Bessan

La création de nouveaux logements au cœur de l’action municipale

  

La création de logements va bon train dans la commune et, principalement, dans trois secteurs. D’abord au chemin de la Renga qui connait une forte activité. Si dans quelques semaines, il va être prolongé pour ouvrir le nouveau quartier de « Namérique », les premiers travaux ont débuté avec la réalisation d’un projet immobilier porté par la société « Fdi Habitat ». Une résidence sociale, au joli nom de « La Rose de Pierre », et des terrains à bâtir vont voir le jour. Il s’agit là de la première étape de l’aménagement de ce nouveau secteur.

Du côté de l’avenue du 8 mai, composée de 32 logements à caractère social, la résidence « La Forge » construite par la société « Nexity » va prochainement ouvrir ses portes. Le nouveau bâtiment sera géré au travers du bailleur social « Promologis ». Dernièrement, les élus et les responsables du service Habitat de la communauté d’agglomération sont allés visiter le bâtiment, dont les travaux se terminent progressivement. Ils y ont rencontré les représentants du constructeur et du bailleur.

La route de Béziers n’est pas en reste puisque les constructions de maisons individuelles sont en cours au lotissement « Les Jardins de Lou ». Composée d’une cinquantaine de lots à bâtir, cette réalisation du Groupe « Angelotti » comprend également la création d’un ensemble de logements collectifs.

La société « Arcade » vient d’engager ce nouveau chantier visant à livrer, dans quelques mois, une trentaine de logements. Le secteur est également concerné par la construction des premières habitations au lotissement « Le Clos du Romarin », situé en face et porté la société « Rambier ».

Les amis de l’âne se mobilisent pour améliorer leur prestation musicale

C’est à la salle Raymond Devos du centre social Claire Estournet que les Amis de l’âne avaient donné rendez-vous aux passionnés de musique. Sous la houlette de Christophe Hyché, président de l’association, l’animal totémique de la commune recherche activement des musiciens, professionnels comme amateurs. En effet, sans musique, il n’y a pas de danse traditionnelle de l’âne et les musiciens actuels recherchent du soutien.

L’idée est ainsi venue, avec l’appui de la municipalité représentée par Eric Millan, adjoint au maire chargé de la vie associative et des traditions, de lancer un appel à tous ceux qui voudraient participer pour accompagner musicalement l’âne totem lors de la fête locale bien sûr, mais également lors de rassemblements d’animaux totémiques. Après plusieurs réunions, la mobilisation semble frémir et des actions sont en projet.

Plusieurs contacts intéressants ont été tissés et des personnes volontaires vont être mises en relation avec des musiciens proposant apporter leur aide pour l’apprentissage ou le perfectionnement musical. Une occasion pour Christophe Hyché de remercier la présence de Kévin Verticcione, président des Amis du poulain de Pézenas qui a proposé son aide, ainsi que d’Edith Laporte du groupe du Testut de Montblanc. A suivre…

 Les personnes motivées souhaitant se faire connaître peuvent contacter  : 

Christophe Hyché au 06 31 26 35 39 ou Eric Millan au 06 16 63 68 34.

Une rencontre conviviale pour démarrer la saison des jardins familiaux


Le début de la saison a été officiellement lancé par l’association gestionnaire des Jardins Familiaux de la ville de Bessan.

Autour de la présidente, Nilsan Capitaine, et de l’ensemble des membres de son équipe, un moment de convivialité a été proposé aux adhérents, en présence notamment de la dizaine de familles nouvelles qui ont été accueillies avec la sympathie habituelle qui caractérise l’association.

L’apéritif programmé a permis à tous de se retrouver et d’évoquer le rôle et les missions villageoises de ces jardins solidaires. Créés par la municipalité, ils se situent près de la maison de retraite, sur le chemin de Saint-Bernard et sont gérés par l’association éponyme pour le compte d’une soixantaine de ménages au total. Lors de cette soirée d’ouverture, Stéphane Pépin-Bonet, maire, accompagné de ses élus Philippe Marin, Michel Prévost et René Trouillet, étaient présents pour exprimer leur soutien.

A cette occasion, la biodiversité et la préservation de l’environnement ont été au centre des discussions. Economies dans la gestion de l’eau, interdiction des produits phytosanitaires, embellissement de l’entrée des jardins avec de nouvelles plantations ou encore harmonisation des parcelles ont été évoqués. Un refuge pour les chauves-souris a même été installé, en lien avec la ville et le département, ces petits mammifères étant des alliés contre les insectes et les moustiques en particulier.

Une église Saint-Pierre aux bons soins réguliers de la ville

L’église Saint-Pierre demeure la propriété de la commune, laquelle doit assurer sa conservation dans le temps et son entretien quotidien. Au-delà de la réparation actuelle de l’orgue (ayant fait l’objet d’un précédent article) de nombreux travaux ont été effectués ces derniers mois au sein de l’édifice à la fois architectural et religieux. Il date du XIIe siècle.

Grâce aux actions de la municipalité, on peut noter l’installation d’un système de chauffage, la réhabilitation en cours d’une oeuvre en bois en lien avec la Drac et le service patrimoine de l’agglomération Hérault Méditerranée, la réfection et l’amélioration du système de sonorisation à la fois pour les offices et pour les concerts et autres rendez-vous culturels organisés dans les lieux...

Emilie Feliu, conseillère municipale déléguée au patrimoine et à la valorisation culturelle, assure le suivi de ces efforts constants en lien avec les services municipaux, les représentants de la paroisse Saint-André Chemin des Romieux ainsi qu’avec les passionnés de patrimoine réunis au sein de la Guilde.

Une présentation de tous ces travaux sera prochainement organisée à destination de la population.

 

Le tri sélectif désormais possible dans certains quartiers du centre-ville


La collecte des déchets en centre-ville n’est quelquefois pas une tâche aisée pour la ville et le service chargé de ce domaine de compétence, à savoir le Sictom d’Agde-Pézenas. En effet, compte tenu de l’exiguïté de certaines habitations, il n’est pas possible pour des foyers de stocker les deux containers destinés à la collecte de leurs déchets : le bac vert pour les ordures ménagères mis en sacs plastiques et le bac jaune pour les emballages recyclables.

En conséquence, des containers collectifs sont présents dans certains quartiers du centre-ville, sans permettre la possibilité du tri sélectif aux ménages concernés. Pour la ville, et notamment André Albertos, adjoint au maire chargé de la vie quotidienne : « De nos jours, il était inconcevable de ne pas offrir à chacun la possibilité de procéder au tri sélectif des ordures ménagères, tout en essayant d’améliorer la situation sur la voie publique car ces bacs collectifs n’étaient pas du meilleur effet ».

Ainsi, des bacs en bois, particulièrement adaptés et d’un aspect visuel plus agréable que des containers en plastiques, ont été installés sur la place Sébastopol pour un premier test. Celui-ci ayant été concluant, le dispositif vient d’être également mis en place au boulevard de la Liberté. Ce système pourrait être dupliqué dans d’autres quartiers, tant le tri demeure particulièrement important compte tenu des impératifs d’environnement et de développement durable.

Deux Bessanaises sont officiellement entrées dans la nationalité française


Nezha Mathieu et Irmina Dabek sont deux Bessanaises, respectivement d’origine marocaine et polonaise, souhaitant obtenir la nationalité française depuis des années. Elles vivent en France, y ont fondé leur famille et partagent les valeurs de la République. De manière très solennelle, Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, leur a remis officiellement leur décret de naturalisation, aux côtés de cent autres personnes dans le même cas.

La cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française s’est tenue à la sous-préfecture de Béziers en présence de nombreux élus de l’arrondissement, dont Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan et son adjoint chargé de la citoyenneté, Philippe Marin. Cette cérémonie vise à accueillir de manière officielle et chaleureuse les personnes nouvellement françaises dans la communauté nationale. Un geste fort que d’entrer dans la nationalité française, mais aussi de quitter sa propre nationalité.

Lors de son intervention, le sous-préfet a tenu à rappeler les droits et les devoirs que ces français se voient désormais attribuer. Être français va changer leur vie puisque ces personnes vont désormais pouvoir voter par exemple et partager les fondements de la République autour des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. L’hymne national, chanté à pleine voix par toute l’assistance, a pris toute sa dimension, tandis que les deux Bessanaises étaient chaleureusement félicitées par le maire.

La nouvelle école maternelle ouvrira-t-elle comme prévu à la rentrée ?


 C’est véritablement le branle-bas de combat au sein du chantier de construction de la nouvelle école maternelle Georges Bégou. On peut même dire que c’est la dernière ligne droite pour les entreprises qui s’affairent dans la réalisation de ce bâtiment, dont on devine désormais les grandes lignes architecturales.

Les ouvriers sont à pied d’œuvre pour atteindre leurs objectifs dans des délais pourtant complètement dépassés. Y arriveront-ils ?

En effet, en partie en raison des intempéries de l’automne dernier, des retards préoccupants ont été enregistrés. Ils devront être obligatoirement comblés car l’établissement devra bel et bien ouvrir ses portes en septembre. Lors d’une réunion en mairie, le maire et les élus ont rappelé les sociétés à leurs engagements en présence de toutes les parties, dont les architectes et le bureau d’études et d’ingénierie qui doit guider à la bonne évolution du chantier.

En parallèle, un groupe, composé d’élus, des services et du directeur de l’école, travaille au choix du nouveau mobilier qui viendra prendre toute sa part dans les locaux. Une journée « portes-ouvertes » annoncée par la municipalité, devrait avoir lieu en juin prochain pour permettre à la population de mieux appréhender le nouvel équipement scolaire dont l’inauguration reste prévue en septembre… si tout se passe bien ! A suivre…

Une démolition ouvrant la voie à un nouveau centre-ville plus attrayant

 

Ils sont nombreux actuellement les badauds en centre-ville. Depuis le début du mois de janvier, jour après jour, le chantier de requalification de la place de la Promenade et de la place de la Mairie attirent les curieux. Et cette curiosité a été à son comble lors de la récente démolition d’une grande partie du bâtiment situé face à l’hôtel de ville. Au fil des siècles, les lieux auront été une coopérative de vente viticole, une mercerie, une agence immobilière… et désormais ils ont disparu.

L’entreprise chargée de la démolition aura été particulièrement méticuleuse dans la destruction de l’édifice, notamment afin de bien protéger les bâtiments le jouxtant. Au fil des jours, pierre après pierre, le bâtiment a été entièrement tombé, alignant désormais les bâtiments municipaux proches que sont les locaux de la bibliothèque et de la police municipale.

Les réactions ne se sont pas fait attendre, tant la disparition de l’édifice ne peut se manquer. Malgré quelques remarques affectives, tant cet édifice a rythmé la vie du centre-ville, notamment lorsqu’il abritait un commerce de proximité, il semblerait que les avis soient plutôt positifs.

La salle des fêtes et l’hôtel de ville sont désormais plus proches et la place de la Promenade est mieux aérée. Reste maintenant à traiter la nouvelle façade qui pourrait faire apparaître une partie de l’ancien rempart. L’architecte des bâtiments de France a été contacté pour bien appréhender la suite des travaux à réaliser.

A la fois innovant et original : un traiteur pour chevaux à domicile

 

Une nouvelle entreprise bessanaise nommée « Candy Horses » a vu le jour il y a peu dans la localité, avec une activité à la fois innovante et originale consistant à la livraison de friandises et de sacs de carottes pour chevaux. Manu Gaignaire et Séverine Peril sont originaires d’Istres et viennent de s’installer dans la commune.

Séverine a travaillé pendant vingt ans dans une écurie en tant que palefrenier soigneur. Aujourd’hui sans emploi mais étant toujours passionnée des chevaux, elle a entraîné son conjoint dans l’aventure pour créer un service de livraison gratuite de friandises naturelles (sans colorant ni sucre ajoutés) et de sacs de carottes de 10 ou 20 kilos directement dans les écuries ou près des particuliers.

Ces entrepreneurs dynamiques comptent étoffer leur offre en proposant prochainement des pommes, granules et aussi des croquettes pour chiens. Le week-end, ils tiennent un stand dans les différents concours régionaux afin de faire connaître leur acticité.

Pour plus d’informations, contacter le 06 25 91 09 44 ou consulter leur page Facebook intitulée « Candy Horses ».

Agenda : il se passe toujours quelque chose à Bessan

 A vos agendas!

Retrouvez les principaux rendez-vous locaux organisés par la ville comme par les associations bessanaises.

Vous souhaitez faire inscrire un événement dans cet agenda, contacter le service communication de la mairie :

par téléphone au 04 67 00 81 89, ou par mail à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

AVRIL

Samedi 13 : 19h, soirée « Hypnose » à la salle des fêtes organisée par l’association Asab. Inscriptions au 06 24 42 51 89

Dimanche 14 : 16h30, loto de l’Âne à 2 Rooues à la salle des fêtes

Vendredi 19 : 18h30, présentation de la saison estivale 2019 à la salle des fêtes Aimé Péret avec dévoilement du programme de la fête locale, des rendez-vous du comité des fêtes, de la fête de la musique, de la base de loisirs de la Guinguette…

Dimanche 21 : 16h30, loto du Théâtre Illustré à la salle des fêtes

Vendredi 26 : 18h30, réunion publique de mandat organisée par la municipalité à la salle Raymond Devos du centre social Claire Estournet

Samedi 27 : 12h, repas des aînés à la salle des fêtes Aimé Péret. Inscription au 04 67 00 81 81

Dimanche 28 : 16h30, loto du Cyclo Club Bessanais à la salle des fêtes

 

MAI

Mercredi 1er : 11h, traditionnelle remise du brin de muguet aux résidents de la maison de retraite

Mercredi 1er : grand rassemblement des confréries du Languedoc-Roussillon en centre-ville avec office en l’église et présentation des confréries place de la Citoyenneté

Dimanche 5 : grand rassemblement traditionnel de motos anciennes, organisé sur la place de la Promenade, par l’association locale « L’Âne à 2 Rooues ». Renseignements : 06 15 86 82 33

Mercredi 8 : cérémonie commémorative de l’armistice de la Victoire du 8 mai 1945 (horaire non déterminé à ce jour)

Samedi 11 : 21h, soirée d’élection de Miss Bessan 2019 à la salle des fêtes Aimé Péret avec défilé des candidates, variétés avec Régis Sylard, show chorégraphié des miss élues ; variétés avec Richy, sosie officiel de Johnny Halliday

Dimanche 12 : 16h30, loto de Sports et Loisirs à la salle des fêtes…

Une nouvelle année sans hausse de fiscalité, au cœur d’un budget ambitieux

 

 

Il y a quelques jours, les membres du conseil municipal étaient invités à adopter le budget primitif de l’année 2019, moment annuel toujours marquant, d’autant qu’il s’agissait de voter le dernier budget du mandat municipal en cours. Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a présenté un budget total de plus de douze millions d’euros, dont près de huit millions en investissement. Après avoir rappelé les grands chantiers ouverts par la municipalité, il a mis en avant la bonne santé financière de la ville, présentée en détail, il y a quelques semaines, par le trésorier public.

Les orientations budgétaires de l’année sont particulièrement ambitieuses : fin de la construction de l’école maternelle Georges Bégou, acquisition du site Ricard en vue d’y créer la future salle polyvalente, requalification du centre-ville avec la première tranche de travaux concernant la place de la Promenade, aménagement du chemin de la Renga et de nombreuses voiries, rénovation du gymnase Jules Ferry, poursuite de la rénovation de l’éclairage public, aménagement de l’espace Louis Baldy, réparation du beffroi de l’hôtel de ville, travaux à la Guinguette, action sur l’acoustique de la cantine municipale…

Contrairement à l’année précédente, la seule majorité municipale a adopté ce budget, l’opposition s’abstenant, considérant qu’elle n’était pas assez associée à son élaboration. Par contre, c’est à l’unanimité que la fiscalité a été adoptée sans modification. Stéphane Pépin-Bonet a indiqué : « La bonne santé des comptes de la ville nous permet de proposer un maintien, pour une nouvelle année consécutive, des trois taxes locales » : soit 18,91 % pour la taxe d’habitation ; 60,78 % pour le foncier non bâti et 20,21 % pour le foncier bâti.

 

Loto et manifestation du Moto Club L'Ane à 2 Rooues de Bessan

 

Le 24ème grand rassemblement traditionnel de motos anciennes, organisé par l'association "l'Âne à 2 Rooues" aura lieu le dimanche 5 mai 2019 sur la place de la promenade. 

L'association vous invite également a participer a son loto le dimanche 14 avril à 16H30.

Renseignements au 06.15.86.82.33

 

Bessan 1er de la finale départementale de gymnastique artistique

Lors de la finale départementale 2019 de gymnastique artistique féminine Unss 2019, le collège de Bessan a terminé 1er avec 219.70 points devant Montpellier, Paulhan, Cazouls, Quarante, Loupian, etc.. et emporte également les 4ème, 5ème, et 7ème places sur 14 équipes. Les gymnastes ont pu compter sur le soutien de nombreux parents et élèves qui avaient fait le déplacement pour les encourager.

Félicitations à Emma LagunaAliya Zornio (co-capitaines de l'équipe), Jade MathaisEmie Corzo, et Justine Taragnat ainsi qu'aux juges élèves qui obtiennent tous la certification départementale : Jannah BoussalimSelma MekkiLylwane M'bissy, et Candice Perez.

Grâce a cette jolie performance le collège Victor Hugo représentera cette année encore l'Hérault au prochain championnat académique de gymnastique féminine le 10 avril

Créer des places de stationnement pour soutenir le commerce local

Favoriser le stationnement des véhicules est indispensable pour permettre au centre-ville de jouer pleinement son rôle moteur à la fois économique et social. Des fonctions particulièrement attractives à Bessan avec des services et des commerces nombreux et diversifiés. Il est vrai que la commune a la chance de bénéficier de places de stationnement à proximité des commerces.

Ces dernières années, la municipalité a également décidé de développer grandement le nombre de places en créant, tout d’abord, le grand parking situé sur la route de Marseillan désormais dénommé Espace Louis Baldy. Conformément aux engagements de la municipalité, le site sera réaménagé en fin d’année pour le rendre encore plus fonctionnel.

Il y a eu également la réalisation d’un nouvel espace aux abords du centre social municipal Claire Estournet. Très pratique, à la fois à deux pas du centre et des commerces de l’avenue de la Victoire, il permet une nouvelle offre de stationnement, laquelle s’imprègne désormais dans les habitudes locales. Désormais, personne n’a d’excuse pour ne pas fréquenter les commerçants bessanais !

La Guinguette peut envisager sereinement son développement touristique

La base de loisirs municipale de la Guinguette, située en bord du fleuve Hérault, peut sereinement envisager son développement et son avenir, avant tout touristique. En effet, les élus du conseil municipal ont récemment validé la proposition du maire, Stéphane Pépin-Bonet, d’acquérir le terrain qui jouxte l’espace de loisirs, le long de la rivière. Ce terrain appartenait à Jean Grau, lequel est décédé il y a quelques mois, sa famille ayant elle-aussi accepté la proposition du maire.

En séance, le premier magistrat a rappelé les opportunités que ce terrain pourrait permettre de réaliser dans les années à venir : « Notre Guinguette bessanaise apporte une formidable image touristique à Bessan. Cette acquisition foncière facilitera le développement des anneaux destinés à accueillir plus de bateaux de plaisance, mais aussi la mise en œuvre d’une voie piétonne depuis la maison de retraite en passant par l’aire de jeux du centre-ville, l’espace des Peupliers, le quai Marius, la Guinguette, le chemin de l’Allée et l’église. Une véritable voie verte de promenade ».

L’acquisition est également vue d’un bon œil par les pêcheurs locaux puisqu’un projet avait été initié, il y a quelques années, par l’association « La Gaule Bessanaise », afin de réfléchir à la réalisation d’un poste de pêche pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Comme l’a dit le maire, ce projet reste d’actualité et sera engagé en fonction de sa faisabilité.

Un intérêt supplémentaire pour le devenir prometteur de la base de loisirs qui rouvrira ses portes, comme chaque année, le 1er juin pour la saison estivale, jusqu’au 30 septembre prochain.

Nouvelle édition « Plus fort la vie » autour de Sandrine Moustardier

 

 

Depuis qu’elle a créée l’opération « Plus fort la vie » suite à la perte de sa fille de 23 ans, touchée par la maladie, la Bessanaise Sandrine Moustardier s’investit pleinement afin de récolter des fonds pour la lutte contre le cancer.

Déjà, à son initiative, deux soirées organisées à Bessan en 2014 et 2016 ont permis de récolter près de 50.000 euros. Avec le soutien actif de Kévin Ortiz, boucher agathois qui a immédiatement ressenti la nécessité de l’aider, Sandrine a constitué un nouveau partenariat avec l’Institut du cancer de Montpellier (Icm).

En effet, l’Icm vient d’officialiser l’acquisition d’un système de soins révolutionnaire. Un MRIdian, premier et unique système de guidage par Irm au monde pour la radiothérapie. Véritable innovation, cet appareil permet de guider les rayons par Irm et non plus par scanner. La technique permet de définir la tumeur ciblée dans toutes ses dimensions, en prenant compte son caractère déformable, tout au long de la séance d’irradiation. Et pour accompagner cet achat, Sandrine souhaite participer au financement du matériel de projection vidéo pour le confort des enfants lors de ces séances.

Pour l’aider, la générosité s’est véritablement mise en marche à Bessan, à Agde et dans d’autres communes, grâce à la communication des réseaux sociaux. Kévin Ortiz a notamment contacté Jacques Patrac qui a répondu immédiatement en associant le monde du sport, et de la boxe en particulier, dans cette initiative.

Une grande soirée de soutien est également prévue en octobre prochain à la halle de sport de Bessan mis à disposition par le conseiller départemental Sébastien Frey et le maire, Stéphane Pépin-Bonet, lequel a reçu Kévin Ortiz et Sandrine Moustardier récemment en mairie.

Découvrir une méthode de jardinage qui fascine les biologistes

Il y a quelques années, le bruit s’est répandu qu’un paysan-semencier, Pascal Poot, faisait pousser à Lodève, des légumes et des fruits naturellement résistants aux maladies et cela, sans hybridation, ni arrosage, ni traitements. Céline Sanchez, adjointe au maire, suivait avec attention ses initiatives et a convaincu Pascal de se déplacer à Bessan le vendredi 12 avril 2019, à 18h, salle du conseil municipal, pour faire découvrir ses méthodes alternatives de culture potagère lui permettant, notamment, de faire pousser plus de 400 variétés de tomates sans eau et atteindre des rendements de près de 25 kilos par pied !

Eloignées de l’agriculture moderne, ces méthodes sont aussi hyper-productives que naturelles et peu coûteuses. De nombreux scientifiques pensent mêmes y trouver des réponses au changement climatique et ne cessent de le consulter. Toutes ses variétés sont produites en mode bio, en plein air et sélectionnées pour leurs qualités nutritionnelles, leurs qualités gustatives, leurs résistances aux maladies, à la sécheresse ou aux excès d'humidité ainsi que pour leur productivité depuis plus de 20 ans.

Le résultat de cette sélection se traduit, entre autres, par le fait que ces variétés produisent de 10 à 20 fois plus de vitamines, d’antioxydants et de polyphénols (les polyphénols sont, d’après les chercheurs, les nutriments les plus intéressants pour la prévention du cancer) que les variétés classiques ou hybrides.

La rencontre avec Pascal Poot est gratuite avec vente sur place de graines et de plants.

Le verre de l’amitié sera également offert à l’issue.

 

Les élus locaux découvrent les faces cachées de l’église Saint-Pierre

 

 

Il y a quelques jours, le Bessanais Pierre-Louis Baille a proposé une visite guidée originale de l’église Saint Pierre aux élus bessanais, ainsi qu’aux employés communaux ayant quelquefois à traiter de l’édifice religieux dans leur travail administratif comme technique. Car l’église, ne le sait-on peut-être pas assez, appartient à la ville. Cette initiative avait pour objectif la sensibilisation à la richesse du patrimoine local avec la découverte de l’édifice dans ses propres détails.

Cette rencontre a été l’occasion de balayer l’histoire du monument depuis les hypothèses de bâtiments préexistants, les constructions successives des chapelles latérales, la redécouverte de l’entrée romane ou encore les commentaires sur les vitraux. Le passionnant Pierre-Louis Baille a également développé des explications sur la symbolique religieuse dans l’architecture de l’époque. Des explications nécessaires pour en appréhender la richesse.

Un tour d’horizon a aussi été effectué sur les différentes interventions municipales en matière de valorisation du patrimoine sur l’édifice. Stéphane Pépin-Bonet, maire et Emilie Feliu, conseillère déléguée au patrimoine et à la valorisation culturelle, ont présenté les rénovations en cours sur l’orgue, les travaux de recherche sur la charpente peinte, la restauration du tableau sur bois découpé et enfin l’extension de protection au titre des monuments historiques. 

Le développement urbain se poursuivra dans deux secteurs validés par les élus

 

Il n’y a rien eu de nouveau dans les orientations urbanistiques portées par la municipalité, mais le développement urbain de la ville de Bessan est entré, lors de la dernière séance publique du conseil municipal, dans une phase active de concrétisation.

En effet, les élus municipaux, sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, ont abordé deux secteurs du futur développement démographique de la commune : le quartier Saint-Claude et celui dit de Namérique. Les derniers espaces d’urbanisation à venir, conformes aux dispositions du plan local d’urbanisme (Plu).

Le premier secteur connait un processus le plus avancé. La phase de dialogue avec la population s’est terminée il y a quelques semaines et une zone d’aménagement concerté (Zac) a été validée, avec une forte démarche environnementale.

Le quartier Saint-Claude sera créé près de la crèche municipale, du centre de loisirs et du stade de rugby Bernard Ibanez, route de Montblanc. Une véritable opportunité pour constituer un espace d’une soixantaine d’habitations individuelles et d’un collectif de logements à caractère social.

Le second, plus lointain dans le temps, demeure un des derniers secteurs de développement urbain de la ville, et le plus visible. Le quartier Namérique va permettre de relier le centre-ville et le parc d’activités de la Capucière, en y intégrant le chemin de la Renga.

La pénétrante d’entrée de ville, via la route départementale n°13, formera un nouveau quartier d’envergure pour lequel les élus ont défini les premières orientations. Un secteur pour lequel l’établissement public foncier favorise l’acquisition des terrains à l’amiable, avant une procédure d’expropriation s’il le fallait. Deux secteurs adoptés à l’unanimité des membres du conseil municipal.

 La prochaine séance du conseil municipal se tiendra le mardi 3 avril 2019, à 18h30, en mairie, avec notamment l’adoption du budget primitif de l’année 2019 et le vote des trois taxes locales.

«La Grande Bleue», belle et fragile à la fois

Du 5 avril au 28 septembre 2019 Exposition Sensorielle
 
Vernissage -  Immersion – Première plongée dans l’expérience
Jeudi 4 avril 2019 à 18h
Galerie du Patrimoine, Office de tourisme, 1 rue du 4 septembre, AGDE
 
La Mission Patrimoine Littoral de l’Office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée vous propose :
«La Grande Bleue» bien plus qu’une exposition, c’est une expérience sensorielle snoezelen d’immersion dans la source de toute vie, la mer. Découvrez avec vos 5 sens un environnement marin composé de splendides images, de vagues de lumières, d’une musique inspirante. Touchez, goûtez, sentez ...
 
«Belle et fragile à la fois» vous interpelle ? La méditerranée, connue comme l’une des zones primordiales de la planète pour sa biodiversité marine, est soumise à des pressions importantes en raison de l’activité humaine : réchauffement climatique, pollution, déchets plastiques, surexploitation des ressources …
 
Pourtant, des solutions existent !
 
Toutes ces thématiques sont au cœur des préoccupations des partenaires de l’exposition :
 
-          Aire Marine Protégée de la Côte Agathoise - Protection et valorisation du milieu marin de la ville d’Agde
-          Le Belvédère de la criée du Grau d’Agde - «STOP ! Arrêtons les déchets»
-          Renaud Dupuy de la Grandrive - Photographe Mi-air Mi-eau
-          Eolya - Musicien guidé par les différents courants d’énergie
-          Le club photo de la MJC - Photographes vigilants
-          L’association «Le temps de vivre» - Toujours plus de plaisir jusqu'au dernier souffle
-          Les fleurs de Bab’s événements - Pour éveiller nos consciences en beauté
-          Les Cabussaïres - Club de plongée éco-responsable de la MJC

 

Depuis le début du XXème siècle, entre admiration et inquiétude, Jean Bedos, Gaston Lanté, et Hubert Reboul,  poètes agathois, alertent sur « les colères de la mer parfois poussées à la déraison, rejetant sur nos plages ces sinistres déchets. »
Et par un beau matin de janvier 2019 les Posidonies ont fleuri. 
C’est une grande bouffée d’oxygène, un formidable message d’espoir !
 
Saurez-vous l’entendre  et le partager ?
 
Organisation : Mission Patrimoine Littoral, Office de Tourisme Cap d’Agde Méditerranée - Renseignements : 06.45.82.46.14
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank" rel="noopener noreferrer" data-auth="NotApplicable">