Bessan

Concert avec la Cantadissa de Londres

Ce concert sera donné dans l'église st Pierre de Bessan. Entrée libre et gratuite, au chapeau.

Les bénéfices seront remis à l'association de La Guilde de Bessan au profit de la remise en état de la chapelle St Laurent de Touroulle.

Le Stade Bessanais n'a pas été récompensé de son engagement

Pour leur premier match de la saison à l’extérieur, les Bleu et Blanc se sont rendus à Canet d’Aude.

La partie est disputée et très engagée avec un score serré. Les joueurs Bessanais enchainent les temps de jeu et recollent à la marque grâce à un essai de l’ouvreur Romain Escande. Mais de mauvais choix redonnent l’avantage aux locaux qui mènent 20 à 16 à la mi-temps.

En seconde période, les buteurs se livrent encore un beau duel mais les Audois prennent le large. Suite à un choc sur l’ailier héraultais, Marco Nin, le match est arrêté pendant 25 minutes. Malgré tout, à la reprise, les Bessanais, menés par leur capitaine, Fred Roye, gardent leur rage et leur motivation et le centre Valérian Roques inscrit un 2e essai qui les remet à égalité avec leurs adversaires. Les supporters profitent pleinement du match et donnent de la voix pour leur équipe.

Par la suite, les hommes de Rossignol et Antoine encaissent 2 essais coup sur coup. Malgré ce revers, l’envie de gagner est toujours présente et c’est encore un arrière, le centre Dorian Izard, qui aplatit deux minutes avant la fin du match. Au coup de sifflet final, la marque affiche 41 à 31. Le score est sévère pour les Bessanais qui n'ont pas été récompensés malgré leur engagement et le jeu produit.

La semaine prochaine sera un week-end de repos, bien mérité.

Prochain rendez-vous dimanche 14 octobre, à 15h, au stade Bernard Ibanez pour la réception du RO St Jean de Védas.

Perturbations à prévoir pour travaux

 

Si les riverains des rues concernées sont informés directement, il est bon de connaître les éventuelles perturbations à venir dans certains secteurs de la commune.

Autour de la mairie. Jusqu’au 19 octobre inclus, la rue de la République, la rue de la Promenade et la rue des Cours vont être concernées par des travaux de dévoiement du réseau électrique et téléphonique. La vitesse des véhicules sera alors limitée à 30 km/, et le stationnement de tout véhicule interdit des deux côtés des voies. A noter que du 9 au 19 octobre, la circulation pourra être ponctuellement interrompue sur la route de Marseillan pour faciliter l’accès au chantier.

Rue des Caves. Les travaux de réfection depuis la place de la Fontaine jusqu’au quartier de l’église Saint-Pierre, débutés il y a quelques jours, dureront jusqu’au 26 octobre inclus. Tous les jours du chantier, la circulation des véhicules, (sauf riverains), sera impossible, et le stationnement des véhicules totalement interdit, de 8h à 17h.

Eclairage public. Dans plusieurs secteurs, dont la liste est affichée à la mairie, des travaux de mise en sécurité et de rénovation de l’éclairage public dureront jusqu’au 26 octobre. La circulation des véhicules sera alternée en raison du travail de l’entreprise en demi-chaussée, et le stationnement des véhicules interdit sur huit mètres avant et après l’intervention.

Le 18e chapitre de la confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan

 

La confrérie de la Croustade et du Rosé de Bessan, très active, a participé cet été à de nombreuses réunions de confréries dont la mission est de promouvoir les produits de leur terroir, dont celle des Becos Figos de Nézignan-l’Evêque au cours de laquelle le maire, Stéphane Pépin-Bonet, a été intronisé chevalier.

Durant la matinée du dimanche 7 octobre, la confrérie bessanaise recevra à son tour les représentants d’autres confréries, proches ou lointaines, pour son chapitre annuel. Un grand défilé de toutes les confréries en grande tenue, partant de la salle des fêtes Aimé Péret, traversera le marché dominical pour se rendre à l’église St Pierre où un office sera célébré en occitan, puis reviendront à la salle des fêtes où différentes personnalités seront intronisées.

Pour tous renseignements sur ce rendez-vous, contacter le Grand Maistre de la confrérie, Gaby Tissot, au 04 67 00 08 08.

Résidences, améliorations et travaux se poursuivent

La volonté de la municipalité est de veiller à la diversification des bailleurs sociaux présents à Bessan : aux résidences sociales déjà exploitées par « Hérault Habitat » et « FDI Habitat » viendront s’ajouter celles en cours qui seront gérées par « Arcade », « Promologis » ou encore « Un toit pour tous ».

Les constructions d’habitations en cours : résidence sociale de 49 logements, accompagnée de terrains à bâtir, « La Rose de Pierre », au chemin de la Renga, par la société FDI Habitat ; résidence à loyers modérés de 32 logements, « La Forge », avenue du 8 mai 1945 par la société Nexity, gérée ensuite par le groupe Promologis. Après « Les Jardins de Lou », un autre lotissement privé d’une trentaine de lots et d’une petite résidence de 10 logements sociaux, mis en œuvre par la société Rambier, « Le Clos du Romarin », est en cours de création route de Béziers, avec accès par le chemin de Négacots.

D’autre part, des travaux d’importance sont engagés en vue de créer un nouveau réseau d’assainissement sont en cours avenue du 8 mai 1945, entre la voie ferrée et le chemin des Ânes, par la communauté d’agglomération.

A tout cela s’ajoute le chantier de l’école maternelle Georges Bégou où commencent à se dessiner les futurs bâtiments de ce nouvel équipement scolaire qui devrait être livré à l’été 2019.

A côté de ces grands aménagements, d’autres, plus modestes mais indéniablement utiles au quotidien sont assurés ces temps-ci comme ils le sont tout au long de l’année par les services techniques municipaux : le renouvellement des peintures routières au sol, la réfection de nombreux chemins ruraux et viticoles, l’installation de tables de détente sur plusieurs sites (dont le terrain de tambourin, le boulodrome et le Puech Méjà), la réfection des peintures des boiseries de l’hôtel de ville… n'en sont que des exemples.

Pour la pratique : dans le cas d’une sollicitation d’ordre technique sur la voie publique ou pour signaler un problème, les demandes sont centralisées à l’accueil de l’hôtel de ville, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 15h à 18h. Contact : 04 67 00 81 81.

Le Pass Culture, pour mettre la culture à portée de tous

 

Le ministère de la Culture a lancé un nouveau service public destiné à favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre, et en particulier des jeunes : le Pass Culture, en phase de test durant un an dans cinq départements dont l’Hérault.

Le Pass Culture est une application mobile géolocalisée téléchargeable depuis Google Play ou App Store, destinée à informer et faire découvrir la richesse de l’offre culturelle de proximité, dans l’Hérault comme partout en France : spectacles, visites guidées, achat de livres, ou cours de musique, de théâtre ou de danse. Une offre dont la diversité dépendra du nombre de professionnels qui s’inscriront sur la plateforme. L’application permet notamment à chaque jeune âgé de 18 ans, étudiant ou non, de bénéficier d’un crédit de 500 € à dépenser dans des activités culturelles de son choix.

Afin de contribuer au Pass Culture, les acteurs culturels, publics comme privés, sont invités à se rendre sur le portail internet gratuit (https://passculture.beta.gouv.fr) afin d’y saisir leurs rendez-vous culturels locaux.

Les anciens retrouvent avec plaisir les gestes du jardinage

Des résidents des « Jardins des Tuileries » de Bessan, aidés par le personnel soignant de la maison de retraite, ont eu la possibilité de créer un petit coin de jardin potager qui leur a permis durant l’été de retrouver avec plaisir les gestes du jardinage accomplis tout au long de leur vie, et de cueillir et déguster en salade leurs propres légumes, concombres et tomates.

En 2017, quelques uns d’entre eux ont aussi planté quatre pieds de vignes, entretenus gracieusement par un viticulteur, fils d’un ancien résident ; grâce à ses bons soins durant l’année, les anciens, tout heureux et très fiers, ont pu récolter et apprécier au moment des vendanges les grappes bien mures et sucrées de « leur » vigne.

Une dynamique association de bénévoles, le « Sourire des Tuileries », participe à l’animation de l’établissement. Les personnes désireuses de rejoindre cette équipe peuvent contacter la présidente de l’association, Elise Abella, au 06 86 68 77 97.

Prochaines représentations du Théâtre Illustré

 

Après une saison bien remplie par ses représentations théâtrales (Quatre Femmes, La Fontaine et compagnie) et l’accueil de troupes amies venues jouer à Bessan, la troupe du Théâtre Illustré s’est retrouvée début septembre pour d’autres rendez-vous : les répétitions pour ses ses projets théâtraux, une sortie théâtre à Pézenas, la demande de rejouer le 13 octobre sa comédie Quatre Femmes à Castelnau de Guers, et la programmation de soirées théâtrales par des troupes amies ou voisines qui sont de plus en plus appréciées du public.

Représentations prévues à Bessan :

La compagnie Ici et Maintenant de Béziers, invitée par le Théâtre Illustré, jouera le vendredi 5 octobre, à 20h30, dans la salle des fêtes, « La crique », comédie burlesque de Guy Foissy.

Le samedi 24 novembre, à 16h, à l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918, la troupe locale proposera une lecture théâtralisée de lettres de la Grande Guerre ;

puis, en mars, à la salle des fêtes, jouera sa propre création de comédie nommée « Banque Stère ».

Pour tous renseignements, contacter les responsables au 04 67 90 63 28.

Prochaine séance publique du conseil municipal

 

La prochaine séance publique du conseil municipal de la ville de Bessan se tiendra le lundi 1er octobre, à 18h30, dans la salle du conseil au rez-de-chaussée de la mairie.

L’ordre du jour sera le suivant : reprise de provision pour risques ; rénovation de l’éclairage des terrains de sport (stade Casalta et courts de tennis) ; demande de subvention pour des travaux d’amélioration acoustique de la cantine auprès de la Caf ; tarifs des concessions du cimetière ; acquisition d’une parcelle pour élargissement de voirie au chemin de Tiraquiouls ; conventions d’occupation précaire ; adhésion au contrat d’assurance des risques statutaires pour le personnel territorial ; modification de règlement intérieur du personnel de la ville ; modification du tableau des effectifs ; adhésion à une mutuelle santé pour les agents municipaux avec participation communale ; orientations stratégiques en matière d’attribution des logements sociaux dans le cadre de la convention intercommunale d’attribution ; avis sur le plan partenarial de la gestion de la demande de logement social et d’information des demandeurs dans le cadre de la conférence intercommunale du logement Hérault Méditerranée ; rapport d’activités du Sivom du canton d’Agde ; décisions prises par le maire dans le cadre de ses délégations.

Une étape de plus dans la vie du jumelage avec Bessans

 

Le Diable, totem de Bessan.

Un petit groupe de Bessanais de l’association « la Tuque endiablée », dont le maire, Stéphane Pépin-Bonet, et sa première adjointe, Laurence Thomas, s’est rendu pour quelques jours dans la vallée de la Haute-Maurienne, à Bessans, petit village savoyard de 350 âmes jumelé depuis 2017 avec le Bessan héraultais.

Traditionnelle photo du groupe autour du Diable.

Le petit groupe héraultais y a reçu un formidable et chaleureux accueil : Jérémy Tracq, maire de Bessans, et Daniel Personnaz, président de l’association « Diablement Bessanais », soutenus par de nombreux élus et bénévoles locaux, avaient mis pour l’occasion les petits plats dans les grands, prévu logement, repas partagés et amicaux, visites des lieux emblématiques des environs, découverte de la vie montagnarde et des spécialités savoyardes, belles balades parfois inattendues, rencontres avec des personnages étonnants … ; par dessus tout, cette rencontre a montré qu’une véritable amitié était en train de naître entre les habitants  des deux communes au nom et au goût de la fête si semblables.

Visite de la cathédrale de St Jean de Maurienne.

Au "Chalet", un refuge pour l'été en pleine montagne.

Visite des plus beaux quartiers de Turin.

Le dernier matin de bonne heure, un bel aperçu du sens de l’humour savoyard pour l’inauguration, en présence des élus, d’habitants, de commerçants, des présidents du jumelage Daniel Personnaz et Kevin Verticcione, d’amis du jumelage, du superbe « et tout neuf » panneau placé à l’entrée du village pour marquer le jumelage entre Bessans et Bessan.

On peut voir ici combien est neuf et bien blanc le panneau du jumelage !

Après cette inauguration réalisée en toute simplicité et sans chichis, comme on l’aime ici aussi, un copieux petit déjeuner avec café, jus de fruits et croissants a été partagé entre tous les participants qui en ont profité pour discuter un moment ensemble.

Prévention du risque pluie-inondation

 

Ces dernières années, les pluies méditerranéennes intenses, plus souvent appelés épisodes cévenols, se font plus nombreuses en période automnale pouvant conduire à des crues soudaines, car l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Bessan en a souvent souffert, notamment en 2014, 2016 et encore en février 2018.

Pour mieux prévenir ces épisodes, l’Etat a lancé une campagne de sensibilisation avec les huit bons comportements principaux à connaître.

Les informations pratiques ci-dessus peuvent aussi être consultées sur le site suivant : www.ecologique-solidaire.gouv.fr.

Pour le centenaire de la fin de la guerre 14-18, une exposition à la mairie

 

Pour célébrer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale, le comité du Souvenir Français Bessan-Nézignan l’Evêque présente une exposition sur son histoire dans l’ancienne salle du conseil de la mairie de Bessan, du vendredi 28 septembre au vendredi 26 octobre prochains, et le vernissage en aura lieu dès ce premier jour, à 17h, à la mairie, en présence des élus, des représentants du Souvenir Français, et de ceux du monde associatif.

Expo à découvrir librement dans l’ancienne salle du conseil municipal, aux heures d’ouverture des bureaux de l’hôtel de ville, soit de 8h30 à 12h et de 15h à 18h.

Cette exposition retrace cinq périodes : la naissance du Souvenir Français, les années Niessen, l’entre-deux-guerres et la seconde guerre mondiale, les trente glorieuses, et la fin du XXe siècle à nos jours. Présentée depuis des années à travers plusieurs villes de France, elle trouve son sens dans la transmission du devoir de mémoire aux jeunes générations, de leur transmettre progressivement le flambeau en leur inculquant, par le maintien du souvenir, le sens du devoir, l’amour de la Patrie et le respect de ses valeurs.

Les actions quotidiennes du Souvenir Français y sont rappelées comme l’inauguration de monuments, le rapatriement de soldats tués, l’entretien des sépultures et des monuments aux morts pour la France…

Les riches Journées Haroun Tazieff 2018 se poursuivent

 

Durant ce dernier trimestre 2018 seront organisées les plus importantes animations jamais réalisées dans la ville d’Agde sur le volcanisme.

Une exposition itinérante « des Volcans et des Hommes », dans quatre lieux différents, dont le vernissage aura lieu à la Maison des Jeunes et de la Culture d'Agde, rue Mirabeau, le vendredi 28 septembre à 18 heures, juste avant, au même endroit, la conférence de Frédéric Lavachery sur son père Haroun Tazieff : « Eléments de la biographie d’Haroun Tazieff », pour le 70e anniversaire de la première ascension aboutie d'un volcan en éruption en 1948 (une révolution pour les Sciences de la Terre).

Pionnier de l’exploration scientifique des volcans étudiés sous le bombardement des éruptions et de l’observation en direct de la création des plaques tectoniques par le volcanisme sous-marin, pionnier de la politique de prévention des risques naturels majeurs, Haroun Tazieff reste aussi connu que son œuvre est méconnue, y compris des spécialistes. Tout au long d’une conférence riche de souvenirs et d’anecdotes, Frédéric Lavachery abordera entre autres l’ascension en 1948 du Kituro (au Congo) en éruption : ce fut le déclic pour ce scientifique géologue, ingénieur des mines et agronome : il sera volcanologue. Il saura s’entourer de « chercheurs pointus » et conduira de nombreux travaux sur l’Etna, son «volcan-laboratoire » : il y démontrera, entre autres, que les gaz sont le moteur du volcanisme.

Les organisateurs se savent porteurs d’un devoir de mémoire car l’Histoire de la vulcanologie moderne ne pourra continuer à faire l’impasse d’une analyse détaillée des apports majeurs de ce pionnier à sa discipline. « Souhaitons que le cas Tazieff intègre demain l’histoire de la philosophie et de la science », Régis Debray.

Trois sorties sur le terrain complèteront ce calendrier :

-Samedi 6 octobre : balade naturaliste au Mont Saint Loup (botanique, archéologie et géologie) dans le cadre de la « Fête de la science ».

Rdv : 14h, rue de Luxembourg.

-Samedi 13 octobre : « Ces rues qui nous parlent… » ( histoire, archéologie et géologie dans le vieil Agde), dans le cadre de la « Fête de la Science ».

Rdv : 14h, parking des halles, rue de la République.

-Mercredi 31 octobre : sortie géologique « Les volcans d’Agde : le Mont Saint Loup et la Grande Conque »

Rdv : 9h, rue de Luxembourg (repas tiré des sacs).

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.      http://www.jht34.fr  tel : 0651431179      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ou tel 06 85 42 53 86.

Réunion d’information des conseillers départementaux

 

Le jeudi 27 septembre, à 18h, dans la salle de la Vigneronne à Vias, se tiendra la prochaine rencontre avec Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, conseillers départementaux de l’Hérault pour le canton d’Agde, et leurs suppléants Cathy Corbier et Stéphane Pépin-Bonet, qui y donneront des informations sur leur action.

Il s’agit d’un rendez-vous qui se déroule chaque année dans l’une des cinq communes du canton, cette année ce sera à Vias (après Marseillan et Portiragnes) et cela concerne tous les habitants Agathois, Bessanais, Marseillanais, Portiragnais et Viassois qui pourront apprécier le travail des conseillers et leur poser des questions.

Rugby Bessan : le choc des champions

Par un temps très estival, les hommes du président Grégory Vigne recevaient les Catalans de l’US Bages-Villeneuve. Malgré la chaleur caniculaire, les fidèles supporters étaient là nombreux, ainsi que les sympathisants venus pour l'inauguration du nouveau nom du stade de rugby.

En première période, la partie est très disputée, notamment pour les buteurs qui scorent. Les Bessanais, menés d'abord par 9 à 3, reprennent l’ascendant en inscrivant un essai du jeune ailier, Dorian Brunet. Le buteur Romain Escande transforme, et réussit une nouvelle pénalité. A la pause, la marque affiche 13 à 9.

Malgré un vent défavorable, les Bleu et Blanc, toujours aussi déterminés, continuent leur pressing et marquent un nouvel essai, mais cette fois ci c’est un avant, Romain Maffre, qui s’illustre. Par la suite, les Catalans utilisent les fautes et la baisse de régime de leurs adversaires pour revenir au score (18/17). Le public est tenu en haleine et profite pleinement de ce match, chacun donnant de la voix pour son équipe. Les valeureux locaux ne lâchent rien et remportent la partie 24 à 17. 

Les joueurs, par cette deuxième victoire à domicile, ont contribué au bel hommage fort en émotion rendu le jour même par la municipalité,  en présence de sa famille et de ses amis, en donnant au stade le nom de Bernard Ibanez.

Dimanche prochain, les Bleu et Blanc se déplaceront en terre audoise pour affronter l’équipe de Névian-Canet. A ce jour, le lieu du match n’est pas encore connu.

Des cours proposés par l’Atelier Verre et vitrail

 

L' atelier « Verre et Vitrail » est un atelier d'artisan d'art où Karen et Nicolas créent, fabriquent, restaurent les vitraux de toutes catégories, où ils travaillent le verre à froid en attendant de le faire aussi plus tard pour le verre à chaud lorsqu’ils disposeront à Bessan du matériel déjà en fonction dans leur atelier ardennais.

Ils ont participé au forum des associations, puis dans la foulée organisé dans leur atelier une journée portes ouvertes pour faire connaître leur activité. Car Karen et Nicolas ont pour ambition de partager leur passion pour les différentes techniques verrières : vitrail traditionnel à joint de plomb avec ou sans peintures sur verre, Tiffany (ruban de cuivre), fusing, thermoformage, travail de la perle de verre et soufflage de verre…

Chacun peut apprendre ces techniques artistiques qui débutent par la coupe du verre selon différents gabarits, et ensuite graduellement, se poursuivent par la fabrication de vitraux, allant du plus simple au plus complexe. C'est pourquoi ils viennent d’ouvrir une école d'initiation au vitrail, dont les cours se déroulent une fois par mois, le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 16h, (avec pour ceux qui le souhaitent le partage d’un repas de midi au restaurant).

Adresse de l’atelier : 9, avenue de la Gare, 34550, Bessan. Renseignements  : Nicolas Peroche, tel  06 30 35 90 92. Les créations sont aussi visibles sur le site :  www.verre-vitrail.com

Jacques Moustardier nous a quittés

 

Durant trente-trois ans, cet artisan boucher installé rue de la République a été l’un des plus appréciés des bouchers du village, à une époque où Bessan en comptait plusieurs. Jacques Moustardier, Jacky ainsi que le nommaient ses amis, affaibli depuis quelques temps par la maladie qui l’a emporté, s’en est allé discrètement.

A l’occasion de ses obsèques, sa famille a organisé une collecte en faveur de la lutte contre le cancer et, plus particulièrement, au bénéfice de l’Institut du Cancer (ICM) Val d’Aurelle de Montpellier. Une somme de 2 000 € a ainsi été récoltée et remise à l’Institut.

Une permanence pour lutter contre les escroqueries

 

Le major de police Jean-Marc Sanchez, Bessanais, spécialisé dans les infractions financières, était jusqu’ici en activité au sein du commissariat de police d’Agde. Durant sa carrière, il a exercé les fonctions d’officier de police judiciaire, traitant des procédures de tous ordres : violences, vols, agressions sexuelles, infractions à la législation sur les armes, sur les stupéfiants, dégradations...

Depuis peu à la retraite, il souhaite s’investir bénévolement pour sa ville, afin de conseiller et d’orienter les éventuelles victimes des différentes escroqueries (abus de confiance, abus de faiblesse, escroqueries Internet…)., ce qu’il se propose de faire au sein du CCAS en ouvrant une fois par mois une permanence dans les locaux de la police municipale, place de la Promenade. Première permanence ce mardi 25 septembre, de 9h à 12h. Lors d’un entretien tenu en toute confidentialité, les personnes rencontrant des problèmes seront guidées vers les services ou organismes adéquats afin d’être informé sur les démarches et éviter des déplacements inutiles.

Le stade de rugby local devient la stade Bernard Ibanez

Le terrain de rugby actuellement nommé stade Saint Claude va changer de nom pour prendre celui de Bernard Ibanez, en hommage à ce membre important et regretté du Stade Bessanais, disparu brutalement il y a quelques années. Bernard Ibanez a participé activement à la vie et aux victoires passées du club de rugby, et ses enfants en sont toujours des fidèles joueurs et soutiens.

Le baptême du stade se déroulera le dimanche 23 septembre, après le match débutant à 15h, opposant les Bessanais à l’équipe de l’US Bages-Villeneuve, en présence de la famille, du maire Stéphane Pépin-Bonet, et du président du Stade Bessanais Grégory Vigne-Almuzara, qui dévoileront une plaque commémorative placée au pied du terrain. Toute la population est invitée à assister à cet hommage, et à lever ensuite le verre de l’amitié.

Les travaux de requalification du centre-ville ont débuté

La municipalité a l’ambition de requalifier une grande partie du centre-ville, dont l’aménagement de la place de la Promenade, de la place de la Mairie et de la Grand’rue (de l’avenue du 8 mai jusqu’à la salle des fêtes). Un projet d’envergure qui va durer plusieurs années.

Après les études techniques et architecturales, les premiers travaux préparatoires de ce grand chantier ont démarré avec une opération de renforcement électrique et d’enfouissement de réseaux. En raison d’un sous-sol présentant un fort réseau de canalisations enterrées (gaz, réseaux électriques haute tension, eaux usées, eaux potables…), l’entreprise mandatée par le syndicat « Hérault Energies » pour réaliser les travaux a utilisé une aspiratrice-excavatrice. Ce camion aspirateur présente l’avantage appréciable de laisser un chantier propre et sans poussière, mais permet aussi  de garantir la sécurité du chantier et d’éviter un travail manuel durant lequel pelles et pioches peuvent endommager les canalisations.

Les prochaines étapes seront la démolition de la maison faisant face à l’hôtel de ville, puis les travaux souterrains sur les réseaux d’eau et d’assainissement et l’aménagement final du secteur concerné.