Bessan

Record de fréquentation pour la cérémonie des vœux du maire et de la ville

 

« Je vous remercie de nous avoir fait confiance. Au quotidien, nous avons veillé à travailler avec ardeur et détermination pour vous et pour Bessan. J’espère que vous avez pu en prendre la mesure et je caresse l’espoir de vous avoir donner satisfaction. J’espère vous avoir apporté autant que ce que vous m’avez, vous, apporté » : c’est en ces termes que le maire, Stéphane Pépin-Bonet, s’est adressé à la population lors de la cérémonie de vœux de la ville organisée à la halle départementale de sport. La dernière cérémonie de ce type du mandat municipal qui s’achève.

Un rendez-vous très suivi, ayant battu un record avec 1.225 personnes présentes aux côtés de nombreuses personnalités de la région, du département, de l’agglomération et de nombreuses villes représentées le plus souvent par leurs maires. Après le traditionnel spectacle, le maire a rappelé les actions de l’année 2019, sans évoquer l’avenir en raison de la période électorale. Il a d’ailleurs regretté qu’aucun adversaire ne se soit positionné pour l’instant. « De notre côté, nous ne déserterons pas. Nous ne vous laisserons pas tomber. Vous méritez que l’on travaille pour vous et avec vous » a-t-il lancé à l’assistance.

Avant de lever le verre de l’amitié, un don a été remis à l’opération Plus fort la vie, portée localement par Sandrine Moustardier, en faveur de l’Icm Val d’Aurelle de Montpellier.

En effet, chaque année, un euro est versé par la ville à une action humanitaire en fonction du nombre de participants à la soirée.

Ainsi, la somme de 1.225 euros a été remise. Stéphane Pépin-Bonet s’est enfin permis de donner un conseil aux habitants : « Continuez à être attentifs et bienveillants à tout ce qui peut créer du lien pour renforcer la fraternité, à tout ce qui peut rassembler et nous unir pour relever collectivement tous les défis ! ».

Le dernier royaume tibétain à découvrir lors d’une rencontre à la salle Devos

 

Le Mustang a été jusqu’en 2008 le dernier royaume tibétain. Rattaché au Népal depuis 1951, les hasards de l’histoire ont voulu que cette terre soit isolée du monde pendant des décennies, ne s’ouvrant que depuis peu au tourisme.

Le Mustang est donc resté préservé, gardant intact sa culture, son mode de vie, sa religion, ses croyances.

Son histoire commence il y a quatre mille ans, avec des milliers de grottes creusées par l’homme, qui font de cette région le deuxième plus grand site archéologique d’Asie après Angkor. Connaitre le Mustang, c’est connaitre le Tibet. Annick et Jean-Pierre Dessens vivent quatre à cinq mois par an en Himalaya. Ils vont au Mustang tous les ans, en connaissent tous les villages, alpages, pistes et hauts sommets.

Cinéastes et conférenciers, Annick et Jean-Pierre Dessens seront tous les deux à Bessan le mardi 28 janvier, à 18h, à la salle Raymond Devos du centre social municipal Claire Estournet pour faire partager leur passion et découvrir une des plus belles montagnes du monde.

La projection et les commentaires d’un film réalisé par leurs soins permettront d’échanger sur ce territoire mal connu. Entrée libre et ouverte à tous.

 

Lors de sa réunion annuelle, la Gaule Bessanaise séduit de nouveaux adhérents

C'est une réunion particulièrement suivie qu'a connu la Gaule Bessanaise, il y a quelques jours, à la salle Raymond Devos du centre social municipal. Pour cette édition 2020, ce sont une trentaine de personnes, très intéressées par les actions du groupe qui se sont déplacées.

Protection du fleuve Hérault, pêche à la truite de la fête locale, projet d'action estivale à la Guinguette, entretien de la rivière, lutte contre le braconnage, animations vers la jeunesse : les sujets ont été nombreux et les passionnés de pêche, sensibilisés à la protection de la nature, y sont allés de leurs remarques et besoins. Un attrait inattendu pour le bureau de l'association, à la fois surpris et satisfait.

Le maire, présent comme à son habitude, a informé sur les actions municipales en la matière, notamment l'acquisition du terrain jouxtant la Guinguette ou encore les nouvelles modalités de gouvernance des milieux aquatiques avec l'agglomération.

A l'issue, l'assistance a même demandé la création de cartes de membres pour soutenir l'amicale. Un dynamisme à prolonger dans le temps.

L’indispensable soutien aux commerces de proximité du centre-ville


Dans beaucoup de communes, le commerce de centre-ville pâtit de multiples difficultés, qui peuvent être liées à la concurrence des grandes surfaces comme aux ventes sur internet.

Si les acteurs économiques bessanais ne baissent pas les bras face à cette problématique collective, ils savent que, pour la survie des commerces, il faut des clients et la population installée dans la localité est la première concernée.

La mairie investit actuellement des centaines de milliers d’euros pour requalifier les espaces publics du centre-ville, dans un premier temps autour de la Mairie et de la place de la Promenade. Les rendre mieux accessibles tout en les embellissant, tels sont les principaux objectifs poursuivis, en prenant en compte de nombreux paramètres comme le stationnement, les voies d’accès piétonnes, le maintien des services…

Un constat s’impose : c’est aussi à chacun de se rendre chez son commerçant de proximité. Ce n’est souvent pas plus cher qu’en grande distribution et c’est bien plus pratique d’accès. Au supermarché, entre le lieu de stationnement et les rayons, le client marche bien plus qu’entre le lieu de stationnement en centre-ville et les commerçants. Ces derniers, d’autant plus pendant les travaux, ont encore plus besoin de vous !

 

Traditionnelle cérémonie des vœux de la ville ce samedi à la halle de sport

Le maire et son équipe municipale souhaitent d’excellentes fêtes de fin d’année et un joyeux Noël aux Bessanaises et aux Bessanais. Ils profitent de cette occasion pour inviter la population à assister à la traditionnelle cérémonie des vœux de la ville ce samedi 11 janvier 2020, à partir de 18h30, à la halle départementale de sport Jean-Louis Papin, avec spectacle de variétés, intervention du maire et apéritif.

Comme de coutume, chaque personne présente permettra d’attribuer un euro symbolique à une oeuvre caritative. Le montant de l’édition 2020 sera entièrement consacrée à l’opération Plus fort la vie, portée par la Bessanaise Sandrine Moustardier, au profit de l’Icm Val d’Aurelle de Montpellier, en faveur de la lutte contre le cancer.

Véronique Dangla et Léa Caussat saluées lors des vœux au personnel de la ville

 

De nombreux agents de la mairie et du centre communal d’action sociale ont répondu présents lors du traditionnel échange de vœux entre la municipalité et le personnel territorial, organisé il y a quelques jours au sein de la salle des fêtes. Accueillie par le maire, Stéphane Pépin-Bonet, entouré de son équipe, l’assistance a participé aux réjouissances, débutées par l’intervention d’Emmanuel Lalande, directeur général des services.

Celui-ci a rappelé les nombreux travaux effectués et l’accompagnement de tous les agents dans la dynamique locale : « Derrière chaque pelle mécanique et coup de pioche se trouve l’intervention d’un agent communal. Nous sommes présents avant, pendant et après ». Après avoir souligné les défis à relever, « sociologique, institutionnel et environnemental », il a laissé la parole à Marie-Laure Lledos, adjointe au maire, laquelle a présenté des vœux chaleureux à l’ensemble des agents.

Stéphane Pépin-Bonet a clôturé en rappelant qu’il s’agissait des derniers vœux du mandat, indiquant que le personnel participait de manière collective à l’harmonie bessanaise : « vous êtes un maillon fort de l’équilibre trouvé depuis six années à Bessan ».

A l’issue, Véronique Dangla, responsable du service de l’urbanisme, a reçu la médaille du travail pour 30 années de service. Et Léa Caussat, secrétaire de la mairie de 1945 à 1981, bientôt centenaire, jamais honorée jusque-là, a reçu un trophée amplement mérité.

 

Informations locales à noter

Les échos de la Tuque : 

 

  • Consultation

La préfecture informe d’une consultation publique jusqu’au vendredi 10 janvier 2020, à Saint-Thibéry. Elle vise à poursuivre l’exploitation d’une installation relative au casier de stockage de déchets inertes de la déchetterie du Sictom. Cette installation étant située en limite du territoire de Bessan, la population en est informée. Le dossier est consultable en mairie de Saint-Thibéry.

  • Lotos

Le calendrier des lotos associatifs de la ville de Bessan est disponible en mairie. Les lotos ont lieu tous les dimanches à la salle des fêtes Aimé Péret, à 16h30 : 12 janvier, Tennis-club ; 19 janvier, Souvenir français ; 26 janvier, la Tucarella ; 2 février, Sourires des Tuileries ; 9 février, comité de jumelage Bessan – Remich ; 16 février, club As en danse…

  • Vœux de l’agglomération

Les Bessanais sont invités à la cérémonie des vœux de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée qui se tiendra le samedi 11 janvier 2019, à partir de 19h, à la halle départementale de sport Jean-Louis Papin de Bessan (avenue Condorcet). Comme chaque année, la soirée sera animée par le grand orchestre de Paul Selmer.

Deuxième succès pour le concours de tir à l’arc à la halle de sport

Après la réussite rencontrée l’an dernier lors du premier concours en salle, Thierry Rodier, président du club local de tir à l’arc Les Archers de la Tuque et toute son équipe ont réitéré ce rendez-vous à la halle départementale de sport Jean-Louis Papin.

Près d’une centaine d’archers sont venus de tout le département et même de départements voisins, toujours avec ce bel esprit sportif, solidaire et surtout convivial qui caractérise la discipline.

Calme, sérénité, concentration et précision ont rythmé toute la journée dans la halle de sport, bien aménagée pour la circonstance, sur une distance de tir à 18 mètres.

A l’issue d’une belle compétition, l’ensemble des vainqueurs dans toutes les catégories (des poussins jusqu’aux seniors) ont reçu leur médaille par le maire, Stéphane Pépin-Bonet, lequel a salué leurs différents parcours, présenté ses vœux de nouvel an et félicité le club local pour son dynamisme toujours renouvelé.

Après le saccage du stade, la mairie entend réparer dans les meilleurs délais


Désolation, bêtise, triste spectacle… les qualificatifs vont bon train après le saccage de la pelouse du stade municipal Francis Casalta. Qui en veut à la pelouse du stade de football ? Cette question, tout le monde se la pose actuellement dans la localité après la découverte des faits au moment des fêtes de Noël. Un produit a été déversé sur le gazon et l’a grandement détérioré. La mairie et le club de l’As Bessanaise ont rapidement déploré cet acte de vandalisme et déposé des plaintes en gendarmerie.

Afin de savoir quels produits ont été utilisés, des analyses biologiques ont été diligentées par la mairie de Bessan et la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, gestionnaire de l’entretien des espaces verts au niveau intercommunal. Les résultats sont dernièrement tombés : il s’agit de désherbant de type glyphosate. Ce saccage gratuit et irresponsable cause beaucoup d’émotion, chacun se demandant encore qui a bien pu oser faire cela, et surtout pour quels motifs.

Face à cette adversité, la mairie indique tout mettre en œuvre pour réparer au mieux les dégâts. Une prochaine réunion avec les services de l’agglomération déterminera les actions à engager pour retrouver un terrain digne de ce nom. Et cela avec le soutien de collectivités territoriales qui se sont émues de ce fait divers. La région comme le département devraient aider la ville et l’agglomération à recréer une pelouse de qualité dans des conditions optimales. Photos de drone : Hérault Tribune.

 

Le réveil des volcans du Mont Ramus est annoncé en juin prochain


L’année 2020 célèbrera le vingtième anniversaire du Club Lave du collège Victor Hugo et les dix ans des journées Haroun Tazieff organisées dans le département de l’Hérault.

Parce que le volcanisme est bien présent à Bessan avec l’ancien volcan du Mont Ramus en limite de Saint-Thibéry, ces deux anniversaires seront fêtés conjointement dans la commune du 19 au 27 juin 2020… et cela promet d’être explosif !

Au programme : des ateliers expérimentaux pour jeunes et moins jeunes pour découvrir et comprendre le volcanisme, des conférences, une visite sur le terrain à la Carrière des Roches Bleues, la projection du film documentaire Le poète du feu, retraçant la vie d’Haroun Tazieff, des visites et balades commentées autour du volcanisme bessanais et d’autres surprises hautes en couleurs qui ne peuvent encore être dévoilées.

A suivre…

Dépistage gratuit du cancer du sein : passage du Mammobile à Bessan (2)

Le mammotest est un examen radiographique des seins, aussi appelé mammographie. Il doit être pratiqué tous les deux ans et il est financé par les caisses d’assurance maladie et l’Etat.

C’est l’association Dépistages 34 qui invite les femmes concernées à se faire dépister dans le département de l’Hérault.

Ainsi, le mammobile pour le dépistage de masse du cancer du sein des femmes de 50 à 74 ans sera à Bessan le lundi 13 janvier 2020, de 9h à 18h, sans interruption, sur la place de la Promenade. Les femmes ayant reçu une invitation à domicile peuvent s’y rendre directement.

Les personnes n’ayant pas reçu d’invitation peuvent également s’y rendre spontanément, munies de l’attestation papier de sécurité sociale. Se faire dépister peut sauver des vies : pensez-y.

Pour tous compléments d’information, contacter Dépistages 34 au 0 800 801 301.

Salle des fêtes comble pour la première soirée de Fuego Andaluz


Pour une première : quelle belle réussite ! A l’invitation de la nouvelle association Fuego Andaluz, la salle des fêtes Aimé Péret était comble. Dans le cadre d’un partenariat avec le dynamique comité des fêtes, Fuego Andaluz a attiré de nombreux Bessanais et amoureux de danses espagnoles pour une soirée haute en couleurs et pleine de gaité.

Après le mot d’ouverture du président, Daniel Donat-Salles, les danseurs et danseuses ont envahi la scène pour montrer au public leurs talents avec de nombreuses danses ibériques comme la danse flamenca, la sévillane ou encore la rumba. Autour d’une assiette de tapas, l’assistance a semblé apprécier avant qu’elle ne rejoigne ensuite les danseurs sur la piste.

Passionnée de culture espagnole, l’association invite toutes les personnes intéressées à le rejoindre. Convivialité, partage, joie et bonne humeur sous-tendent toutes les activités de Fuego Andaluz.

Les cours sont dispensés tous les lundis, à la salle des fêtes, par Coralie Valette : de 18h à 19h : enfants débutants (3 à 12 ans) ; de 19h à 20h : adultes débutants et de 20h à 21h : danseurs confirmés.

L’essai mensuel du réseau d’alerte départemental reporté au 8 janvier

Le premier mercredi du mois de janvier étant férié, l’essai mensuel pour les sirènes d’alerte du réseau départemental se déroulera le mercredi suivant, à savoir le mercredi 8 janvier 2020, à 12h15. A partir du mois de février, les essais de toutes les sirènes de l’Etat et des communes reprendront selon le mode opération habituel les premiers mercredis de chaque mois.

Dépistage gratuit du cancer du sein : passage du Mammobile à Bessan

Le mammotest est un examen radiographique des seins, aussi appelé mammographie. Il doit être pratiqué tous les deux ans et il est financé par les caisses d’assurance maladie et l’Etat.

C’est l’association Dépistages 34 qui invite les femmes concernées à se faire dépister dans le département de l’Hérault.

Ainsi, le mammobile pour le dépistage de masse du cancer du sein des femmes de 50 à 74 ans sera à Bessan le lundi 13 janvier 2020, de 9h à 18h, sans interruption, sur la place de la Promenade. Les femmes ayant reçu une invitation à domicile peuvent s’y rendre directement.

Les personnes n’ayant pas reçu d’invitation peuvent également s’y rendre spontanément, munies de l’attestation papier de sécurité sociale. Se faire dépister peut sauver des vies : pensez-y.

Pour tous compléments d’information, contacter Dépistages 34 au 0 800 801 301.

Un grand concours de tir à l’arc pour débuter l’année à la halle de sport


Comme il le fait régulièrement, le club local de tir à l’arc, dénommé Les Archers de la Tuque, organise des concours d’envergure tout au long de l’année. L’été, c’est un grand concours départemental pour les jeunes, en plein air, qui mobilise tous les bénévoles locaux sur les stades de la commune. Pour la seconde année, la période hivernale va débuter avec l’organisation d’un concours en intérieur, sur une distance de 18 mètres.

En effet, ce dimanche 5 janvier 2020, de 8h à 17h, se tiendra un concours dans la halle départementale de sport Jean-Louis Papin.

D’ores et déjà, près d’une centaine d’archers de l’ensemble du département se sont inscrits. Et le président du club, Thierry Rodier, appelle les spectateurs à venir assister aux épreuves pour soutenir les sportifs ou tout simplement pour découvrir la discipline. Les chaussures de sport sont obligatoires dans la halle de sport.

Buvette sur place.

A la manière de la fête des voisins, les quartiers ont aussi fêté Noël


 La fête des voisins a été institutionnalisée au mois de mai avec son lot de réjouissances dans de nombreux quartiers, tables en plein air favorisant les apéritifs et les autres repas printaniers.

Mais pourquoi attendre le mois de mai pour créer des rencontres conviviales dans le voisinage ! Ainsi, quelques quartiers bessanais ont décidé de se regrouper pour les fêtes de fin d’année, en dehors du contexte familial.

Le temps très doux du mois de décembre a permis à plusieurs quartiers de la localité de se retrouver… également en plein air.

Tables, tonnelles et autres moyens pour se réchauffer ont été trouvés pour passer une agréable soirée, à laquelle les élus ont été conviés.

Les lotissements des Elfes et Saint-Joseph semblent être des précurseurs de ce qui pourrait devenir une tradition supplémentaire de Noël.

 

Les vœux de la ville seront solidaires à la halle départementale de sport

Le maire et son équipe municipale tiennent à souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année aux Bessanaises et aux Bessanais.

Ils profitent de cette occasion pour inviter la population à assister à la traditionnelle cérémonie des vœux de la ville

le samedi 11 janvier 2020, à partir de 18h30, à la halle départementale de sport Jean-Louis Papin, avec spectacle de variétés, intervention du maire et apéritif.

Comme de coutume, chaque personne présente permettra d’attribuer un euro symbolique à une oeuvre caritative départementale.

Le montant de l’édition 2020 sera entièrement consacrée à l’opération Plus fort la vie, portée par la Bessanaise Sandrine Moustardier, au profit de l’Icm Val d’Aurelle de Montpellier, en faveur de la lutte contre le cancer.

Une belle opération pour des personnes seules pendant les fêtes de fin d’année

Il y a quelques jours a eu lieu une sympathique rencontre à l’intention de personnes isolées et seules pour les fêtes de fin d’année. A l’initiative de Martine Blanch, et pour la cinquième année, une jolie opération a déclenché un élan de générosité de la part des Bessanais. En effet, des ventes de gâteaux sur les marchés ont permis à Martine Blanch et toute son équipe de bénévoles de concocter un repas de fête, avec le soutien de divers partenaires et de fidèles des différentes communautés de la paroisse.

Ce repas convivial, entièrement offert à une vingtaine de personnes originaires de Bessan, Saint-Thibéry, Florensac ou encore Pinet, s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse et conviviale dans un local gracieusement prêté par la municipalité. A l’apéritif, les bénévoles ont tenu à remercier tous les aidants ainsi que la ville représentée par Laurence Thomas, première adjointe au maire chargé des affaires sociales et des solidarités.

Avec le soutien conjoint du centre communal d’action sociale de la ville et de la paroisse, autour du Père Jean Barthès également présent pour l’occasion, une formidable chaine de fraternité s’est véritablement créée à Bessan et aux alentours. Et cette chaîne s’amplifie chaque année afin que cette opération du cœur se renouvelle à la fois pour les fêtes, mais également en période d’été pour tisser encore plus de liens entre personnes seules.

Téléthon : un record de dons avec plus de 7.375 euros récoltés

 

Les efforts acharnés de la nouvelle association Bessan A tous cœurs, regroupant les bénévoles exclusivement en faveur du Téléthon, ont pleinement porté leurs fruits. Après de nombreuses activités étalées sur plusieurs semaines, la somme de 7.375,57 euros a été récoltée, contre un peu plus de 6.000 euros l’année précédente et il s’agissait là-aussi d’un chiffre en augmentation.

L’aide apportée par les associations, les commerçants et la municipalité a été conséquente avec de nombreux rendez-vous : circuits de marche à pied et vélos, soirée country, spectacle musical et choral à la salle des fêtes, jeux pour enfants, démonstration de tir à l’arc, ventes sur le marché, châtaignes grillées avec les pompiers, vente de gâteaux aux écoles, loto, cinéma avec le collège, ventes lors du lâcher de lanternes…

Les responsables de l’association remercient toutes les personnes mobilisées dont la ville, les commerçants, les associations, les écoles, le collège et les particuliers qui ont tous œuvré dans une ambiance solidaire et chaleureuse.

Prochainement, les élus recevront tous ceux qui ont contribué à cette belle réussite qui rend le challenge de l’année prochaine encore plus motivant.

L’avenir de l’ancienne école maternelle Victor Hugo est tracé

L’avenir de l’ancienne école maternelle Victor Hugo se travaille dès aujourd’hui.

L’objectif de la municipalité est de restructurer les lieux en faveur de l’école élémentaire et des services éducatifs et périscolaires. Une réunion avec l’équipe enseignante a dernièrement permis de définir les besoins, lesquels avaient déjà fait l’objet d’une première réflexion lors de la réalisation de l’étude de programmation scolaire en 2015.

Ces besoins sont conséquents : 17 salles de classe à l’horizon 2030, une salle des maîtres, une infirmerie, un espace pour le Rased (Réseau d’aide spécialisé pour les enfants en difficulté)… L’étude globale pour un futur aménagement vient d’être lancée pour des travaux programmés en 2020 ou en 2021, après les nécessaires demandes de subvention.

Après la construction de l’école maternelle Georges Bégou, l’avenir scolaire de l’élémentaire est assuré.