Bessan

Une première gerbe de Toussaint avant la commémoration du 11-Novembre

Si l'an dernier l'événement avait été organisé en petit comité en raison de la pandémie, le récent dépôt de gerbe pour les fêtes de Toussaint au cimetière communal a rassemblé bon nombre de Bessanais.

Comme à l'habitude, le maire, Stéphane Pépin-Bonet a emmené le cortège jusqu'au monument aux morts du cimetière vieux pour honorer tous les défunts reposant dans les lieux.

Aux côtés des représentants des associations patriotiques, et particulièrement du Souvenir Français qui fête sa journée nationale à cette occasion, la municipalité, porte-drapeau en tête, a salué tous les défunts quels qu'ils soient. Un « hommage toujours symbolique qui a du sens », selon le premier magistrat. Avec son équipe, celui-ci a rappelé les actions en faveur des cimetières et notamment son extension en cours.

Les participants se retrouveront désormais le jeudi 11 novembre, à 17h, pour la cérémonie commémorative de la fin de la première guerre mondiale. Le départ du cortège se fera depuis l'hôtel de ville.

A l'issue de la commémoration, les participants reprendront le chemin de la salle du conseil municipal pour partager le verre de l'amitié.

Les échos de la Tuque de BESSAN

 

  • Portes ouvertes

La population est invitée à venir visiter l’espace municipal Paul Ricard à l’occasion de deux matinées portes ouvertes les samedi 13 et dimanche 14 novembre, de 9h à 12h. L’ancien centre d’élaboration sera ouvert au public et les élus faciliteront sa visite pour mieux appréhender sa future utilisation. En 2022, une grande consultation aura lieu pour permettre aux Bessanais de donner leur avis.

 

  • 11-Novembre

La cérémonie du 11-Novembre, marquant l’issue de la première guerre mondiale, aura lieu ce jeudi 11 novembre, à 17h. Le départ du cortège se fera depuis l’hôtel de ville et conduira les élus et les autorités jusqu’au monument aux morts du cimetière. A l’issue de la commémoration, les participants reprendront le chemin de la salle du conseil municipal pour partager le verre de l’amitié.

 

  • Journée récréative

Le club du 3e âge des Aînés de la Tuque propose une journée récréative le mercredi 17 novembre, de 9h à 16h, à la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade. Un rendez-vous pour reprendre contact après la crise sanitaire et passer un agréable moment entre adhérents et sympathisants. Les places étant limitées, il convient de s’inscrire au préalable en contactant le 06 13 95 53 02.

 

  • Produits ménagers

Le Ccas et l’Api bus proposent un atelier de création de produits ménagers maison aux retraités. La première séance aura lieu le vendredi 26 novembre, de 10h à 12h, à la salle des fêtes. Une seconde le vendredi 3 décembre, de 10h à 12h, salle Raymond Devos. Les participants sont invités à venir avec une bassine, un fouet, un entonnoir et 3 bouteilles d’eau. Renseignements et inscriptions au 06 79 51 29 01.

 

  • Concert de chorales

L’ensemble vocal « La Tucarella » de Bessan propose de noter d’ores et déjà un rendez-vous en attendant les fêtes de fin d’année. Le groupe, dirigé par Anne Lesure, propose un concert de chorales, intitulé « En attendant Noël », le samedi 11 décembre, à 15h30, église de Bessan avec la Tucarella, la chorale de l’amitié de Théza et les P’tits voix liées d’Agde. Entrée libre et ouverte à tous.

 

  • Village igloo

D’ores et déjà, la mairie de Bessan invite à noter la deuxième édition du grand marché de Noël avec le village igloo sur la place de la Promenade et ses abords. L’événement aura lieu du vendredi 17 au dimanche 19 décembre prochains. Toutes les personnes intéressées pour exposer sont invitées à contacter d’ores et déjà Emilie Féliu, adjointe au maire, au 06 47 60 64 77.

Le département de l’Hérault recherche des familles d’accueil

Responsable de près de 2.900 enfants confiés, le département de l’Hérault s’emploie à leur assurer le maximum de bien-être.

Parmi les acteurs du dispositif de protection de l’enfance, les assistants familiaux constituent un maillon essentiel en assurant une forme familiale de prise en charge.

En janvier 2021, une campagne de recrutement et de formation a été initiée afin de prévenir 50 futurs départs en retraite et cet appel est toujours d’actualité.

Être assistant familial, c’est accueillir temporairement un bébé, un enfant, un adolescent ou un jeune majeur au sein de sa propre famille en lui offrant un environnement équilibré lui garantissant la sécurité et les conditions favorables à son épanouissement. C’est pourquoi ce projet de carrière doit bien être réfléchi et nécessite l’accord et le soutien de toute la famille. Pour exercer, il faut obtenir ou détenir un agrément de la Protection Maternelle Infantile (Pmi).

Dans le cadre de ce dispositif, les services départementaux recrutent par l’intermédiaire d’un contrat à durée indéterminé et l’assistant familial devient ainsi, après validation de l’agrément, un agent non titulaire de la fonction publique territoriale.

Pour se renseigner ou pour candidater, il suffit de contacter les services de l’aide à l’enfance du département de l’Hérault en composant le 04 67 67 63 92 ou le 04 67 67 60 49.

Avec Ghislain, une nouvelle tête vous accueille chez Loma coiffure

Après plusieurs années à l’impasse du Thym, cela fait maintenant quatre années que Ghislain Desvignes a installé son salon de coiffure dans la Grand’rue, en plein cœur de l’artère commerciale bessanaise.

Depuis quelques jours, Lauriane, coiffeuse expérimentée, a rejoint Ghislain au salon Loma.

Pour le commerce, il s’agit là d’un atout supplémentaire et notamment moins d’attente pour les rendez-vous. Lauriane est présente au salon le mardi, le mercredi matin, le vendredi et le samedi pour toutes techniques et prestations.

Ghislain reste présent le lundi, le mardi après-midi, le jeudi et le vendredi.

Pour tout contact, il suffit de composer le 04 67 77 47 47.

Les rendez-vous peuvent également être pris directement via le site internet : www.planity.com.

Entretien avec Vincent Ricard, nouveau directeur général des services de la ville

=> Vincent Ricard, nouveau directeur général des services de la mairie de Bessan, a pris ses fonctions durant l’été. Faites mieux connaissance avec lui grâce à cet entretien publié récemment dans le journal municipal.

Vous êtes le nouveau directeur général des services de la mairie depuis la mi-juillet. Pouvez-vous vous présenter ? J’ai 33 ans. Après 5 années d’études à la faculté de droit de Montpellier, j’ai rejoint la commune d’Alès, dans le Gard, où je suis né. Là, j’ai occupé les fonctions de juriste au sein des services mutualisés de la ville et de la communauté d’agglomération. Une grosse structure, de plus de 2.000 agents œuvrant pour environ 130.000 habitants. Après 8 années très riches, j’ai fait le choix de changer de vie, de continuer à œuvrer pour une collectivité ambitieuse mais en gagnant en proximité avec l’usager du service public. Quand l’opportunité de rejoindre Bessan s’est présentée, il n’y a pas eu d’hésitation.

Quelles sont vos premières impressions sur la commune de Bessan, trois mois après votre arrivée ? Très bonnes. Je découvre une commune où il fait bon vivre, que les citoyens ont envie de préserver. Depuis mon arrivée, nombre d’entre eux m’ont dit « à Bessan, on est Bessanais ». Pour moi, ça veut dire beaucoup. J’ai pu vivre la fête locale. Une fête 2021 qui n’a ressemblé à aucune autre en raison des contraintes sanitaires. Pourtant, les gens étaient présents. Cela a été rendu possible, en un temps presque record, grâce au fort investissement des élus et de tous les services. Il me faut aussi évoquer les agents de l’Ehpad (maison de retraite). Comme pour le personnel des écoles et du service périscolaire, ils vivent une période difficile depuis de trop longs mois maintenant. Mais ils ne lâchent pas, ils poursuivent leurs actions, pour nos seniors et nos familles. Je n’ai pas peur de le dire : à Bessan, ça travaille.

Où en sont les prochains grands projets de Bessan ? La pandémie de Covid-19 dure et ne facilite rien, tant pour la commune que pour ses partenaires. Un temps très administratif est également nécessaire. Se précipiter, c’est prendre un risque. Reste que les dossiers avancent bien, dans la bonne direction. Le quartier Saint-Claude arrive à un tournant décisif. Des travaux rendus indispensables sur des bâtiments communaux vont être réalisés prochainement. La mise en place de panneaux photovoltaïques suivra. Le dossier du futur centre social est définitivement lancé, avec des échanges constructifs avec la caisse d’allocations familiales. La Grand’rue sera un sujet majeur en 2022. L’Espace Paul Ricard aussi, car on a vu lors de la fête locale que les Bessanais avaient envie de se l’approprier. Et là, je n’ai abordé qu’une petite partie des projets en cours…

La micro-crèche a fait sa première rentrée dans la zone d’activités Héliopôle

Le réseau de micro-crèches de proximité « Baby d’Oc » poursuit son développement en Cœur d’Hérault en ouvrant une cinquième structure au parc d’activités Héliopôle de Bessan.

Nommée « César et Capucine », ce nouvel établissement, soutenu par la mairie et la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, peut accueillir douze enfants âgés de dix semaines à quatre ans, dans un cadre de vie sécurisé, adapté au développement des tout-petits et à l’accueil de leur famille.

La première rentrée de la structure s’est déroulée dans d’excellentes conditions.

Dans le territoire, il s’agit d’une innovation de retrouver de tels services en faveur de la petite enfance dans une zone d’activités économiques, à proximité d’une sortie autoroutière. Une volonté commune entre ville et agglo. Côté équipements, la salle d'activité est aménagée pour accueillir ensemble les bébés, les moyens et les grands, tout en respectant le rythme de chaque tranche d’âge.

Le projet pédagogique vise à accueillir les enfants dans le respect de leur individualité avec des activités favorisant l’éveil et le développement de chacun.

Chaque semaine, des ateliers intégrant la nature sont organisés et au minimum une fois par trimestre, les parents sont invités à partager ce moment fort avec leur enfant et les professionnels de la crèche.

La micro-crèche est ouverte du lundi au vendredi de 7h45 à 18h30. Infos au 07 67 78 38 09 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Nouveau bureau et projets d’avenir pour la Gaule Bessanaise après la pandémie

Alevinage dans le fleuve Hérault, permis de pêche sur internet, projets environnementaux dans le cours inférieur classé Natura 2000, sensibilisation de la jeunesse… les sujets évoqués lors de la récente assemblée générale de la Gaule Bessanaise ont été nombreux. Comme souvent lors des réunions, les pêcheurs n’étaient pas au rendez-vous d’une réunion pourtant importante.

Ouverte par Jean-Pierre Sibinski, président, elle s’est tenue à la salle Raymond Devos en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet et de son adjoint chargé de l’environnement, Philippe Marin.

Après les traditionnels comptes rendus moral et financier, laissant apparaitre la bonne santé de l’association, le bureau a souhaité se tourner vers l’avenir après des mois de pandémie.

Trois sujets majeurs ont été abordés, notamment en présence d’Henri Subias, président de l’amicale de pêche de Saint-Thibéry : les besoins d’alevinage dans le secteur de Bessan et Saint-Thibéry pour lequel le maire de Bessan souhaite une implication plus forte de l’association, le renouvellement des permis pour la jeunesse et les projets liés à Natura 2000 en lien avec l’agglo.

Autant d’initiatives à concrétiser, validées par l’assemblée générale, laquelle a renouvelé les instances à la suite de plusieurs démissions.

La Gaule Bessanaise est désormais dirigée par Jean-Pierre Sibinski, président ; Emmanuel Garcia, trésorier ; Martine Tavernier, secrétaire ; Philippe Sabri pour la section intendance et Sabine Roques pour la section nature.

Un dossier consultable pour mieux connaître les dangers des risques majeurs


L’information des citoyens sur les risques naturels et technologiques majeurs est un droit inscrit dans le code de l’environnement. Elle doit permettre aux citoyens de mieux connaître les dangers auxquels ils sont exposés, les mesures préventives qu’ils peuvent prendre et, surtout, les moyens de protection et de secours mis en œuvre au niveau de leur lieu de vie.

Cette information préventive est une condition essentielle pour faire face au risque et adapter ses propres comportements, notamment lors d’une période de crise intense.

Il s’agit également de construire une mémoire collective et des dispositifs solidaires d’aide et de réparation.

A l’échelon départemental, les services de la préfecture ont élaboré et diffusé un dossier départemental des risques majeurs (Ddrm).

Ce document liste les communes à risques et les mesures préventives et de gestion de crise à mettre en œuvre pour chacun de ces risques.

A Bessan, les risques majeurs sont les inondations du fleuve Hérault, le transport de matière dangereuse sur l’autoroute et les feux de forêt.

Le Ddrm est consultable en mairie et via le site internet :

www.herault.gouv.fr, rubrique politiques publiques, risques majeurs.

Les expositions artistiques reprennent dans la salle des portraits Paul Salvy

Il y a quelques jours, la salle des portraits Paul Salvy, ancienne salle du conseil municipal de l’hôtel de ville, a renoué avec les expositions culturelles après les longs mois de crise sanitaire empêchant les rassemblements en intérieur.

Sous la houlette d’Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture, en présence du maire et des élus, a eu lieu le vernissage de l’exposition de toiles de Nina.

Frédérique Lepaon, alias Nina, artiste peintre amateur récemment installée à Bessan, a pu présenter ses talents artistiques autour de ses peintures représentant de beaux paysages et de ses aquarelles, le plus souvent animalières. L’exposition de ses œuvres est visible durant tout le mois de novembre, en libre accès, aux heures d’ouverture des services de l’hôtel de ville.

Rénovée il y a quelques mois à l’initiative de Ronny Despature, conseiller municipal, cette salle a pris une belle dimension culturelle avec l’installation de cimaises.

Après les toiles de Nina, celles-ci accueilleront les photographies de Michel Correard en décembre. Sur le thème de la cité de New-York, le vernissage aura lieu le vendredi 3 décembre, à 18h30.

Un nouvel agent de police municipale au cœur d’un service toujours en mouvement

En lien avec le maire, Stéphane Pépin-Bonet, et son adjoint chargé de la sécurité, Pierre Mora, la police municipale prend une nouvelle dimension.

Depuis quelques mois, Yannick Trémoulet, responsable du poste de police bessanais, réorganise et démultiplie les actions en faveur de la population. Récemment, Alexandre Laux vient d’intégrer le service.

Titulaire du concours, le jeune policier va désormais accompagner ses collègues afin d’assurer leurs missions de proximité au service de toute la population. Il a reçu un excellent accueil et demeure pleinement engagé dans ses nouvelles missions. Il faut dire que depuis le début de l’année, les chiffres de la sécurité publique semblent plutôt bons.

En effet, les bilans sont globalement favorables avec des relevés statistiques convenables au niveau des cambriolages par exemple. Les atteintes à l’intégrité physique sont, elles, en augmentation, traduisant des situations familiales quelquefois compliquées.

Dans tous les cas, progressivement, et conformément à la volonté du maire et de son équipe, le service se renouvelle et se renforce pour une meilleure proximité.

 

Les poules ont bien été adoptées par les familles pour réduire leurs déchets

Le grand public sait-il qu’une poule dévore jusqu’à 150 grammes de déchets organiques par jour ! Cette réalité, la municipalité bessanaise a décidé de la déployer dans les foyers.

Après un appel à candidature, elle a proposé des poules pondeuses à l’adoption… et les familles locales ont répondu favorablement à cette initiative à la fois environnementale et citoyenne.

Terminé le reste des assiettes dans la poubelle, la poule prend désormais le relais et permet à une famille de quatre personnes de réduire ses déchets de 150 kilos par an. Et pour remercier les humains, elle va pondre des œufs frais (et bio, pour peu que la famille y soit attentive). Une double opération bénéfique pour les adoptants.

Cette initiative, pilotée par Ronny Despature, conseiller municipal, a vu son aboutissement lors du récent marché agricole « La Tuque en Trouille ».

Les familles concernées sont venues récupérées leurs poules car il fallait accepter deux gallinacées pour éviter leur isolement. Originaires de l’arrière-pays héraultais grâce à l’entreprise de Julie Belly, les volatiles ont ravi les foyers.

Désormais, Ronny Despature va suivre de près la suite des adoptions. Il faut bien entendu que les animaux soient bien traités, avec l’obligation pour les adoptants de les conserver au moins trois années.

Un bilan sur la réduction des déchets sera également réalisé en lien avec le Sictom d’Agde-Pézenas, gestionnaire de la collecte et du traitement des ordures ménagères, partenaire de la ville.

Un hommage à Jean Sauvagnac associé aux portes ouvertes de l’usine Ricard


Le conseil municipal a décidé de rendre un hommage à Jean Sauvagnac.

Figure emblématique de Bessan, disparue en 2015, Jean Sauvagnac a toujours été très impliqué dans la vie locale, notamment avec la Philharmonique Bessanaise et le groupe musical des Copains d’Abord. Durant quarante années, avec ses collègues musiciens, « Jeannot » a animé nombre de fêtes, carnavals, bals, thé-dansants et surtout il a accompagné avec fierté et honneur l’âne du village à l’occasion de la fête locale.

S’il était un ardent défenseur et promoteur des traditions locales, il a aussi été le président et le trésorier du club de pétanque « La Boule Bessanaise », durant une dizaine d’années.

Au niveau professionnel, de 1970 à 1990, il a été le directeur de la Société Ricard, apportant sa contribution à la prospérité de cette grande entreprise, dans l’intérêt de la ville, mais aussi de ses employés. Pour lui rendre hommage, le bâtiment d’entrée de l’espace Ricard (occupé par l’école de musique) portera son nom.

En effet, la municipalité invite les Bessanais à deux matinées portes ouvertes les samedi 13 et dimanche 14 novembre, de 9h à 12h.

Sur place, chacun aura la possibilité de mieux appréhender les touts de l’ancienne usine, rachetée il y a quelques mois par la mairie pour y créer une salle polyvalente et des équipements associatifs, culturels et de loisirs. A cette occasion, le dimanche 14 novembre, à 11h, la plaque en hommage à Jean Sauvagnac sera dévoilée en présence de sa famille et de ses amis.

Une campagne de stérilisation des chats errants pour limiter leur prolifération

Une nouvelle campagne de stérilisation de chats errants, en lien avec la Fondation 30 Millions d’Amis et la fourrière animale du Sivom du canton d’Agde, se tient dans la localité à l’initiative de la mairie de Bessan.

Cette opération vise à diminuer la prolifération de chats errants. Ces derniers sont capturés puis dirigés chez un vétérinaire.

Après un examen clinique, ils sont stérilisés et identifiés au nom de la fondation.

Conformément à la réglementation, ils sont ensuite replacés à l’endroit où ils ont été capturés.

Les personnes souhaitant signaler des chats errants dans leur quartier peuvent le faire auprès d’André Albertos, conseiller municipal délégué, en le contactant par téléphone au 06 22 44 26 90.

Les deux cérémonies commémoratives du mois de novembre

Comme de coutume, le mois de novembre est synonyme de commémorations patriotiques.

Deux événements auxquels la population est invitée.

D’abord le traditionnel dépôt de gerbe de Toussaint par le conseil municipal au monument aux morts du cimetière, en coopération avec les anciens combattants et notamment le Souvenir Français qui honore sa journée nationale à cette occasion. Le rendez-vous est prévu le lundi 1er novembre, à 11h.

Rassemblement devant l’entrée du cimetière vieux.

Par ailleurs, la cérémonie du 11-Novembre, marquant l’issue de la première guerre mondiale, aura lieu le jeudi 11 novembre, à 17h. Le départ du cortège se fera depuis l’hôtel de ville et conduira les élus et les autorités jusqu’au monument aux morts du cimetière. Durant la cérémonie, les morts pour la France de la localité seront lus par des anciens combattants et des enfants.

A l’issue de la commémoration, les participants prendront le chemin de la salle du conseil municipal pour partager le verre de l’amitié.

En attendant leur nouvelle caserne, les sapeurs-pompiers recrutent activement

Les sapeurs-pompiers volontaires de Bessan lancent leur traditionnelle campagne de recrutement.

Avec ses 700 interventions par an et la construction prochaine de la nouvelle caserne, le centre de secours bessanais va inévitablement se développer.

Ainsi, les pompiers locaux ont besoin de volontaires pour renforcer les équipes déjà en place et continuer à répondre présents dans toutes les circonstances.

Ils recherchent des femmes et hommes de 16 à 55 ans ainsi que des infirmier(ère)s, médecins, vétérinaires domiciliés sur les communes de Bessan ou de Vias. Les personnes motivées, ayant l’esprit d’équipe et l’envie de servir et de secourir sont invitées à se faire connaître sans tarder pour participer à la vie du casernement.

Pour tous renseignements complémentaires, il suffit de contacter le 04 67 62 87 70 ou le 06 84 08 19 22.

Le site internet des pompiers est également consultable à l’adresse suivante : www.pompiers-bessan.com.

Par ailleurs, le centre de secours, situé à l’entrée de la zone d’activités de la Grange Basse, accueille le public tous les dimanches en matinée.

L’événement de l’automne en centre-ville : la tuque en trouille arrive

  

Annulé l’année dernière en raison de la pandémie, le marché paysan et agricole, la « Tuque en Trouille » se tiendra pour la première fois ce samedi 30 octobre, de 9h à 17h, sur la place de la Promenade.

Proposé par la municipalité, son programme automnal apparait bien copieux : mini ferme, animations, structures gonflables, jeux en bois, atelier maquillage mais également de nombreux stands qui présenteront les différents produits agricoles issus de notre région.

Le public est invité à découvrir les savoirs faires du territoire ainsi que les différents producteurs de bières, savons, confitures, gâteaux, limonades, tisanes, bougies, vanilles… et de cucurbitacées. En effet, cette manifestation est placée sous le patronage de la Tuque bessanaise, cucurbitacée emblématique du village, chère au cœur des habitants. Par ailleurs, seront associés à cette journée deux concours : celui de la plus belle tuque et celui de la plus grosse courge, avec des inscriptions enregistrées le jour-même.

La livraison des poules adoptées par les habitants, une distribution de bonbons pour les enfants déguisés aux couleurs d’Halloween et bien d’autres surprises complètent ce rendez-vous du terroir qui animera le centre-ville, avec la volonté de marquer l’automne et toutes ses saveurs.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter Ronny Despature, conseiller municipal en charge de l’événement, par téléphone au 06 35 46 77 46, ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Un livre sur l’église associé à un hommage mérité à André Fernandez

Voilà quelques années que le regretté André Fernandez nous a quittés.

Tour à tour, poète, artiste, écrivain, André Fernandez avait entrepris l’écriture d’un livre sur l’église Saint-Pierre de Bessan qu’il aimait tant. Il avait rassemblé ses grandes connaissances historiques en employant son style habituel de conteur amoureux de son village.

A la demande de sa famille et notamment de son épouse Marie-Madeleine et de ses enfants, l’écriture du livre a été achevé par Michel Para, écrivain de romans à succès bien connu dans la localité. La famille a également souhaité que les bénéfices de la vente de ce livre soient entièrement reversés aux écoles de Bessan, puisque André était instituteur de métier où plutôt par vocation.

Afin d’honorer ce désir, l’association des parents d’élèves « 1,2,3 Soleil » représentée par Sabrina Roques-Dumontet, a ainsi pris part à projet.

La présentation officielle de cet ouvrage, avec séance de dédicace, aura lieu :

ce dimanche 31 octobre, à 11h, en mairie de Bessan, salle du conseil municipal.

La vente du livre sera bien entendu associée à un hommage mérité à André Fernandez.

Les collégiens ramassent des olives pour mieux financer leurs projets

 

Collège et école élémentaire sont réunis au sein du Club lave.

Ce qui était une initiative à l’origine issue du collège Victor Hugo permet de mobiliser la jeunesse autour du volcanisme et la récente inauguration d’une fresque dans la cour de l’établissement en est une preuve supplémentaire. Sorties autour du thème des volcans, conférences, création d'un jeu de sept familles, flashmob, repas... depuis des années, malgré la crise sanitaire, les actions éducatives et ludiques sont nombreuses.

Le point d’orgue annuel des collégiens est le désormais traditionnel séjour organisé pour découvrir les volcans, alternativement en Auvergne ou en Italie. Une ambition qui nécessite des fonds. Et les jeunes, avec leurs encadrants et partenaires, ne manquent pas d’imagination pour compléter les financements déjà disponibles. Ainsi, ils ont à nouveau cueilli les fruits des oliviers de l’établissement. Toujours un grand moment mis en place dans la convivialité et la bonne humeur.

L’huile va sans aucun doute couler à flot pour offrir un produit naturel d’exception, sans oublier la vocation première de ce projet. Celui d’'impliquer les jeunes à chaque étape de l’organisation de leur séjour pour les responsabiliser un maximum : cueillette, achat des bouteilles, réalisation des étiquettes, vente et financement du séjour.

Tous espèrent désormais que le climat sanitaire permettra la reprise des voyages avec un déplacement en Auvergne très attendu.

Le vin et les châtaignes grillées ont réchauffé la soirée de la cave coopérative

 

Cette soirée consacrée à la dégustation du vin primeur, mise en place il y a plusieurs années, est rapidement devenue une rencontre incontournable pour la cave coopérative « Le Rosé de Bessan », réunissant ses clients et amis autour des vins primeurs bessanais, des châtaignes grillées ainsi que de l’ambiance musicale et dansante.

La soirée 2021 a pris une dimension toute particulière compte tenu qu’il s’agissait d’une reprise d’événements après la crise sanitaire. Malgré le contexte tendu de la viticulture après l’épisode de gel du printemps, la convivialité était de mise au cœur de la cave et en extérieur, malgré le vent froid. Les vins semblent avoir conquis une fois de plus les amateurs par leur qualité.

Rouge, rosé ou blanc, chacun a trouvé son public, et chaque dégustateur a défendu avec conviction son préféré.

Côté restauration et ambiance, food-truck et animation musicale ont été très appréciés entre deux gorgées de vin et des châtaignes bien chaudes.

Un nouveau succès pour la cave et ses responsables, heureux de proposer à nouveau un moment festif en cette période toujours contrastée.

 

L’enfouissement des lignes électriques se dirige vers la route de Montblanc

Les travaux d’enfouissement du réseau électrique aérien de moyenne tension, qui démarre de Vias et traverse le village de Bessan jusqu’au Mont Ramus, ont repris il y a quelques semaines et vont bon train, sous la responsabilité des équipes techniques de la société Enedis. Avec ce chantier d’envergure, le nouveau réseau souterrain se dessine au fil des jours.

En effet, après la création de ce réseau le long de la route de Vias, les travaux se sont poursuivis le long du chemin devant Cactus Park, puis le long de la voie rapide.

Grâce à un forage dirigé du côté de Fontmajou, le réseau continue son déploiement le long du chemin de la Puissanque et vient d’atteindre la route de Béziers, près du lotissement « Les Jardins de Lou ».

C’est désormais une nouvelle phase de travaux avec la poursuite de la création du réseau souterrain dans les secteurs de la route de Montblanc, chemin des Ânes, chemin de la Renga… pour s’achever au Nord de la commune, côté Capucière.

Au total ce sont près de six kilomètres de réseau créés avec, en parallèle dans les prochaines semaines, la dépose de plus de sept kilomètres de réseau aérien.

La fin de ce vaste chantier stratégique pour la société Enedis et la mairie de Bessan vise à assurer une meilleure alimentation électrique de toute la commune. Désormais modernisé, le réseau sera plus sûr et pérenne, supprimant les microcoupures souvent pénalisantes pour les administrés.

L’issue de ce chantier est prévue au début de l’année prochaine.