Bessan

Les Amis de l’Âne valorisent les traditions autour de l’animal totem

C’est au centre social, dans une salle amicalement mise à disposition par l’école de musique, que s’est dernièrement déroulée l’assemblée générale annuelle des Amis de l’Âne, association qui permet de fédérer tous les amoureux de l’animal totémique local et de soutenir la ville dans le bon déroulement des traditions ancestrales, notamment l’élection des chefs de jeunesse et des demoiselles d’honneur ou encore la vente des fougasses.

Présidée par Christophe Hyché, la réunion s’est tenue en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet et d’Eric Millan, adjoint au maire chargé des traditions et de la vie associative. Après la présentation du bilan financier par Brigitte Polidoro, les sorties de l’âne, ainsi que du petit âne représenté par Sylvain Boutes, pour l’année écoulée ont permis de constater la vitalité du groupe. Au-delà de la fête locale, événement incontournable, l’âne s’est « baladé » à Girone, à Pézenas pour la ronde européenne des totems, à Bessans en Savoie pour le jumelage, à Saint-Nazaire de Ladarez ou encore pour l’inauguration de la salle des fêtes et lors du chapitre de la confrérie.

L’année 2018 ne sera pas en reste puisque les déplacements permettront de mettre en avant les deux quadrupèdes lors de la fête de la Baragogne à Saint-Christol (le 18 mars), à Castelnau de Guers (le 3 juin) ou encore à Montblanc (le 16 juin). D’ici-là, le vendredi 16 mars aura lieu l’élection officielle des demoiselles d’honneur et des chefs de jeunesse en mairie, lesquels auront l’honneur de représenter la jeunesse pour la fête du 4 au 8 août prochains, dates de l’événement majeur bessanais : la fête locale de la Saint-Laurent !

 
Représentants des élus, des musiciens et des amis des traditions réunis au sein de l’école de musique.

Petit comme grand âne sont des vecteurs identitaires particulièrement forts des traditions bessanaises.

Une grande soirée volcanisme au collège Victor Hugo de Bessan

Les élèves de 4e du collège Victor Hugo se préparent à faire un voyage inoubliable en Italie, à plus de 3.000 km de Bessan. En effet, voilà près de 20 ans qu’un groupe de professeurs et de passionnés ont créé un club volcanisme dans l’établissement. Ce dernier permet de faire découvrir l’activité interne du globe terrestre : recherche de l’origine des séismes, compréhension du volcanisme, ou encore, description des transformations de la lithosphère afin de construire les bases de la connaissance sur la tectonique globale.

Fonctionnant sur le temps périscolaire, à raison d’une heure par semaine, ce club se veut tout à la fois instructif et ludique. Les collégiens y construisent des jeux en lien avec le volcanisme, assistent à̀ des conférences, réalisent des exposés vidéo, participent à l’organisation du séjour et recherchent les moyens de financer cet ambitieux voyage scolaire.  Aussi, cette année, ils se sont mobilisés pour commencer à récolter des fonds. Ils ont fait réaliser des produits à l’effigie du projet volcanisme, pour les vendre à leurs proches, dans le village mais aussi à l’occasion du marché de Noël. 

Mais leur motivation ne s’arrête pas là ! Dernièrement, ils ont initié un nouveau rendez-vous dans l’enceinte même de leur établissement : une soirée dédiée aux volcans et à l’Italie. Soirée à laquelle étaient conviés leurs parents et les élus locaux. Ainsi, les plus grands volcans italiens ont été présenté par Jean-Marie Dautria, maître de conférences honoraire à l’Université de Montpellier, en présence de Bernard Halleux,  professeur de sciences et vie de la terre à l’Université du Bas Languedoc et concepteur des Journées Haroun Tazieff, Hélène Grenouillon, adjointe au maire en charge des affaires scolaires et Céline Sanchez, adjointe en charge de la culture. 

Un rendez-vous très apprécié permettant de découvrir et comprendre les forces colossales qui s’exécutent à la surface du globe et témoignent du fonctionnement interne de notre planète. Ensuite, tous se sont réunis dans la salle de restauration du collège pour partager le verre de l’amitié et un repas aux couleurs de l’Italie (jusque dans la décoration de la salle) préparé par les élèves, leurs professeurs et un grand complice, le chef cuisinier des lieux. Le club volcanisme et le voyage mobilisent une grande partie de la communauté́ éducative afin que chaque élève se sente pleinement acteur de sa scolarité́ et découvre le plaisir d’apprendre... autrement. A Bessan, les volcans ont d’ailleurs largement dépassé́ le cadre de l’enseignement pour s’inviter dans la plupart des disciplines et cela, pour le plus grand plaisir des vulcanologues en herbe !

 
Conférence, repas, vente de produits : tous les moyens sont bons pour financer le séjour en Italie.

Les recherches se poursuivent pour mieux comprendre l’origine de l’église

Les récents résultats scientifiques provenant d’une analyse dendrochronologique de la charpente peinte de l’église Saint-Pierre soulèvent d’importants questionnements quant à l’histoire de l’édifice. Pour rappel, ces résultats datent les solives situées à l’entrée du bâtiment de la fin du XIIe siècle - début du XIIIe. Afin de donner un sens à ces découvertes, la municipalité, sous la houlette particulièrement active de la conseillère municipale Emilie Féliu, a reçu en mairie un collège d’experts du patrimoine et des plafonds peints.

Ce groupe était composé de Monique Bourin, présidente de l’association internationale de recherche sur les charpentes et plafonds peints médiévaux ; Frédéric Mazeran, architecte du patrimoine au conseil départemental ainsi que Christine Catala et Denis Nepipvoda, représentants du pôle patrimoine de l’office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée. Trois membres bénévoles de l’association « La Guilde 2 Bessan » constituant le collège d’experts bessanais très avisés sur l’église Saint-Pierre étaient également présents pour enrichir cette rencontre: Antoine Iniguez, Raoul Gely et Pierre-Louis Baille.

Des discussions et explications passionnantes sont nées de ces échanges, permettant d’évoquer les connaissances techniques et historiques de chacun et favorisant ainsi la mise en perspective entre l’élément existant actuellement, véritable héritage du passé et de la réalité implacable des textes historiques provenant des archives.

Après ce rendez-vous en mairie, le groupe s’est rendu au cœur de l’édifice, afin d’observer la charpente avec minutie, à l’aide d’échelle et de projecteur. Une attention particulière a été portée à la découverte du profil des poutres faitières de la nef, confirmant la nécessité de poursuivre plus avant les recherches afin d’obtenir des résultats sur l’ensemble de la pièce. L’affaire est donc à suivre...

 

 Emilie Féliu entouré des experts et des membres actifs de l’association patrimoniale « La Guilde 2 Bessan ».

   

La magnifique charpente a fait l’objet d’une analyse dendrochronologique il y a quelques mois

Le Moulin Bladier et sa longue histoire

Ce moulin, à présent dans un bien triste état, beaucoup d’anciens  Bessanais ont la nostalgie de ce qu’il était il y a encore moins de 50 ans. Et des discussions sur ce qu’il est devenu, sur ce que « la mairie » aurait pu en faire... Oui mais voila, il n’appartient pas à la ville, et quand il pourra l’être, ce sera peut-être trop tard…

Son histoire, pour mieux la connaître, on peut dès ce jour la trouver en :
rubrique Patrimoine, Histoire de Bessan.

Histoire et patrimoine : zoom sur l’hôtel de ville de Bessan

Modestes ou triomphantes, anciennes ou dernier cri, les mairies des communes de France ont en commun d’être à la fois un étendard de la République et un trait d’union entre les citoyens et l’Etat. La mairie, présente au cœur de chaque ville et village de France, symbolise ce double pouvoir. A Bessan, il semblerait que la maison commune était auparavant située rue de l’Olivier. Devenue trop petite, elle fut ensuite construite à l’emplacement d’une des tours des remparts et d’une partie des fossés en 1777 (emplacement actuel de l’hôtel de ville)....

article complet en rubrique Patrimoine /Histoire de Bessan

Inscriptions 2018 - 2019 à l’école maternelle Victor Hugo

Les inscriptions pour la rentrée scolaire 2018-2019 à l’école maternelle Victor Hugo viennent de débuter. Si votre enfant est né(e) entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015, il est nécessaire de se rendre en mairie pour l’inscrire, muni du livret de famille, du carnet de santé de l’enfant et d’un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois. Le bon d’admission qui sera remis par la mairie devra ensuite être présenté à Jonathan Mura, directeur de l’école maternelle, sur rendez-vous. Pour le contacter, tel. 04 67 77 42 74 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Infos pratiques pour favoriser le bien-vivre ensemble

Bien vivre au quotidien dans une commune, c’est aussi respecter des règles dans les domaines de la propreté, de l’enlèvement des ordures ménagères ou encore de la circulation et du stationnement. Premier volet de quelques rappels importants en matière de déchets.

  • L’enlèvement des encombrants

Il est régulièrement constaté des encombrants sur les trottoirs dans l’attente qu’ils soient enlevés. Ce service, proposé uniquement aux administrés à mobilité réduite ou âgés qui ne peuvent se rendre à la déchetterie, est géré par l’agglomération. Il a lieu à Bessan les premiers mardis de chaque mois. Il est donc interdit de déposer des encombrants sur la voie publique à tout moment. Pour bénéficier de ce dispositif gratuit, il convient d’appeler au préalable le 04 67 00 81 81.

  • La lutte contre les déjections canines

Le respect d’autrui est un acte de civisme permettant de mieux vivre ensemble. A ce titre, la propreté est un élément essentiel au sentiment d’appartenance à un quartier ou à une ville. A Bessan, la voirie est encore trop souvent jonchée de crottes de chiens. Et ce ne sont pas ces derniers qui en sont responsables, mais bien leurs propriétaires irrespectueux ! La mairie distribue gratuitement des sacs afin que chacun puisse récupérer les déjections de son animal de compagnie pour les déposer ensuite dans les poubelles spécifiques installées dans toute la commune. Pour se les procurer, il suffit de se rendre en mairie, au service accueil ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 15h à 18h.

  • La déchetterie au service de tous

La déchetterie intercommunale Bessan - Saint Thibéry, gérée par le Sictom de Pézenas - Agde, est ouverte tous les jours de l’année, de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30, sauf dimanches et jours fériés (derniers entrants acceptés le matin jusqu’à 11h45 et l’après-midi jusqu’à 17h15). Elle offre plusieurs services tels le tri des déchets, des végétaux ou encore une zone de stockage pour les déchets inertes (béton, briques, tuiles, céramiques ou mélange terre et pierres). Elle propose aussi aux usagers de récupérer gratuitement du compost réalisé sur la plateforme de compostage d’Agde. Déposer des déchets en pleine nature est interdit et susceptible d’un procès-verbal : utilisez la déchetterie ! Renseignements complémentaires au 04 67 98 45 83.


Déchetterie intercommunale comme poubelles pour crottes de chiens sont disponibles à tous.

Une nouvelle entrée pour le stade municipal Francis Casalta

Abimées par l’usure du temps, l’entrée et la clôture du stade municipal Francis Casalta font actuellement l’objet d’une réfection complète par les services techniques municipaux. Cette véritable reconstruction se déroule dans le cadre de l’aménagement progressif de l’avenue Condorcet, du giratoire de la cave coopérative jusqu’à la placette.
Le projet d’aménagement de cette voirie, en partie de compétence départementale, a été validé lors d’une récente séance du conseil municipal. Il prévoit la création de trottoirs, de voies douces, de zones de stationnement, d’éclairage public, d’espaces verts et de réseaux. Les abords du stade concentrent toutes ces problématiques, avec en particulier le besoin de prolonger la voie douce existante devant la halle de sport, d’aménager la voirie en sécurisant les piétons et enfin de reprendre la clôture du stade, ce qui vient de débuter.
Les premiers coups de pioche des services techniques laissent désormais apparaitre le terrain d’honneur à la vue des piétons comme des automobilistes. Le chantier en cours va se dérouler jusqu’au 5 février prochain. Pendant cette période, il est demandé aux utilisateurs de stationner face à la halle départementale de sport. L’entrée sur le site se fait côté lotissement Puech Méjà.

 
 : Les travaux laissent désormais apparaitre le terrain à la vue des piétons comme des automobilistes.

sport et alimentation, les clefs d’un vieillissement réussi

Conférence

 A travers les différents médias, nous sommes souvent assaillis de messages de santé qui concernent notre alimentation, notre pratique en activité physique ou encore notre hygiène de vie. Toutefois, il n’est pas toujours facile de mettre en œuvre ces bons comportements : manque de motivation, méconnaissances, solitude, pratique inadaptée, douleurs...
A l’heure où la prescription de l’activité physique par le corps médical est en première ligne, les études scientifiques, les médias ou les professionnels de santé n’ont jamais été autant convaincus par ses bienfaits. Une pratique régulière est bonne pour la santé, quel que soit son âge, son état de santé et/ou son niveau d’autonomie.
En partenariat avec les caisses de retraite de l’inter-régime, le Clic du Fanal et la mairie de Bessan, le programme « Santé-vous bien » est développé par l’association « Ma Vie » à destination des personnes retraitées. Dans ce cadre, il est proposé de participer à une conférence traitant de la thématique « Activité physique adaptée et alimentation, les clefs d’un vieillissement réussi ». Elle aura lieu le mardi 6 février 2018, à 14h30, salle des fêtes Aimé Péret.
A l’issue de la conférence, toute personne retraitée, si elle le souhaite, pourra participer à une session d’évaluations de ses capacités physiques et/ou à des ateliers d’activité physique adaptée et/ou des ateliers autour de l’alimentation assurés par un diététicien. Si vous ne pouvez pas vous déplacer le jour de la conférence (ou encore pour obtenir des renseignements), n’hésitez pas à contacter Céline Royes au 06 08 42 19 77 afin de bénéficier de cette action de prévention santé. Il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour y penser.

 
 La prescription de l’activité physique par le corps médical est en première ligne, associée à une bonne hygiène alimentaire.

Une prochaine assemblée générale déterminante pour la Gaule Bessanaise

L’année 2018 ne ressemblera pas aux autres pour la Gaule Bessanaise, association locale de promotion de la pêche. Après de nombreuses années d’activités intenses, les responsables ont décidé, d’un commun-accord, de cesser toute activité et de passer le relais à des personnes sérieuses et motivées. L’assemblée générale validant cette situation aura lieu le vendredi 16 février 2018, à 19h, à la salle des fêtes (premier étage).
Dès 1993, l’association a créé la pêche à la truite, d’abord trois ans dans le bassin de la Marianne et depuis dans un bassin construit par les responsables, installé sur la Promenade pendant la fête locale. Ce travail de 25 ans a permis à cette activité d’avoir chaque année un succès phénoménal. Il en est de même pour son apéritif offert gracieusement comme le veut la tradition.
Au-delà de toutes les initiatives de l’association autour de la pêche et du fleuve Hérault, l’objectif principal des membres actuels est de voir cette animation se perpétuer chaque année le mercredi de la fête. Selon eux, elle ne doit pas disparaitre faute de repreneurs. La ville en pleine expansion se doit de trouver de nouvelles personnes pour constituer un nouveau bureau. Pour que la relève se déroule dans de bonnes conditions, les « anciens » aideront les « nouveaux » pendant un an, et ce dans tous les domaines : administratif, organisation, technique….
Cette assemblée sera aussi l’occasion de souligner le récent lâcher de poissons dans l’Hérault. Pas moins de 100 kg de sandres, 100 kg de black-bass, 200 kg de brochets et 50 kg de tanches ont été lâchés pour un montant de plus de 6.000 €. Espérons que les silures les laisseront vivre longtemps. Toutes les infos de l’association sont disponibles sur le blog : lagaulebessanaise.skyrock.com.

  Il s’agira d’une des dernières assemblées générales pour l’équipe actuelle de la Gaule Bessanaise.

  La pêche à la truite de la fête locale reste en suspens puisqu’une nouvelle équipe doit se présenter.

Guerre 39-45 : un appel au souvenir des anciennes familles bessanaises


Qui se souvient de la famille Kojfer cachée à Bessan dans une famille d’agriculteurs de 1941 à 1943 ?
 

La mairie de Bessan a été contactée par René Kojfer, afin de tenter de lui apporter de l’aide dans ses recherches. En effet, ses parents, Abraham et Dvoyra Kojfer étaient cachés à Bessan de 1941 à 1943. Ils se sont même mariés dans la commune en août 1941, avant d’avoir leur premier enfant. Leur histoire est touchante et fait appel aux souvenirs bessanais.
Avec la seconde guerre mondiale et la présence des Allemands dans le pays, les mesures antisémites ne se font malheureusement pas attendre. Les arrestations de personnes juives débutent dès 1940 pour des personnes individuelles et massivement dès 1941. Une ordonnance allemande imposera même le port de l’étoile jaune à tous les Juifs âgés de plus de 6 ans en 1942. Installés à Bessan, la famille Kojfer sera recueillie et cachée dans le village par une famille d’agriculteurs. René, très jeune à l’époque (2 ans) ne se souvient pas du nom de cette famille bienveillante et souhaiterait aujourd’hui la retrouver.
Toutes les personnes à qui cette histoire rappellerait des souvenirs ou si leurs descendants se souviennent de ce récit peut-être conté par leurs parents ou grands-parents, sont invitées à se rapprocher de Céline Carminati-Sanchez au 07 85 16 33 91. Rappelons qu’à ce jour, près de 4.000 personnes ont reçu en France, le titre de « Juste parmi les Nations » pour avoir contribué au sauvetage de Juifs dans leur pays pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Subventions

Les associations doivent déposer leur dossier d’ici le 1er février

Les dossiers de demande de subvention pour les associations bessanaises ont dernièrement été adressés à tous les présidents, par voie postale. Les dossiers sont à déposer en mairie, à l’attention d’Eric Millan, adjoint au maire chargé de la vie associative, avant le 1er février prochain, dernier délai. Ils feront ensuite l’objet d’une instruction par la mairie avant le vote des subventions en mars en séance du conseil municipal. Pour tous renseignements complémentaires, contacter Eric Millan au 06 16 63 68 34.

 

 

Un nouveau parvis plus spacieux pour le monument du Souvenir

Les récents travaux engagés pour l’aménagement du centre social municipal ont fait apparaitre que les abords du monument du Souvenir méritaient d’être repensés. Grâce à leur savoir-faire, les services techniques municipaux ont ainsi permis l’agrandissement du parvis de ce monument qui était quelquefois exiguë lors des commémorations.

Il y a quelques jours, un nouveau sol a été créé et des fourreaux ont été installés pour permettre un meilleur éclairage de l’édifice mémoriel dans le futur. Des plantations d’arbustes vont prochainement venir entourer le site qui sera désormais mieux visible, tant depuis l’avenue de la Victoire que de la rue des Anciennes Ecoles.

Rappelons que la ville de Bessan a la particularité de posséder deux monuments voués à la mémoire de ses combattants. Si le plus utilisé est celui du Souvenir, il existe également un second monument, plus confidentiel, situé au cœur du cimetière vieux. Pourquoi deux monuments en l’honneur des morts pour la France ?

En 1922, le sculpteur Auguste Azéma est chargé par la municipalité de réaliser un « tombeau aux morts pour la patrie » au sein du cimetière. Il sera terminé en 1924. Pourtant, l’année suivante, la ville souhaite la construction d’un monument « à la mémoire des enfants de Bessan morts pour la France ». Situé avenue de la Victoire, et certainement plus proche du centre-ville lors des commémorations, il est terminé en 1926, toujours sous la responsabilité d’Auguste Azéma.

Les services techniques ont œuvré pour la réalisation ‘un parvis désormais élargi et plus accessible.


Le monument du Souvenir se situe en pleine traversée
de Bessan sur la très fréquentée avenue de la Victoire.
 
Le monument aux morts se trouve au cœur du cimetière
communal,dans la partie la plus ancienne des lieux.


 

Ilg Concept Menuiserie : Irwin Legloux à votre service

Bois, alu, pvc… l’entreprise « Ilg Concept Menuiserie » possède un savoir-faire à votre service. Installée à Bessan depuis 2008, d’abord au boulevard Jean Moulin, la société est désormais implantée au n°20 du lotissement Saint-Claude. Dirigée par Irwin Legloux, elle propose de multiples services.
Sa page Facebook permet de mieux visualiser les compétences d’Irwin Legloux et de son équipe : pose de menuiserie en rénovation ou en construction, création de baies vitrées pour des lieux publics, pose de stores pour des devantures de commerces, installation de verrières… Fenêtres, vérandas, volets roulants, portes, portails, parquets, isolations… les devis sont gratuits. Vous pouvez contacter la société en composant le 06 20 65 24 47 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 Fenêtres, vérandas, volets roulants, portails, parquets, isolations… la palette d’intervention est complète.

Sourire des Tuileries

Une association qui apporte le sourire aux résidents de la maison de retraite

Il y a quelques jours, l’association « Sourire des Tuileries », présidée par la dynamique Elise Abella, a tenu son assemblée générale annuelle à la salle Saint-Louis, gracieusement mise à disposition par la paroisse. Une occasion pour ce groupe de bénévoles de revenir en détail sur les actions de l’association qui vient exclusivement en soutien à l’animation des résidents de la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries ».

Composé d’une quinzaine de personnes, le groupe assure des sorties, des animations musicales ou encore des goûters en lien avec le centre communal d’action sociale de la ville, lequel gère l’établissement sous la direction de François Costalat. Ce dernier, présent à l’assemblée générale, n’a pas manqué de saluer l’action des bénévoles, toutes féminines, au bénéfice des 56 pensionnaires de la maison de retraite. Un sentiment partagé par Laurence Thomas, première adjointe au maire chargée de la solidarité, elle également venu saluer les membres.

Les résidents de l’établissement ont également la chance de bénéficier d’un cadeau ou de fleurs de la part de l’association lors des fêtes symboliques, comme les anniversaires ou la fête des mères ou des pères. Elise Abella, présidente, a même indiqué qu’elle recherchait deux ou trois bénévoles supplémentaires pour animer un atelier de chant, une fois par semaine. Les personnes intéressées peuvent se faire connaitre en contactant le 06 86 68 77 97.

L’équipe de bénévoles autour de la présidente Elise Abella, de Laurence Thomas et de François Costalat.

 

Les écoliers chanteurs offrent un beau répertoire à la maison de retraite

C’est un superbe cadeau que les enfants de grande section de l’école maternelle Victor Hugo ont offert aux pensionnaires de la maison de retraite « Les Jardins des Tuileries » de Bessan. Comme ils le font depuis quelques années, accompagnés de leurs enseignants à la fois musiciens, les 50 écoliers sont venus interpréter le répertoire qu’ils avaient appris avant les vacances d’hiver, à l’occasion de la chorale de Noël.
Entouré de l’équipe éducative de l’école, ils ont chanté avec sérieux, puissance vocale et enthousiasme, devant des personnes âgées ravies de voir tant de jeunesse et de fraicheur dans le grand hall de l’établissement. Leurs chansons ont été fortement applaudies par ce public, heureux de voir cette si rafraîchissante présence. Un joli moment, à la fois simple et symbolique, qu’il convient de souligner.

 
Moment de joie partagé entre les écoliers de l’école maternelle et les résidents de la maison de retraite.

Rugby Bessan : Duel au sommet !

Ce dimanche 21 janvier, les hommes d’ANTOINE et ROSSIGNOL affrontaient le leader de la poule, Villeneuve les Béziers, actuellement premier.
En 1ère période, les Bessanais commencent contre le vent et résistent au mieux aux assauts des locaux. Ces derniers jouent juste : ils utilisent les fautes de leurs adversaires et l’habileté de leur buteur pour mener 9 à 0.
En 2° mi-temps, les Bleu et Blanc encaissent un essai transformé. L’ouvreur Bessanais, Romain ESCANDE, profite d’un moment d’inattention des locaux pour voler seul dans l’en-but (16/7). Nos valeureux Gaulois défendent du mieux qu’ils peuvent mais les Villeneuvois sont meilleurs aujourd’hui et inscrivent 2 essais supplémentaires. Au coup de sifflet final, la marque affiche 28 à 7.
Nos joueurs n’ont pas démérité, ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient, gageons qu’ils seront rebondir la semaine prochaine pour l’accueil de l’entente Cers Portiragnes, à 15h au stade St Claude. Venez nombreux !


La Maison Ancelin, place de la République à Bessan

Au centre du village, place de la République, il est une maison que chaque visite guidée  met un instant à l’honneur, une maison devant laquelle on passe presque quotidiennement sans y prêter beaucoup d’attention tant on est habituée à la voir : celle se trouvant au numéro 33.
Francis Delmas en a recherché l’histoire et pris des photos des points les plus marquants.

Pour lire son article très intéressant, aller sur : Patrimoine, Histoire de Bessan.

Assemblée générale de la Guilde 2 Bessan

L’association de « La Guilde 2 Bessan », qui se consacre au patrimoine local, à sa connaissance et à  sa préservation, tiendra son assemblée générale annuelle le mardi 23 janvier, à 18h30, dans la salle Raymond Devos du centre social.
Cette assemblée est ouverte à toutes les personnes qui s’intéressent au passé de Bessan, à sa mémoire, à ses traditions, aux personnes qui  se sont illustrés et aux lieux particuliers que les anciens ont bâti ou occupé.

L’agenda 2018 de Bessan et le Journal de la Tuque sont disponibles

 

Le numéro de janvier - février 2018 du journal de la Tuque, bulletin d’informations municipales de la mairie de Bessan, a été distribué à l’ensemble des foyers de la commune. Ce premier numéro de l’année est, comme à l’habitude, accompagné de l’agenda annuel, regroupant des informations précieuses sur la vie de la cité, ses élus, ses services, ses commerces, ses associations…

Toutes les personnes qui ne l’auraient pas reçu dans leur boite à lettres peuvent le réclamer en mairie en contactant le 04 67 00 81 89.

 

Un nouveau plan-guide pour mieux se déplacer dans la ville

Un nouveau plan-guide de la ville de Bessan vient d’être édité par la municipalité. D’un format différent du précédent, il a pris de nouvelles couleurs et un graphisme particulièrement original. Au-delà d’un simple plan de la commune (avec carte générale et carte du centre-ville), le document comprend une présentation de Bessan avec de multiples informations pratiques : adresses des restaurants, détails sur la vie quotidienne (jours de marché, services, logement…), contacts téléphoniques des services municipaux, adresses des professions médicales et paramédicales…

Conçu par le service communication de la ville, piloté par Céline Carminati-Sanchez, adjointe au maire, ce support communal a été entièrement financé par des annonceurs publicitaires locaux. Pour se le procurer, il suffit de le réclamer gratuitement auprès du service accueil de la mairie ou il est possible de le recevoir à domicile en appelant le 04 67 00 81 89.


Les élus ont récemment présenté le nouveau document offrant de nombreuses informations pratiques sur la commune.

Des vœux qui sortent des sentiers battus

Le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, a souhaité véritablement dépoussiérer la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux à la population. Très classique, l’exercice consiste pour les habitants et invités à assister à un spectacle, écouter le premier magistrat et profiter d’un vin d’honneur. « Cela ne suffit pas ! » a exhorté le maire devant une halle départementale de sport archicomble. Il a poursuivi en expliquant sa démarche : « J’ai souhaité que cette cérémonie puisse mettre en avant un bel esprit de solidarité, estimant qu’elle devait aussi être consacrée à des personnes qui ne sont pas présents et qui vivent des difficultés, quelquefois terribles ». De manière originale, chaque participant a donc été compté à l’entrée de la salle et la présence de chacun, sans le savoir, allait aider une association d’envergure départementale...

 

 

"Anticiper, réfléchir, agir et créer pour le bien de tous en maitrisant les finances publiques : voilà l’essence même de toutes nos initiatives" - Stéphane Pépin-Bonet.


La compagnie « Douce France » a brillamment animé la soirée avec un final consacré à Johnny Hallyday.

Stéphane Pépin-Bonet et les élus du conseil municipal des jeunes remettent le chèque à Christophe Batut.

Echanges entre personnalités politiques lors du verre de l’amitié offert par la ville à l’issue du discours du maire.

De nombreuses personnalités de l’agglomération ont rejoint le maire et le conseil municipal sur scène.

   

La halle départementale de sport n’avait jamais connu cela :
près d’un millier de personnes présentes à la cérémonie.

Lorsque nous sommes arrivés à la Halle des Sports Jean-Louis Papin, après être passés par un service d'ordre venu en nombre, le maire Stéphane Pépin-Bonnet nous accueillit à la porte comme on accueille ses invités.

Puis la lumière s'éteint et le groupe Douce France mis le feu à la salle, en passant de bonnes chansons françaises, comme son nom l'indique, à des Jailhouse Rock et autres tubes non moins français... suivi excusez du peu, d'un French Cancan digne de l'Alaczar.

Bref, une heure de spectacle ininterrompu devant une salle comble et comblée.

L'audience était conquise et attentive lorsque Stéphane Pépin-Bonnet monta sur l'estrade, suivi de son conseil municipal et de nombreuses personnalités de l’agglomération mêlant maires, conseillers départementaux, vice-présidents et partenaires de la ville comme de l’agglomération, l'audience était conquise et attentive. Suivit un premier bilan des travaux d'aménagement de la commune visant à la modernisation de Bessan (plus de 5000 habitants) par l'informatisation, la télé médecine, l'aménagement de son centre de loisirs, une nouvelle classe dans l'école, l'éclairage rénové, l'armement de la police municipale...

Mais surtout une énumération des projets attaqués dès 2018 à savoir: Une nouvelle école maternelle George Bégou, le parc d'activités qui devrait amener des industries à s'implanter, une réhabilitation du centre ville, une école publique mise aux normes, et surtout les 80 ans du rosé de Bessan. Malgré une fermeture de l'entreprise Ricard, une lueur d'espoir avec peut être un repreneur en agro alimentaire se profile.

« Vous le constatez, Bessan se développe en gardant son âme. Nous apportons la preuve que nous pouvons grandir, améliorer notre qualité de vie, tout en conservant notre forte identité et nos traditions ».

Stéphane Pépin-Bonet

Après ce discours très concis, et efficace, puisque pas moins de 968 personnes s’étaient déplacées (un chiffre particulièrement significatif pour la population de Bessan), le Maire a remis un chèque de 968 euros à ’association « Hévaé » créant des projets pédagogiques, ludiques et thérapeutiques pour des enfants malades ou handicapés. Ses actions s’adressent à une vingtaine d’enfants par semaine (âgés de 5 à 17 ans présents dans les hôpitaux et instituts spécialisés) autour de projets alliant la culture, l’environnement ou le sport. L’association réalise aussi les rêves de ces petits malades, quelquefois en fin de vie. Christophe Batut, coordonnateur général de l’association, a reçu ce chèque non sans remercier l’heureuse initiative de la ville qui a su faire rimer vœux, solidarité et humanité !

Florence de Martino

 

 

Bessan mayor wishes

When Bessan mayor Stéphane Pépin Bonnet decides to throw a good party, he knows what he is talking about. First he shook every guest hands one by one at the entrance, just like if you were coming to his house. Then for one hour there was a  great show with a  group called Douce France that played every tune from Johnny Halliday to Jailhouse Rock. After a short speech he told us they decided to count every guest that evening and give a check corresponding to that number to an association, so that this was not just a simple party. An action that should be followed by many!

 

Ensemble pour Bessan

Le billet bimestriel de l’équipe municipale

Une nouvelle année débute. 2018 est là, et avec elle, l’activité municipale est particulièrement chargée. Le maire et son équipe municipale mettent en œuvre les engagements développés lors de la campagne électorale de mars 2014. La moitié du mandat est désormais atteinte, même s’il demeure une incertitude sur la tenue des élections municipales en 2020, le gouvernement ayant émis l’idée de les décaler à 2021.

Quoi qu’il advienne sur ces échéances, les principaux projets seront engagés ou réalisés dont la nouvelle école maternelle, la réhabilitation de la salle des fêtes, la requalification du centre-ville, la concrétisation du technoparc de la Capucière, la création de logements, la maîtrise de la fiscalité… Faire ce que l’on a dit : voilà la seule politique que les élus de l’équipe « Ensemble pour Bessan » souhaitent mettre en place. Et cela, en conservant leur indépendance, tout en travaillant avec les institutions de quelque nature qu’elles soient !

Il en va de la crédibilité de l’action publique, sans oublier la  proximité avec toutes les forces vives de la commune. Des partenaires que l’équipe municipale a eu à cœur d’accueillir samedi dernier lors de la cérémonie traditionnelle des vœux à la population. Un millier de personnes s’est déplacé à la halle départementale de sport pour échanger sur l’avenir de Bessan. Une belle année 2018 qui commence avec bonheur, santé et réussite !

L’équipe municipale  « Ensemble pour Bessan »

Les travaux se poursuivent au Technoparc de la Capucière

Engagés depuis quelques mois, les travaux de création du technoparc de la Capucière vont bon train. Les entreprises s’affairent pour réaliser un des plus grands parc d’activités économiques de la région. Avec sa pépinière d’entreprises Héliopôle, le site bessanais accueillera de nombreuses activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique.

Rappelons que le site, sur une superficie d’environ 35 hectares, se situe à l’entrée nord de Bessan, à proximité de deux axes importants : sortie de l’autoroute A9 et liaison avec l’A75 par la route départementale n°13. Par sa situation géographique, il constitue un espace d’articulation et de représentation du territoire suscitant l’intérêt de nombreuses entreprises commerciales de dimension locale, régionale et nationale.

Les travaux d’aménagement, portés par la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, devraient durer encore plusieurs mois. Pendant ce temps, la commercialisation a été lancée et de nombreux contacts vont permettre l’installation d’activités économiques porteuses d’emplois. Pour tous renseignements sur la commercialisation, contacter l’agglomération au 04 99 47 48 61.

 Le parc comprendra des activités commerciales, tertiaires, de services ou de logistique, avec également la pépinière d’entreprise Héliopôle.

Deux sociétés de services cherchent un nouveau local pour se développer

Les entreprises « Locavaisl » et « Locanappe » s’adressent aux particuliers, aux professionnels et aux associations. Basées à Bessan, au n° 26 de l’avenue de la Victoire, elles proposent deux types de services. D’abord des locations de vaisselle et de tout ce dont vous avez besoin pour un repas, du simple diner entre amis au mariage. Verreries, assiettes, couverts, plats, matériels, mobiliers, linge de table, accessoires… Karine Nogier, la responsable, possède une gamme impressionnante de produits en location. Par ailleurs, la société assure le nettoyage des grosses pièces en blanchisserie, de type couettes, clic-clacs, oreillers…

Ces entreprises cherchent à se développer et recherchent actuellement un local plus grand, d’environ 100 m² avec une ouverture de 3 mètres de haut pour y installer son matériel. Pour ses services ou pour son développement, n’hésitez-pas à solliciter Karine Nogier : tel. 09 81 17 27 12 ou 06 59 52 19 68, ou mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Consultez également son site internet à l’adresse suivante : www.locavaisl.com.

 

 Louer de la vaisselle pour préparer de belles tables fait partie de l’activité de ces sociétés implantées avenue de la Victoire.

Le compte à rebours a commencé pour la fête locale d’août

La fête locale de Bessan, moment festif et fédérateur de l’année, se prépare dès maintenant. En effet, le compte à rebours a commencé avec le lancement de l’élection des chefs de jeunesse et des demoiselles d’honneur, lesquels représentent la jeunesse durant la fête et sont chargés de la préparation de l’âne totémique. Cette élection se déroulera au début du mois de mars prochain, en coopération entre la ville, l’association des amis de l’âne et le comité des fêtes.

Pour se présenter, les garçons et filles intéressés sont invités à se faire connaître auprès de Christophe Hyché (tel. 06 31 26 35 39) ou de Eric Millan (tel. 06 16 63 68 34). Pour rappel, la fête locale 2018 aura lieu du samedi 4 au mercredi 8 août prochains.

 Les chefs de jeunesse et les demoiselles d’honneur de l’année dernière avec les autorités lors de leur élection.

La charpente de l’église Saint-Pierre se dévoile aux historiens

La municipalité, représentée par la conseillère municipale déléguée au patrimoine, Emilie Feliu, a récemment commandé une étude de dendrochronologie sur la charpente peinte de l’église Saint-Pierre. La dendrochronologie est une méthode scientifique permettant notamment d’obtenir la datation de pièces de bois, à l’année près, en comptant et en analysant la morphologie des anneaux de croissance (ou cernes) des arbres, ici utilisées pour la confection de la charpente.

Cette demande a été programmée suite à la venue d’un collège d’experts du patrimoine et des plafonds peints, composé de Christine Catala et Denis Népipvoda (pôle patrimoine de l’office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée), Monique Bourin (présidente de l’association internationale de recherche sur les charpentes et plafonds peints médiévaux) et de Frédéric Mazeran (architecte du patrimoine du conseil départemental). Ainsi, lors de leur venue, ils ont mis en évidence l’aspect très ancien de solives situées à l’entrée de l’édifice bessanais.

Frédéric Guibal a été détaché par l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine pour faire une série de prélèvements sur la partie retenue de l’église Saint-Pierre et fut aidé dans ses investigations par des employés des services techniques. Les résultats de cette analyse permettent aujourd’hui d’affirmer que les parties les plus anciennes de la charpente peinte de l’église datent de la fin du XIIe siècle, ou au plus tard des toutes premières années du XIIIe siècle. Une heureuse nouvelle qui vient renforcer la valeur historique du bâtiment et qui invite à de nombreux questionnements. Les recherches sur l’iconographie et la concordance des données historiques vont donc se poursuivre. A suivre...

La magnifique charpente de l’édifice religieux de Bessan, lequel porte déjà la plus vieille cloche du département.

Les travaux se poursuivent dans les lieux emblématiques de Bessan

 

Au centre social, rue des Anciennes Ecoles.

En quelques mois, le centre social a vécu une transformation sans précédent : suppression de la véranda devenue obsolète et création à sa place de la salle Raymond Devos ; et tout récemment création d’un véritable parc de stationnement, derrière le monument du Souvenir, œuvre des services municipaux avec le soutien d’entreprises locales. Ces travaux d’aménagement ne sont pas pour autant terminés, et le bâtiment poursuivra sa mise aux normes et son agrandissement dès les prochains mois.

Le nouveau parking est doté d’une quarantaine de places pour voitures et deux roues, ses accès sont sécurisés et une caméra de vidéo-protection installée. Les bâtiments situés au rez-de-chaussée disposeront de places de stationnement spécifiques aux personnes à mobilité réduite. La suppression des arbres sur l’ancien espace peu adapté sera compensée par l’implantation prochaine de nouveaux espaces verts, opération déjà mise en route par la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée qui en assurera ensuite l’entretien.

Ces aménagements extérieurs devraient être inaugurés en février prochain.

Avenue Condorcet, clôture du stade Francis Casalta

La clôture du stade municipal Francis Casalta, ancienne et en triste état, est sécurisée par les services techniques de la ville en attendant sa réfection complète, qui se fera dans le cadre de l’aménagement de l’avenue Condorcet, depuis le giratoire de la cave coopérative jusqu’à la placette (avec création de trottoirs, de voies douces, de zones de stationnement, d’éclairage public, d’espaces verts et de réseaux), projet étant en partie de compétence départementale, et validé lors d’une récente séance du conseil municipal.

Le coût des travaux est évalué à 136 000 €. Une demande de subvention a été faite auprès du conseil départemental de l’Hérault. Dès réception de la réponse, travaux sur l’avenue et réfection de la clôture auront lieu, laissant entrevoir une entrée et un pourtour du stade de meilleure qualité.

Accessibilité du centre de loisirs Emile Lognos

Tous les bâtiments communaux font l’objet d’opérations programmées d’investissement pour leur mise aux normes d’accessibilité, pour les personnes handicapées, mais aussi pour les mamans avec des poussettes. Certains sont d’ores et déjà conformes aux règles en la matière, comme l’hôtel de ville, les écoles, la salle des fêtes, la bibliothèque et les locaux de la police municipale.

Durant les vacances de Noël, c’est au centre de loisirs Emile Lognos que les services techniques municipaux ont réalisé des travaux en ce sens : un sanitaire pour handicapés a été créé dans un local de stockage reconstruit derrière le bâtiment, et le bureau d’accueil du public a été agrandi sur un patio jusqu’alors inutilisé. Les finitions seront réalisées dès les prochaines semaines avec une nouvelle rampe accessible aux personnes à mobilité réduite.

Images insolites

Hasard de l’actualité : les villes jumelées avec Bessan, Remich et BessanS, viennent de subir des aléas climatiques. Une tempête de neige à BessanS en Savoie et des inondations de la Moselle à Remich au Luxembourg. Mais le Bessan héraultais, à la même période, n’a pas été épargné non plus, bien que de moindre façon, avec très forts orages et déluge de pluie… !

Remich

BessanS

Bessan

Conseil municipal : les entreprises pour la construction de la nouvelle école choisies

 Le dernier conseil municipal de la ville de Bessan a adopté les délibérations suivantes lors de la séance tenue en l’hôtel de ville, sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet.

Subventions

Le conseil municipal a sollicité plusieurs subventions relatives à différents projets en cours. D’abord, une demande auprès de l’Etat en vue de l’aménagement des abords de la nouvelle école maternelle au titre de la dotation d’équipement des territoires. Ensuite, auprès d’Hérault Energies dans le cadre du programme de travaux à réaliser sur le parc d’éclairage public de l’ensemble de la commune. Enfin, auprès du conseil départemental pour une extension du réseau électrique, afin de répondre à un viticulteur souhaitant électrifier ses parcelles agricoles.

 Ecole maternelle

Après avoir décidé de baptiser le nouvel équipement scolaire au nom de Georges Bégou, les élus ont attribué les seize lots du marché public lancé pour la construction de l’école et de ses abords. Les entreprises, validées au préalable par la commission d’appel d’offres, sont, pour la plupart, des entreprises locales. On peut noter Eiffage (Saint-Thibéry) pour le terrassement ; Olacia (Bessan - Montblanc) pour le gros-œuvre ; Solatrag (Agde) pour la serrurerie ; Meditrag (Saint-Thibéry) pour les cloisons et l’isolation... Côté finances, l’appel à concurrence a permis de réduire la prévision budgétaire initiale, puisque les entreprises ont été choisies à hauteur de 3.217.958 €, au lieu de 3.783.027 €.

 Cession d’un logement

Le conseil municipal a autorisé le maire à céder l’ancien logement du receveur de la Poste dont la ville est propriétaire au sein de la copropriété de la place de la Fontaine. Un compromis de vente sera prochainement signé chez notaire, pour un montant de 90.000 euros, avec des acheteurs originaires de la commune voisine de Vias.

 Fouilles archéologiques

Pour la deuxième année, les élus du conseil municipal ont décidé d’autoriser des interventions archéologiques sur une parcelle, propriété de la commune, sur le site de la Monadière. Durant l’été 2018, Alexandre Beylier, archéologue, et son équipe reprendrons les fouilles ayant déjà permis de dévoiler les atouts de ce site protohistorique d’importance européenne. Des visites ouvertes au public seront à nouveau proposées à cette occasion.

 Intercommunalité

Plusieurs délibérations relatives à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée ont été adoptées en séance : approbation du rapport de la commission de transfert des charges ; approbation des statuts mis à jour au 1er janvier 2018 ; débat sur le rapport d’activités de l’intercommunalité au titre de l’année 2016.

 Musique

Une aide financière exceptionnelle de 500 euros a enfin été attribuée à l’association musicale des « Farfelus de la Tuque », laquelle anime notamment toute l’année les sorties traditionnelles de l’âne de Bessan.

L’ancien logement du receveur de la Poste a été cédé par les élus au prix de 90.000 euros.

Etat civil du mois de décembre 2017

Naissances : Célio Sanchez, Lilie Curot-Péré, Hafsa El Hamzaoui, Andréa Bonnet, Kenzo Bonnet, Mona Bourakba.

Bienvenue à ces petits parmi les Bessanais !

***

Décès : Nicole Reynier, née Tournadre ; Elise Servat, née Ralui ; Guy Carpentier ; Francine Falcon, née Diaz ; Pierre Regol ; Emilie Roques, née Tornero ; Marie-Louise Meuschke, née Descouens.

Condoléances aux proches dans la peine !

Laetitia Cambon rejoint les services de l’agglomération

 

Laetitia Cambon, agent d’accueil à la mairie de Bessan depuis environ cinq ans, était aussi chargée d’une partie des services de l’eau et de l’assainissement. Ces services ayant été transférés à la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée, elle a demandé sa mutation et a pris ses nouvelles fonctions le 1er janvier.

Elle a fêté son départ lors d’un sympathique verre de l’amitié, entourée de Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, d’Emmanuel Lalande, directeur général des services, et de ses proches collègues de travail. Elle ne quitte pas pour autant la commune puisqu’elle y demeure, et qu’elle travaille désormais au centre technique eau et assainissement… à Bessan !

Origine de la fête de l’Epiphanie

Pour l’Epiphanie, c’est une habitude bien ancrée dans les coutumes gourmandes des fêtes de la Nouvelle Année, chacun se régale de déguster la Galette des Rois (ou le Royaume dans le Midi). On en oublie l’origine lointaine de cette fête très ancienne.

L'Épiphanie, tout comme le cycle de Noël, est loin d'être d'origine purement chrétienne, mais est une fête célébrant le retour de la Lumière après le solstice d’hiver et tire son sens des plus anciennes célébrations païennes.

En effet, Noël, avant d'être un jour, est d'abord un cycle, qui atteint son apogée au jour du solstice d'hiver (ou un des jours associés au solstice) le 25 décembre. Cette nuit du solstice, qui est la plus longue de l'année, signifie le retour de la Lumière ou, mieux, la renaissance de la Lumière à l'origine de toutes choses. Puis la célébration se prolonge durant le nombre symbolique de12 jours ; ainsi Noël est une fête qui dure 12 jours et 12 nuits, et prend fin le 6 janvier, à la fin du cycle, au moment où les jours commencent à s'allonger de façon sensible. On célèbre alors l'Épiphanie, la manifestation de la Lumière, et la traditionnelle galette ronde elle-même symbolise par sa forme le soleil.

Le nombre 12 représente entre autres la Totalité : 12 mois, 12 heures, 12 Apôtres, 12 Dieux Olympiens, 12 Imams dans le shiisme duodécimain, etc…

La fanfare départementale des pompiers heureuse d’être basée à Bessan


Photo de famille pour la fanfare départementale qui répète tous les mardis à la salle des fêtes de Bessan.

 Déjà plus de dix ans que la batterie fanfare départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault a vu le jour. Le groupe musical est présent à toutes les manifestations patriotiques bessanaises et à d’autres diverses prestations, très appréciées par toute la population.

Il faut rappeler que c’est à partir de la batterie fanfare de Bessan, créée en 1999 par le regretté Jacky Breuron et par Marcelle Myt, que la fanfare des pompiers s’est construite. Grâce au dévouement et à la volonté de son actuel directeur, Lionel Gilhodes, elle assure aujourd’hui plus d’une soixantaine de sorties annuelles avec un effectif de cinquante musiciens venant de Bessan, Béziers, Montady, Pignan, Pézenas, Montpellier, Vias, Saint-Martin de Londres…

Les répétitions ont lieu chaque mardi, à 20h30, à la salle des fêtes (place de la Promenade), prêtée gracieusement par la municipalité. Dernièrement, afin de remercier la ville pour cet accueil, Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, a été invité à s’associer à un pot convivial.

Les musiciens disponibles souhaitant intégrer les rangs du groupe musical sont en permanence les bienvenus. Ils peuvent s’adresser localement à Michel Prévost 06 12 33 27 30.

Le réveillon de la Saint-Sylvestre a tenu ses promesses

L’équipe du comité des fêtes de Bessan menée par son président David Pourrat, associée à celle du Stade Bessanais Rugby et à son président Grégory Vigne-Almuzara, a organisé le réveillon de la Saint-Sylvestre dans la salle des fêtes, afin de reprendre une tradition interrompue durant quelques années.

Les participants n’ont pas été déçus : le repas était excellent, l’ambiance très animée avec musique, danse et cotillons. Et la fête s’est poursuivie jusqu’au bout de la nuit…, ce qui a été apprécié des joyeux convives puisque cela leur permettait d’éviter les retours un peu trop risqués après la consommation d’alcool en début de soirée.

Le maire, venu partager les derniers moments de cette fin d’année et les premiers instants de 2018 avec les festaïres, a salué les bénévoles des deux associations qui ont œuvrés pour la pleine réussite de ce réveillon, ainsi que ceux de l’association des parents d’élèves qui, dans la salle Raymond Devos, organisait cette même soirée un repas pour les familles.

Assemblée générale des Retraités du bâtiment

 

L’association des retraités du bâtiment et des travaux publics de Bessan tiendra son assemblée générale annuelle le mercredi 10 janvier, à 14h30, dans la salle Raymond Devos du centre social, rue des Anciennes Ecoles.

A la fin de la réunion, selon la tradition, les adhérents se retrouveront pour un moment de partage autour du verre de l’amitié et de la galette des rois.

Un repas offert aux personnes seules pendant les fêtes de fin d’année

Pour la troisième année, avec le soutien actif de bénévoles, de divers partenaires, du Centre Communal d’Action Sociale de Bessan, du Père Jean Barthès, curé, et de fidèles de la paroisse « Saint-André-Chemin des Romieux », une chaine de fraternité s’est créée afin de réunir autour d’un repas festif des personnes isolées et seules pour les fêtes de fin d’année.

Initiée par Martine Blanch, une opération de ventes de gâteaux sur les marchés a déclenché un élan de générosité et de solidarité de la part des Bessanais sollicités, et a permis aux bénévoles de concocter un délicieux repas de fête qui a été offert à une trentaine de personnes originaires de Bessan, Saint-Thibéry et Florensac. Ce repas s’est déroulé à Bessan dans un local mis à disposition par la municipalité et autour de tables joliment décorées. L’ambiance qui régnait était chaleureuse, et tous les invités, choyés, ont passé ensemble un très beau moment qui les a changés de leur quotidien solitaire et leur a permis de tisser des liens entre eux.

A l’apéritif, Martine Blanch a remercié tous les bénévoles ayant permis cette rencontre sympathique, ainsi que la ville représentée par le maire, Stéphane Pépin-Bonet et sa première adjointe, Laurence Thomas. Le souhait des organisateurs de cette chaîne de solidarité est d’amplifier si possible cette action actuellement prévue pour les fêtes de fin d’année, et de la renouveler une autre fois en période estivale.

L’ASB Football a honoré Henri Estournet

 

A la fin du loto de l’Asb Foot, une belle surprise a été réservée à Henri Estournet, que l’on appelle amicalement « Toutou » dans toute la commune : très applaudi, il a reçu des mains de Serge Maurin, actuel président, et de son équipe dirigeante, une sympathique distinction pour des années de service au sein du club.

Henri, ancien tonnelier, 95 ans au printemps et toujours actif, curieux et l'esprit clair, est depuis toujours passionné par le ballon rond. Dans le passé, il a donné beaucoup donné de son temps pour le club en s’impliquant dans les instances dirigeantes, et actuellement encore fidèle des matchs au stade municipal et des lotos du dimanche. Il s’est montré heureux et très ému par cette amicale récompense à laquelle, modeste, il ne s'attendait aucunement.

Une belle histoire pour Noël : Adam a pu retourner, guérie, au Mali

 

Adam Samake est une fillette malienne qui, ayant ingéré accidentellement de l’acide chlorhydrique à l’âge de 2 ans, avait besoin pour survivre de lourds traitements. Sa famille, n’ayant pas les moyens d’en assumer les frais, a fait appel à l’association «Ensemble nous pouvons», afin de sauver la petite fille. L’association a d’abord mis en place un dispositif pour que la fillette puisse recevoir au Mali une alimentation adaptée à son état, avant de trouver en France une famille d’accueil, celle de Lucie Bénédicto, Bessanaise et membre de l’association.

A son arrivée en France, en juin 2016, Adam avait 8 ans et ne pesait que 16 kg. Elle a été entourée, choyée, soignée, scolarisée à l’école du village, suivie par un médecin local, et a repris des forces et du poids, afin de pouvoir subir une indispensable intervention chirurgicale, d’abord prévue au CHU de Montpellier. Il s’est avéré que cette opération, une greffe colon-œsophage, devrait être réalisée à Paris par l'équipe du professeur Chardot, à l'hôpital Necker. Ce qui, malgré les difficultés, a pu être fait tout juste un an après son arrivée.

A présent, après 18 mois, ayant grandi de 20 cm, métamorphosée, Adam a pu repartir à Bamako, juste avant Noël. Difficile pour elle de quitter sa « deuxième famille » avec laquelle elle a vécu si longtemps et partagé des moments qu’elle n’oubliera jamais, mais quel plaisir aussi de retrouver les siens au Mali et de reprendre une vie normale !

 

Ce sauvetage a été possible grâce à la mobilisation de deux associations héraultaises, « Ensemble nous pouvons » et « Espoir pour un enfant ». Une jolie histoire que vivent chaque année des dizaines d'enfants grâce à la solidarité de bénévoles et de donateurs, lorsque dans leur pays les soins sont impossibles. À Montpellier, les cliniques privées Saint-Roch et Saint-Jean accueillent ces enfants. Pour Adam, l’équipe du professeur Chardot était bénévole, mais pas les journées d’hospitalisation qui coûtent cher, entre 1 500 et 3 000 €.

D’autres enfants, comme Adam, ont besoin de la générosité de tous.

Pour faire un don, matériel ou pécuniaire, contacter Lucie Bénédicto pour Ensemble nous pouvons au 06 84 36 30 69. Pour Espoir pour un enfant, cliquer ici ou tél au 07 89 88 57 52.