, avec le soutien de l’Office de Tourisme, de la Ville d’Agde et des associations nautiques, quelques 300 jeunes régatiers sont  sur le plan d’eau du Cap d’Agde et tentent de décrocher une sélection pour le championnat d’Europe ou du monde. Venez les encourager depuis la plage Richelieu Est !

2017cipopti_affiche-vf390 ! De mémoire d’organisateur d’épreuve nautique capagathoise, cela fait bien une décennie que l’on n’avait pas accueilli autant de coureurs au Centre Nautique du Cap d’Agde sur une seule épreuve... pourtant il y en a eu, de grandes compétitions ici, comme la SILA, les Championnats de France de Voile interséries, la CIP 470 ou encore la CIM 420. Il y a quelques mois, on se disait « ça va être sympa de voir 300 jeunes sur l’eau... » – en espérant secrètement atteindre les 350 – mais de là à atteindre les 390, même pas en rêve !
Il faut dire que le rendez-vous du Cap d’Agde est d‘autant plus important que ses enjeux sont de taille : des sélections aux prochains championnats d’Europe en Bulgarie et championnats du monde en Thaïïlande, ce n’est pas rien...
C’est donc avec un enthousiasme gonflé à bloc et pressée d’entrer dans le vif de l’événement que toute l’équipe d’organisation, composée d’une bonne centaine de bénévoles et volontaires (à terre et en mer), a préparé cette Coupe Internationale de Printemps avec une énergie à tout crin. La météo a décidé d’accorder son humeur à l’optimisme ambiant, et c’est sous un ciel clair azur et dénué de tout nuage que les premiers participants ont rallié le Centre Nautique, où les inscriptions se sont succédé tout au long de la journée. Eole s’est occupé quant à lui de fournir une légère brise de sud-sud- est pour les coureurs qui voulaient faire connaissance avec le plan d’eau.
C’est donc sous les meilleurs auspices que s’annonce cette belle compétition.

La SODEAL et son Centre Nautique, la Ville d’Agde et les associations nautiques locales souhaitent la bienvenue aux coureurs, leurs entraîneurs et leurs accompagnateurs.

Une semaine sous le signe de l’optimisme, un bien joli mot par les temps qui courent...

 

Les chiffres

  • 390 : nombre de coureurs inscrits à la CIP
  • 6 pays engagés : France (296 coureurs), Suisse (65 coureurs), Pologne (8 coureurs), Espagne (7 coureurs), Monaco (4 coureurs), Grande-Bretagne (1 coureur)
  • 6.849, 6.764 , 6.752 : c’est le tiercé très serré en kilomètres entre les clubs les plus lointains et le Cap d’Agde : St-Barthélémy (Gustavia), Guadeloupe (Le Gosier), et Martinique (Schoelcher)
  • 1680, comme l’année de (re)construction du Fort de Brescou autour duquel vont se dérouler les régates. Pour ceux qui s’interrogent sur ce bâtiment érigé selon les plans de Vauban, il a notamment été une prison d’Etat au 18ème siècle, définitivement fermée en 1851.
  • 267 jours de soleil prépondérant par an, dont 193 de mars à octobre… A vos crèmes solaires !
  • 750.000, c‘est le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la dernière éruption du volcan qui domine le Cap d’Agde, le mont Saint-Loup, qui culmine fièrement à 111 mètres. Amis régatiers, naviguez tranquillement, la prochaine éruption n’est pas – en principe – prévue pour tout de suite…
  • 7… ou Sète ! C’est la ville que l’on aperçoit depuis la mer, à l’est. A la nuit tombée, elle prend des allures de dauphin géant avec son phare en guise d’oeil. Sète, la patrie de Georges Brassens et de Jean Vilar, entre autres…

 

 

L’hôpital Saint-Loup d’Agde sur fond de campagne électorale

Jean Luc Bou, candidat aux prochaines élections législatives dans la 7ème circonscription s'inquiète de la situation relative aux urgences d'Agde, comme en témoigne le communiqué reçu et publié ci-dessous:

Des Urgences à Agde. Vite !

La réduction de l’accueil d’activités médicalisées à l’hôpital Saint-Loup d’Agde relance une polémique sous forme d’un ping-pong préélectoral entre les supporters des deux derniers gouvernements qui ont pourtant œuvré à leur façon à la casse de l’hôpital public.
Car au bout du compte, il est une évidence : tous les choix faits au niveau des Hôpitaux du Bassin de Thau ont été validés par les autorités y compris au plus haut niveau.
On tente de nous expliquer que ces choix sont responsables des déficits qui justifient dans le cadre d’un troisième contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) de réduire les activités dont celle du service d’accueil médicalisé d’Agde et de baisser les emplois, 50 cette fois ci qui s’ajoutent aux précédents pour atteindre 10% des effectifs totaux.
« Il n’y a rien à faire » déclare Gilles D’Ettore au Midi-Libre le 7 avril.
Pas d’accord du tout. Tout reste à faire et tout est possible.
J’ai envie de poser quelques questions : fallait-il renoncer au choix d’un hôpital multi sites ? Abandonner la filière gériatrique ? La psy ? Renoncer au développement du bloc opératoire ?
Les Hôpitaux du Bassin de Thau sont-ils utiles ou pas ? Un service d’urgence dans une ville comme Agde qui atteint les 200 000 habitants en été est-il nécessaire ou pas ? Un service public de santé est-il indispensable ou pas ?
Si comme moi vous répondez par l’affirmative à toutes ces questions alors, comme moi, vous exigerez une autre politique de santé publique. Si toutes ces missions sont utiles et nécessaires alors les moyens doivent être à la hauteur.
Au lieu de ça, les politiques publiques depuis 2003 vont dans le même sens : un grand écart entre les dépenses obligatoires d’un service public et la baisse des dotations. Un paiement à l’acte et une baisse autoritaire des tarifs, une baisse d’activités imposée qui ajoute du déficit au déficit. La baisse d’activité n’est pas la solution. Pas plus que le choix de développer les structures privées qui sont à vocation lucrative et qui, à terme, choisiront leurs activités et sélectionneront leur clientèle.
Une autre politique de santé est possible !
Instruire un dossier pour l’obtention d’un vrai service d’urgences à Agde est une priorité politique absolue qu’un Député se doit de porter et d’accompagner. Ce sera une des priorités de mon mandat.
« On ne soigne pas les gens avec du béton ! ». L’humain d’abord !

Jean Luc Bou
Candidat aux prochaines élections législatives dans la 7ème circonscription de l'Hérault (liste: "L'Humain d'abord")

Exonération fiscale

La Maison du Travail Saisonnier de l’agglo Hérault Méditerranée organise en partenariat avec le CCAS de la ville d'Agde une information collective le mercredi 19 avril à 16h en mairie d’Agde (salle Guillemin), pour inciter les propriétaires à louer ou à sous-louer leurs résidences principales à des travailleurs saisonniers. 
Il faut savoir que les revenus de ces locations faites aux titulaires de contrats à durée déterminée dit d'usage - par exemple pour ceux qui travaillent dans le secteur de l'hôtellerie, de la restauration, du déménagement, ou du sport professionnel - sont exonérés d'impôts. 
En 2016, la Maison du Travail Saisonnier en partenariat avec le CCAS a déjà facilité la mise en relation des travailleurs saisonniers en possession d'un contrat de travail qui cherchaient une location avec des personnes retraitées souhaitant louer un logement ou une chambre. 
28 saisonniers ont ainsi pu être logés durant l'été dernier. 
Plus d'infos : Maison du Travail Saisonnier au 04 67 32 82 80 

Visite d’Agde.

 

Agde fut fondée vers -535 avant J-C par les phocéens, qui l’appelèrent "Agathé Tyché", la bonne Fortune.

La ville fut érigée sur une butte d’origine volcanique, au carrefour du fleuve Hérault et du canal du midi.
Dès l’antiquité, ce comptoir, devint un refuge, un lieu d’échange et de commerce.

Le Pôle Patrimoine, de l'Office de Tourisme Cap d'Agde Méditerranée, vous propose en compagnie d'un guide conférencier, de venir découvrir son très riche passé, avec ses remparts, ses hôtels particuliers, sa cathédrale....tous les samedis matins entre avril et septembre à 10h.

Dès 10h
Le samedi d'Avril à Septembre
Le départ Îlot Molière/Agde



Enquête auprès des habitants du cœur de ville

Depuis le 15 mars et jusqu'à mi-avril, la Ville d'Agde et’Agglomération mène une enquête auprès des habitants du cœur de ville d’Agde

 

L'intervenant :
le bureau d'études Lieux Dits

Lieux Dits est une société d'études et de conseils, spécialisée en ingénierie sociale et urbaine, est basée à Marseille. Elle conduit des missions sur l’ensemble du territoire national dans les domaines de l’habitat, des politiques sociales et des services aux habitants.

   

Depuis plusieurs années, la ville d’Agde et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée ont mis en place plusieurs programmes d’aide à la requalification du cœur de ville.
En partenariat avec l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain, la Ville et l’Agglomération lancent une enquête auprès des habitants du centre-ancien d’Agde.
L’Agglo Hérault Méditerranée a mandaté pour cela le Bureau d'Etudes « Lieux Dits ». Son équipe va effectuer des entretiens avec les habitants afin de mieux appréhender leur besoin et leur rapport au quartier.
Les chargées d’enquêtes sont Mesdames SOUVILLE et GIRABET. Elles sont munies d'une lettre d'accréditation signée du Président de l’Agglomération et Maire d’Agde,  Gilles D'ETTORE.
Pour toute information vous pouvez joindre Madame GIRABET au 06.48.00.37.28.
source : agglo Hérault-Méditerranée

Soutenir le Domaine des Poiriers Agathois.

La Fabrique Aviva offre cette année encore une aide financière d’1 million d’euros aux idées entrepreneuriales à la fois utiles et innovantes. Elle a mis en place un appel à projet pour aider 200 porteurs de projet en finançant jusqu’à 50.000 euros et le tout sans aucune participation financière demandée.

C’est dans ce cadre là que la société « Le Domaine des Poiriers Agathois » de Jean-Philippe Vicedo a souhaité participer.
Cet exploitant agricole agathois s’est lancé il y a 9 ans dans la culture d’arbres fruitiers (poires Williams et pomme Guyot). Les fruits qu’il récolte sont en culture bio et il les transforme en jus de fruits bio (de poire essentiellement).

Il les transformait peut-on dire car suite à un violent orage de grêle dès sa première année d’exploitation, plus de 85% de sa récolte fut détruite……

Il a donc besoin que son projet soit soutenu par les internautes. Il suffit de s’inscrire sur le site de « La Fabrique Aviva » et ensuite de voter pour son projet appelé : « Remise en état d’un verger ravagé par la grêle ». Jean-Philippe Vicedo doit récolter un maximum de votes pour gagner dans sa catégorie.

Vous avez jusqu’au 11 avril pour l’aider à se relancer et donc pour voter !

Son projet est de remettre son verger en état de production et de replanter en créant un agro-verger bio (forêt de fruitiers bio).

La solidarité de chacun d’entre nous est engagée afin d’aider cet exploitant à relever la tête. Alors n’hésitez pas à le soutenir.

Jean-Marc Roger

voir aussi