Bessan

Une première soirée espagnole avec la nouvelle association Fuego Andaluz


Passionnés de danses et de culture espagnole, le Bessanais Daniel Donat-Salles et l’équipe qui l’accompagne viennent de créer une toute nouvelle association bessanaise, intitulée Fuego Andaluz. Elle a été constituée dans le but d’animer la vie locale et surtout de promouvoir la culture andalouse sous toutes ses formes, avec la volonté de proposer des rencontres, des démonstrations de danse, de la musique, des spectacles, des chants...

Convivialité, entraide, partage, joie et bonne humeur sous-tendent toutes les activités de Fuego Andaluz qui compte déjà 29 membres, dont 25 danseurs.

En effet, depuis la rentrée, des cours de danse sévillane, rumba, flamenco, sont dispensés tous les lundis à la salle des fêtes Aimé Péret par Coralie Valette, professeur agréée et chorégraphe.

De 18h à 19h : enfants débutants (3 à 12 ans) ; de 19h à 20h : adultes débutants et de 20h à 21h : danseurs confirmés.

L’association rappelle que la pratique de la danse flamenca (sévillane et rumba) mobilise et entretient le corps et l’esprit et booste le moral.

Elle s’adresse à un large public quel que soit son âge. Pour présenter l’association et montrer ses talents, une première soirée espagnole est proposée le samedi 14 décembre, à 19h, à la salle des fêtes, en lien avec le comité des fêtes. Entrée libre avec spécialités espagnoles, boissons, plateaux tapas…

Renseignements et réservations au 06 44 24 98 62.

La ville candidate au label Apicité pour la préservation des abeilles

L’union nationale de l’apiculture française a créé le label Apicité. Il vise à mettre en avant l’implication des collectivités territoriales dans la préservation des abeilles et des pollinisateurs sauvages. Il s’inscrit dans une philosophie de communication et de sensibilisation sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité, et la nécessité de les protéger.

Installation de ruches sur des terrains communaux, actions de sensibilisation auprès des scolaires, soutien aux dynamiques locales dont l’association bessanaise Par amour des abeilles… l’action municipale est très active dans ce domaine. Les élus ont donc décidé de candidater à ce label national. Son principal objectif est de valoriser les politiques de protection engagées.

La candidature bessanaise est actuellement en cours d’instruction à Paris. Elle devrait obtenir une réponse d’ici la fin de l’année. Si elle est obtenue, cette récompense viendra s’ajouter au label « Ville prudente » décerné il y a deux ans maintenant à la municipalité pour son implication et ses aménagements visant à améliorer la sécurité routière.

L’union nationale de l’apiculture française a créé le label Apicité. Il vise à mettre en avant l’implication des collectivités territoriales dans la préservation des abeilles et des pollinisateurs sauvages. Il s’inscrit dans une philosophie de communication et de sensibilisation sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité, et la nécessité de les protéger.

Installation de ruches sur des terrains communaux, actions de sensibilisation auprès des scolaires, soutien aux dynamiques locales dont l’association bessanaise Par amour des abeilles… l’action municipale est très active dans ce domaine. Les élus ont donc décidé de candidater à ce label national. Son principal objectif est de valoriser les politiques de protection engagées.

La candidature bessanaise est actuellement en cours d’instruction à Paris. Elle devrait obtenir une réponse d’ici la fin de l’année. Si elle est obtenue, cette récompense viendra s’ajouter au label « Ville prudente » décerné il y a deux ans maintenant à la municipalité pour son implication et ses aménagements visant à améliorer la sécurité routière.

Des associations bessanaises impliquées auprès de la jeunesse


Les jeunes, fréquentant le centre de loisirs municipal Emile Lognos les mercredis, participent régulièrement à divers projets en liaison directe avec des associations locales. C’est une volonté du service jeunesse municipal d’impliquer le milieu associatif et ainsi créer des rencontres intergénérationnelles enrichissantes à la fois pour les jeunes comme pour les adultes engagés dans le dispositif.

La bibliothèque Renée Petit et l’association Terres de Touroulle sont notamment des habituées avec des lectures et des créations artistiques.

Celles-ci favorisent la découverte de nouvelles structures pour les enfants tout en partageant des moments extraordinaires avec les personnes qui les accueillent.

Cette action vient d’être reconduite et les associations intéressées pour s’y investir peuvent contacter le 06 22 44 26 92.

Histoire : des travaux bien actuels qui résonnent en mémoire du passé

En cette période de grands travaux dans le cœur de ville, penchons-nous sur notre passé communal. Les cartes ou plans anciens ne sont pas courants, mais on peut toutefois s’appuyer sur le cadastre Napoléonien pour tenter d’observer quelques évolutions de l’aménagement urbain bessanais.

Créé 15 septembre 1807, il a pour fonction initiale de doter l’administration française d’un système fiscal reposant sur la propriété foncière et immobilière.

Une autre de ses fonctions, bien utile aujourd’hui, est d’être un outil pour observer et comprendre l’évolution urbaine des villes. A cette époque, la configuration du centre-ville de Bessan était quelque peu différente.

En effet, la place de la Promenade n’existait pas encore en 1807 (elle ne sera aménagée qu’en 1856). Elle était un immense terrain dédié au jeu de balle. La mairie, créée en 1777, est bien là mais elle est moins étendue qu’à ce jour.

D’une manière générale, le centre-ville est plus petit que celui que nous connaissons mais bon nombre de constructions encore présentes de nos jours y figurent : elles sont donc toutes antérieures à 1807. Le cadastre napoléonien indique aussi une évolution de la toponymie urbaine. En effet, si la place de la Promenade, de la République ou encore la rue de l’Hospice et de l’Olivier sont des rues bien connues à Bessan, cela n’a pas toujours été le cas.

La toponymie urbaine évoluant souvent en fonction du contexte politique, on note que la place de la République apparait sous le nom de « rue du Peyrou à la Poissonnerie ». La rue de l’Hospice porte le nom de « rue de l’Hôpital » ou encore la rue de l’Olivier se dénommait « rue Malibran ».

Ces exemples témoignent qu’une ville n’est jamais fixée dans le temps !

Ronny Despature

Un fleuve Hérault protégé pour en préserver la biodiversité

De Saint-Thibéry à Agde en passant par Bessan, sur dix-sept kilomètres, le fleuve Hérault bénéficie d’une mesure de protection au titre de Natura 2000. Il s’agit d’un outil fondamental de la politique européenne de préservation de la biodiversité.

Les sites Natura 2000 visent une meilleure prise en compte des enjeux de biodiversité dans les activités humaines. Ils sont désignés pour protéger un certain nombre d’habitats et d’espèces représentatifs de la biodiversité européenne.

Ainsi, dans le fleuve Hérault, il est possible d’y retrouver des espèces aquatiques, mais également des libellules, dont certaines sont particulièrement menacées. Grâce à la mobilisation de tous les acteurs dans le domaine environnemental et à son statut d’espèce protégée, la loutre est également de retour dans le fleuve !Elle est aussi de retour dans certains des affluents de la rivière.

Un succès après avoir fortement régressé au niveau national, en raison de la chasse et de la dégradation de son habitat.

Il faut être chanceux pour observer cet animal en plein jour, alors ce sont ses traces qu’il faut rechercher : empreintes sur les berges sableuses ou épreintes (fèces) bien en vues pour marquer son territoire.

Animal solitaire et territorial, la loutre peut occuper entre 20 et 40 kilomètres de linéaire de cours d’eau, les territoires de mâles englobant le territoire de plusieurs femelles. La loutre est un animal solitaire et très discret qu’il convient de ne pas déranger.

 

Un job truck sur le marché pour trouver un emploi d’aide à la personne


 Quand le marché du travail fait son marché sur une place traditionnelle d’un village. C’est ce qui est arrivé, il y a quelques jours, sur la place de la Fontaine à Bessan, où le pôle emploi d’Agde et l’association Présence Verte Services (proposant des services à domicile pour personnes âgées et handicapées) avaient décidé d’installer leur job-truck. Une façon originale de consulter des offres d’emploi entre les étals de fruits ou de légumes.

L’espace ambulant s’est positionné grâce au partenariat réalisé avec la mairie de Bessan, satisfaite de proposer une façon originale pour trouver du travail. Cet événement, dont le but était de mettre en avant les métiers des services à la personne, a permis à Présence Verte Services d’accueillir  de nombreux candidats. Pas moins de seize rendez-vous étaient programmés et des personnes intéressées se sont aussi spontanément présentées.

Ce job truck a également permis à des employeurs de rencontrer les services de pôle emploi et de laisser des offres. Malgré le froid, la chaleur humaine était au rendez-vous et bon nombre de clients du marché se sont approchés pour en savoir plus. Certaines personnes âgées ont ainsi pu découvrir l’éventail des aides à la personne existant pour continuer à bien vivre chez soi, le plus longtemps possible. Une initiative originale et efficace puisque des emplois ont été pourvus à l’issue de la matinée.

Valeurs sûres et nouveautés lors des prochaines festivités de Noël


Les festivités bessanaises de Noël vont, cette année, alterner des valeurs sûres et des nouveautés. D’abord avec le traditionnel marché de Noël, lequel va connaitre toutefois des modifications en raison des travaux en cours sur la Promenade.

Le rendez-vous est donné le samedi 14 décembre, de 9h à 16h30, place de la Fontaine, à l’ambiance plus intimiste. Comme à l’habitude, on pourra y découvrir des produits originaux et toutes sortes d’idées cadeaux, des animations, la présence du Père Noël… Un food-truck proposera boissons et restauration dont un plat de saison : la tartiflette.

Ce même jour, en soirée, le lâcher de lanternes aura lieu au stade municipal. Le départ sera donné de la place de la Fontaine, avec une marche musicale assurée par la Peña del Sol. Une lanterne sera distribuée à chaque famille qui se préparera à son lâcher lorsque le signal sera donné. La soirée se poursuivra dans la bonne humeur autour de boissons chaudes et de douceurs offertes par la municipalité. A noter qu’aux abords du stade, les bénévoles en faveur du Téléthon seront présents pour récolter des dons et proposer à la vente quelques-unes de leurs créations sucrées ou salées.

Enfin, pas moins de trois concerts en l’église Saint-Pierre complèteront ces festivités.

En premier lieule dimanche 8 décembre, à 16h, avec un concert de chants de Noël en espagnol avec l’association Sol de Andalucia, organisé par la paroisse. Le vendredi 20 décembre, à 18h, l’ensemble vocal La Tucarella proposera son traditionnel concert de chants de Noël et enfin, l’événement, sera un grand rendez-vous de gospel le dimanche 22 décembre, à 17h30. Le groupe Gospel Christmas Spirit fera voyager le public dans cet univers participatif et jovial.

 

Jusqu’au 14 décembre, les enfants peuvent également écrire au Père Noël grâce aux nombreuses boites installées en mairie et dans certains commerces. Le Père Noël répondra individuellement à tous les enfants.

Pour tous renseignements sur le programme de Noël 2019, contact : 07 85 16 33 91.

En avant pour le Téléthon 2019 : demandez le programme !

Voici le programme du Téléthon 2019 bessanais.

Jeudi 28 et vendredi 29 novembre aura lieu une collecte alimentaire devant le supermarché.

Samedi 30 novembre sera sportif avec marche, vélo, tir à l’arc et jeux au gymnase Jules Ferry.

Accueil dès 9h avec un petit déjeuner offert par le Ccas.

A 9h30, départ du parcours cycliste avec le Cyclo-club (20 et 30 km) et marcheurs confirmés (12 km).

A 10h30, départ du parcours cycliste de 10 km et de marche de 5 km (participation de 5 euros par personne).

De 9h à 11h30, tir à l’arc avec les Archers de la Tuque et jeux avec Princesse Sarah. A 11h30, apéritif de clôture.

De nombreuses animations sont prévues le vendredi 6 décembre avec la vente de gâteaux par les parents d’élèves le matin à l’élémentaire et l’après-midi à la maternelle ainsi, qu’à 18h, un spectacle à la salle des fêtes avec la Chorale à ma sœur, As en Danse et Adc 34 country.

Les ventes sur le marché se tiendront le dimanche 8 décembre, de 8h à 12h, avec tombola, oreillettes, beignets et châtaignes grillées des pompiers. A 16h30, loto à la salle des fêtes. Le samedi 14 décembre, participation au marché de Noël sur la place de la Fontaine et, en soirée, au lâcher de lanternes au stade Casalta.

Les animations locales se poursuivront jusqu’au jeudi 19 décembre avec, toute la journée à la salle des fêtes Aimé Péret, des séances de cinéma avec le collège Victor Hugo, où les familles sont conviées.

Tous les bénéfices récoltés seront entièrement reversés à l’Afm. D’autres rendez-vous suivront en 2020.

Toutes les associations ou même les particuliers souhaitant rajouter des animations ou activités à ce programme sont les bienvenus et peuvent se manifester par téléphone au 06 60 44 50 55 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La Tucarella enchante l’église et donne un avant-goût de Noël


L’ensemble vocal bessanais La Tucarella a récemment organisé un agréable concert en l’église Saint-Pierre au profit de la Padrime, association locale de lutte contre le cancer. C’est Paule Tissot, présidente de la Padrime, qui a ouvert le rendez-vous en remerciant chaleureusement les choristes pour cette organisation, à la fois commémorative et solidaire. En effet, le récital, proche de la cérémonie du 11 novembre, a permis de rendre hommage aux poilus avec un répertoire de circonstance.

La première partie a été assurée par le groupe féminin Agd’Choriolis, chorale agathoise invitée par les Bessanais. Le Chœur des hommes a pris la suite, toujours sous la direction d’Anne Lesure tandis que La Tucarella a clôturé le concert avant un chant final en commun, autour des trois groupes. La chanson Diégo de Michel Berger a réuni les formations. Le volet solidaire a été l’entrée au chapeau, dont l’intégralité a été reversée à la lutte contre le cancer.

Cette sympathique rencontre de chorales, dans l’église désormais chauffée et mieux sonorisée, a donné le « la » du prochain rendez-vous proposé par La Tucarella.

Il aura lieu le vendredi 20 décembre 2019, à partir de 18h, toujours dans l’église Saint-Pierre. Cette fois-ci, ce seront des chants de Noël qui seront interprétés autour des choristes de La Tucarella, de son Chœur des hommes et de la chorale d’enfants d’Agde Les p’tites voix liées. Entrée libre et ouverte à tous.

Assemblée générale du cyclo-club bessanais le 29 novembre


Malgré le froid et le vent, dix courageux adhérents du cyclo-club bessanais ont récemment fait une sortie sympathique de soixante-dix kilomètres environ dans l’arrière-pays héraultais. Une occasion pour rappeler à toutes les personnes intéressées que le cyclo-club bessanais tiendra son assemblée générale le vendredi 29 novembre 2019, à 18h, au centre social municipal, salle Raymond Devos. Une réunion ouverte à tous.

GÉNÉRATION BESSAN : Lancement de la campagne électorale de Stéphane Pépin-Bonet

Stéphane Pépin-Bonet, maire sortant et tête de liste de l’équipe Génération Bessan pour les élections municipales de mars 2020, invite la population au lancement officiel de sa campagne électorale.

La réunion publique autour d’une rencontre conviviale en plein air se tiendra le samedi 7 décembre 2019, à 11h, sur le parvis de l’école maternelle Georges Bégou, route de Montblanc, face à la halle de sport.

Stéphane Pépin-Bonet prendra la parole pour notamment présenter une première partie des candidates et candidats qui l’accompagnent au sein de la liste Génération Bessan.

Le détail des rendez-vous électoraux et l’avenir de la commune seront également au menu de cette réunion publique.

Elle se clôturera par le verre de l’amitié offert à tous.

La voirie communale est en permanence sécurisée dans les quartiers


 La sécurité au quotidien dans une ville, ce n’est pas uniquement la sécurité publique et le sentiment de se sentir bien dans son environnement personnel et collectif. La sécurité, c’est aussi la sécurité routière en faveur de tous : automobilistes, motards, cyclistes et piétons.

En 2018, la commune a obtenu le label national Ville prudente pour l’ensemble de ses actions concrètes en faveur de la prévention routière.

Des travaux municipaux sont réalisés en permanence afin de poursuivre toutes ces initiatives permettant de mieux sécuriser l’ensemble des axes routiers et piétonniers : les petites rues comme les grandes avenues, les places publiques comme les chemins de vigne. Les efforts dans ce domaine sont nombreux et la liste exhaustive est difficile à établir, selon la mairie, tant les divers aménagements sont constants.

Actuellement, les abords de la nouvelle école maternelle Georges Bégou, située au départ de la route de Montblanc, font l’objet d’aménagements en faveur de la meilleure sécurité routière possible près d’un établissement scolaire. La zone de limitation à 30 km/h existante a été étendue et le terre-plein central est en cours de végétalisation pour éviter le stationnement anarchique face à la halle départementale de sport.

Ou comment allié l’utile à l’embellissement du secteur.

Un premier café des familles très convivial à la maison de retraite

Le café des familles est un espace convivial organisé par la maison de retraite municipale Les Jardins des Tuileries autour d’un petit déjeuner, dans la salle polyvalente de l’établissement médicalisé et géré par le centre communal d’action sociale de la ville. Pour la première fois, ce rendez-vous a été organisé il y a quelques jours. Destiné aux familles ayant un proche dans la maison de retraite, il permet de rencontrer d’autres familles.

L’objectif est de partager des expériences, de favoriser le lien social et d’engager des échanges autour de son vécu de proche et d’aidant familial. Cette rencontre a été pilotée par Léa Ouali, psychologue de la structure. Très appréciée par les participants, elle a été un franc succès, permettant ainsi aux familles des résidents d’échanger sur des thématiques auxquelles elles sont confrontées et de bénéficier d’une écoute bienveillante. Une deuxième rencontre est d’ores et déjà prévue en 2020.

Les premières pierres donnent une vision de la requalification du centre-ville

 

Fini l’enrobé en goudron, voici le retour de vraies pierres dans les rues du centre-ville. Et principalement, dans un premier temps, dans le périmètre de la requalification des places de la Mairie et de la Promenade engagée par la municipalité depuis le 30 septembre dernier. Les aménagements en cours commencent à donner une vision concrète de ce que le projet permettra de réaliser à son terme, en mai prochain, jusque devant l’entrée de la salle des fêtes Aimé Péret.

Depuis quelques jours, les nombreux ouvriers du chantier posent minutieusement les pierres choisies par la ville : des bordures en basalte et des pierres de rues plus claires pour donner de la luminosité à l’ensemble. L’hôtel de ville tout proche se construit ainsi un nouvel écrin, avec le maintien des arbres existants et de nouveaux qui vont prochainement être plantés en continuité. Seul reste à connaître le choix du mobilier urbain qui n’a pas encore été dévoilé.

Les chiffres de ce chantier sont impressionnants : sept mois de travaux, onze entreprises mobilisées, un million cinq-cents mille euros d’investissement, six-cent trente-huit tonnes de pierres et trois partenaires institutionnels qui aident au financement, à savoir la communauté d’agglomération, le département et la région.

Les badauds sont nombreux à venir constater la pose des pierres et certains ont désormais hâte de voir l’aboutissement d’un projet colossal et jamais vu dans la localité.

Avec l’agglo, payez votre titre de transport avec votre smartphone


 Pour simplifier l’utilisation du bus à l’intérieur de l’agglomération Hérault Méditerranée à destination de ceux qui n’ont pas d’abonnement… ni de monnaie dans leur poche, le réseau de transport Cap’Bus teste une nouvelle solution de paiement par smartphone. Grâce à l’application gratuite Seamless transport, vous pouvez payer désormais votre titre de transport : la validation se fait devant un valideur Orange spécialement installé dans le bus.

L’utilisation est très simple : il est possible de charger gratuitement l’application Seamless sur un smartphone (Iphone ou Android) ; l’utilisateur crée un compte en suivant les instructions ; à la montée, on passe devant le valideur pour décompter le voyage ; en fin de mois, le montant correspondant aux trajets réalisés est débité. La tarification est inchangée : 1 voyage = 1 € / 2 voyages = 2 €.

Plus d’infos sur le site internet : www.capbus.fr.

Un Téléthon à tous cœurs grâce à une nouvelle organisation locale

Ils sont désormais en charge de la coordination et de l’organisation du Téléthon à Bessan. Il s’agit des membres de la nouvelle association A tous cœurs. Dernièrement, ils ont invité les élus, les responsables associatifs et toutes les personnes intéressées à les rejoindre pour déterminer ensemble le programme de l’édition 2019 du Téléthon, au profit de l’Association française contre les myopathies (Afm).

Dès le 28 novembre, le groupe de bénévoles sera mobilisé pour battre le record de l’année dernière, soit 6.319,29 €.

Voici le programme:

Jeudi 28 et vendredi 29 novembre aura lieu la traditionnelle collecte alimentaire devant le supermarché.

Samedi 30 novembre sera sportif avec marche, vélo, tir à l’arc et jeux pour enfants au gymnase Jules Ferry :

- Accueil dès 9h avec un petit déjeuner offert par le Ccas. A 9h30, départ du parcours cycliste avec le Cyclo-club Bessanais (20 et 30 km) et marcheurs confirmés (12 km).

- A 10h30, départ du parcours cycliste de 10 km et de marche de 5 km (participation de 5 euros par personne).

- De 9h à 11h30, tir à l’arc avec les Archers de la Tuque et jeux avec Princesse Sarah.

- A 11h30, apéritif de clôture.

le vendredi 6 décembre de nombreuses animations sont prévues avec la vente de gâteaux par les parents d’élèves le matin à l’élémentaire et l’après-midi à la maternelle ainsi, qu’à 18h, un spectacle à la salle des fêtes avec la Chorale à ma sœur, As en Danse et Adc 34 country.

le dimanche 8 décembre, de 8h à 12h  les ventes  se tiendront sur le marché avec tombola, oreillettes, beignets et châtaignes grillées des pompiers. A 16h30, loto à la salle des fêtes.

Le samedi 14 décembre, participation au marché de Noël sur la place de la Fontaine et, en soirée, au lâcher de lanternes au stade Casalta.

Les animations locales se poursuivront jusqu’au jeudi 19 décembre avec, toute la journée à la salle des fêtes Aimé Péret, des séances de cinéma avec le collège Victor Hugo, où les familles sont conviées. Tous les bénéfices récoltés seront entièrement reversés à l’Afm.

D’autres rendez-vous suivront en 2020.

Toutes les associations ou même les particuliers souhaitant rajouter des animations ou activités à ce programme sont les bienvenus et peuvent se manifester par téléphone au 06 60 44 50 55 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Un nouvel agent général pour le cabinet d’assurance Axa à Bessan


 Yoann Vincent est le nouvel agent général de l’agence d’assurance Axa de Bessan, remplaçant Xavier Diamante. Avec son équipe, il a le plaisir d’accueillir toutes les personnes intéressées au n°8 de l’avenue du 8 mai 1945. L’équipe Axa de Bessan a pour vocation de protéger les biens et les personnes à travers des solutions adaptées.

L’ensemble des besoins sont couverts en assurance auto, habitation, santé, prévoyance… ainsi qu’en banque, placement et financement. Pour accompagner tout un chacun dans la réflexion et les bons choix de couverture d’assurance, il est proposé une analyse gratuite de chaque situation et des besoins.

Pour joindre Yoann, Nataly, Marie et Carla, contacter le 04 67 77 42 43.

Une rencontre en mairie pour développer les économies d’énergies

 

Cette année encore, la ville de Bessan organise une réunion sur les économies d’énergies.

Elle aura lieu le mardi 26 novembre, à 18h30, en mairie (salle du conseil municipal, rez-de-chaussée) et sera animée par l’entreprise Engie Gaz Tarif Règlementé. Cette rencontre a pour but de sensibiliser à la réalisation de travaux de rénovation énergétique pour améliorer son confort, faire des économies, valoriser son patrimoine et limiter l’empreinte environnementale.

Elle s’inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie, principal instrument de la politique de maîtrise de la demande énergétique. En effet, ce dispositif repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie (électricité, gaz, fioul domestique, carburants..). Ceux-ci sont incités à promouvoir l’efficacité énergétique auprès de leurs clients et des consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Au programme de cette réunion qui se veut interactive :

- présentation des différents travaux d’efficacité énergétique et des aides existantes de l’Etat, de l’agglomération et des communes ;

- quizz et jeu de questions – réponses permettant de remporter par tirage au sort une étude thermique ou un bilan énergétique de son logement...

- Le verre de l’amitié clôturera la réunion.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 06 60 04 43 97.

Rire de tout avec Daniel Villanova qui devient le parrain de Bessan Sla


                                                                                                                                                                                 Photos : Henri Druilhe

Il est un des comédiens et humoristes dont le succès ne se dément pas depuis des dizaines d’années. Daniel Villanova a récemment fait revivre sa galerie de personnages, aussi détonants et hilarants les uns des autres, à Bessan, son village natal. La salle des fêtes a fait salle comble pour l’occasion, le public appréciant son dernier spectacle intitulé Bourougnan a un grain, où comment rire de tout sur des sujets bien divers liés à la vie d’un village languedocien et à ses habitants.

Daniel Villanova a répondu à l’invitation de l’association Bessan Sla, laquelle lutte contre la maladie de Charcot. Et c’est donc à guichet fermé qu’il a joué pendant plus de deux heures, pour la bonne cause. L’ouverture de la soirée fut donnée par Marie Marc, présidente, elle-même touchée par la maladie. Elle a rappelé que l’association a pour but de collecter des fonds en vue d’aider à l’équipement en matériel médical des personnes atteintes par la sclérose latérale amyotrophique (Sla).

Les Bessanaises et les Bessanais présents ont véritablement ovationné l’humoriste et lui ont rendu un bel hommage en étant présents en nombre et saluant son talent. Un grand moment de rire associé à l’élan caritatif de l’association organisatrice et sa présidente, entourée de toute son équipe. A l’issue du spectacle, Marie Marc a annoncé officiellement que Daniel Villanova avait accepté de devenir le parrain de Bessan Sla.

Une raison pour des applaudissements supplémentaires !

L’émotion des témoignages de réfugiés bessanais lors de la Retirada

La salle des fêtes était comble et l’assistance attentive lors de la récente rencontre organisée par l’association La Guilde autour du thème de la Retirada, l’exode massif des républicains espagnols dans les années 1930. Un exil douloureux porté encore sur les visages de nombreuses familles, dont certaines sont venues témoigner pour l’occasion. Le programme proposé a permis de réunir de nombreux partenaires dont la mairie, la bibliothèque, le collège, l’école élémentaire, l’association d’amitiés et d’échanges Mauguio-Lorca et l’association pour la mémoire du camp d’Agde.

Tous ont vu leurs efforts récompensés par le succès de la visite du camp de Rivesaltes organisé par bibliothèque et de la conférence-débat, point d’orgue d’une formidable exposition consacrée à la guerre civile espagnole et à la Retirada. Un rendez-vous piloté par Sophie Saint-Martin et Philippe Marin, remerciés chaleureusement par le président de la Guilde, Mathieu Laval-Mas. Tour à tour, Pierre Villa, Christian Camps et Hélène Pascual sont intervenus pour rappeler le contexte, l’histoire et les conséquences de cet événement ayant eu des répercussions en France et dans le Midi particulièrement.

Le moment le plus émouvant aura été les témoignages de Jeanne Pena et Maria Feliu, ayant vécu la Retirada dans leur jeunesse, la traversée des Pyrénées à pied ou la dure vie dans les camps. Elles étaient accompagnées dans leur récit par Antoine Iniguez, fils d’un républicain espagnol, qui a lui aussi transmis les mémoires douloureuses de cette période vécues par sa famille. La soirée s’est terminée sur un ton joyeux avec des danses espagnoles par les élèves du collège, encadrés par leur professeur Christine Vincent. L’enthousiasme et l’implication de la jeunesse auront d’ailleurs été soulignés par tous.