Bessan

La première phase des travaux de requalification du centre-ville se termine

 

L’enjeu des travaux actuellement en cours pour la requalification des abords de la place de la Promenade est majeur pour l’embellissement et l’attractivité de l’ensemble du centre-ville. Depuis le mois de janvier, ce long chantier de plusieurs mois est en cours et sa première phase va prochainement se terminer. Initiés par la municipalité, les travaux consistent à la réhabilitation de la place de la Promenade, de la place de la Mairie et de la Grand’rue.

Dans un premier temps, ce sont les réseaux souterrains qui ont été aux petits soins de nombreuses entreprises. D’abord les réseaux d’eau et d’assainissement avec la communauté d’agglomération, puis les réseaux électriques et téléphoniques en ce moment. D’ailleurs, la Grand’rue sera impactée dans quelques jours avec la société Enedis qui va enfouir une partie de ses réseaux, en essayant de gêner le moins possible la vie du centre-ville et celle des commerces, nombreux dans ce périmètre.

A côté de ces travaux liés à la place de la Promenade, la destruction d’une partie du bâtiment situé face à la mairie a aussi été réalisée. La réfection de la façade aura lieu prochainement. La fin du mois de juin devrait marquer l’issue de la première phase de ce chantier emblématique.

Si les délais sont respectés, la municipalité envisage un retour du marché dominical sur la Promenade pendant l’été et jusqu’en septembre. Un mois où débutera une phase encore plus perturbante, mais toute aussi nécessaire.

Rappel : Matinée « portes ouvertes » pour découvrir l’école Georges Bégou


Les travaux de construction de la nouvelle école maternelle avancent doucement mais sûrement. Ils ont certes pris du retard. Toutefois, le chantier devrait permettre d’ouvrir le nouvel établissement dans les délais, pour la rentrée de septembre 2019.

Afin de mieux faire découvrir ce nouvel équipement communal à l’ensemble de la population, la municipalité invite à une matinée « portes ouvertes ». Ce rendez-vous ouvert à tous se tiendra le samedi 15 juin prochain, de 9h à 11h30.

Il sera ainsi possible d’y découvrir les espaces extérieurs et intérieurs. A midi, un moment convivial aux côtés des élus et des partenaires éducatifs permettra à chacun de mieux appréhender les orientations architecturales de cette école qui prendra le nom de Georges Bégou. Ce dernier, Bessanais d’origine, a marqué le monde de la culture et de la télévision. Un hommage particulier lui sera rendu lors de l’inauguration.

 

L’association « Amelys » prépare son prochain salon du bien-être

L’association « Amelys » a récemment formulé des remerciements pour l’investissement de la ville au premier salon bio, bien-être et santé intitulé « L’Am’Rieuse » de février dernier au gymnase Jules Ferry.

Ce salon a été une véritable réussite, le public étant venu très nombreux avec près de 1.500 personnes décomptées. Les thérapeutes et les vendeurs présents ont également été satisfaits et souhaitent revenir l’année prochaine.

Ce nouveau rendez-vous sur la commune a aussi été ouvert aux associations bessanaises et leurs représentants : Hervé et Florence Péchot, Frédérique Gleizes, Ludivine Beaumes, Joëlle Pernel, Satia Granet, Francine Carcel… La somme de 1.000 euros a été récoltée lors du salon, permettant d’aider des enfants indiens qui ont un bras ou une jambe tordus par un accident de la route à être opérés et rééduqués pour obtenir une vie normale.

La deuxième édition se tiendra début février 2020. A cette fin, l’équipe de l’association, composée de George Mongelard, médecine-chinoise-sono thérapeute et de Marie Galtier, sophrologue-naturopathe, recherche des bénévoles.

Si vous êtes intéressés, contacter les numéros suivants : 04 30 41 52 12, 07 83 51 22 08 ou 06 11 20 30 51.

Par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

L’association recherche également une partie de garage ou local pour stocker du matériel.

 

Une fête de la musique avancée et très colorée avec le comité des fêtes

Le comité des fêtes, présidé par David Pourrat, a décidé d’avancer de quelques jours sa soirée pour la fête de la musique. C’est ainsi que cette festivité à vocation musicale et festive aura lieu ce samedi 15 juin 2019, à partir de 19h, sur la place de la Promenade. Et pour l’occasion, l’association renouvelle la soirée « Night Kolorz » proposée pour la première fois l’année dernière.

En début de soirée, apéritif et tapas seront proposés en musique avant que le célèbre dj Cassou mette véritablement le feu sur toute la place de la Promenade. Le concept du show est original puisqu’il propose un mélange de couleurs avec des ligth uv, goodies fluo, canons à confettis… Le dress-code blanc est de circonstance, avec également la présence d’un stand de maquillage fluo gratuit.

L’an dernier, cette soirée originale et nouvelle à Bessan avait connu un formidable succès avec de la musique pour tous les styles et pour tous les âges. Les couleurs projetées jusqu’aux visages des participants avait séduit le public venu en nombre. La dynamique équipe du comité des fêtes en espère tout autant ce samedi 15 juin.

 

Contact : 06 03 13 07 18.

Une soirée avec le collège Victor Hugo pour se souvenir de la Retirada


L’année 2019 marque les 80 ans de la Retirada (la retraite) : l’exode massif en France de réfugiés espagnols fuyant le régime de Franco en 1939.

Après la chute du bastion républicain en Catalogne et notamment de Barcelone, le 26 janvier 1939, près de 500.000 républicains dans le dénuement le plus total, franchissent les Pyrénées. Pour eux, débute une longue errance, dans les camps du Sud de la France (Argelès, Rivesaltes, Saint-Cyprien, Agde...) marquée par la souffrance, la faim, la soif, le froid, la peur et souvent la mort. Ils sont logés dans de frêles baraques, résistant difficilement à la Tramontane.

Lors de ce exil, le poète Antonio Machado, figure emblématique de la résistance républicaine, décèdera le 22 février 1939 à Collioure. De nombreuses commémorations de la Retirada ont déjà eu lieu et participent activement à la transmission de la mémoire et de l’histoire aux jeunes générations.

A l’occasion de cet anniversaire, les élèves du collège Victor Hugo, autour de leur professeur d’espagnol, Christine Vincent, animatrice du club flamenco de l’établissement, auront l’honneur de présenter une belle soirée souvenir le lundi 17 juin 2019, à partir de 21h, à la salle des fêtes.

Les élèves présenteront notamment une magnifique Zarzuela « Feliz Cumpleaños, Rocio ». De plus, le « Coro Aficion » de Balaruc le Vieux, association de danses et chants espagnols, participera de manière active à cette pièce théâtrale où alternent le chant, la danse, la poésie et la musique.

Les familles comme le grand public sont invités à venir encourager ces danseurs, chanteurs et acteurs lors de ce spectacle, à assister à ce moment d’échange et de partage intergénérationnel de la culture espagnole.

Pour tous renseignements, contacter le 06 80 04 08 99.

 

Bessan Aventure offre de nouvelles sensations sur le fleuve Hérault

  

Comme chaque année depuis le début des années 2000, la base de loisirs de la Guinguette offre tout au long de l’été de nombreuses animations pour un large public.

Au-delà des traditionnelles soirées animées ou à thèmes, telles les soirées salsa programmées tous les jeudis ou encore les fameux concours de pétanque, les activités nautiques vont bénéficier d’un nouvel essor. Pour cela, Pierre Valette et Corentin Rouillier ont créé Bessan Aventure, qui propose des activités sur le fleuve.

Grâce à différents parcours mis en place en fonction du niveau de chacun, il est désormais possible de louer des canoës, des paddles, des kayaks ou encore des pédalos et partir ainsi à l’aventure sur le fleuve Hérault.

Seul ou en famille, en mode initiation, découverte ou randonnée, ces activités sont ouvertes dès l’âge de 4 ans accompagné par un adulte ou dès 12 ans, avec port du gilet obligatoire. Corentin Rouillier, sportif accompli, assure l’accueil et les conseils pour le public.

Cette grande nouveauté de la base de loisirs de la Guinguette propose également deux parcours sur réservation : un premier de longue durée au départ du pont romain de Saint-Thibéry et un second en mode nocturne, avec un arrêt privilégié au moulin Bladier.

Les tarifs, adaptés à tous les budgets, vont de 10 euros pour un paddle jusqu’à 45 euros pour 5 personnes dans un kayak. Au mois de juin, l’activité est ouverte l’après-midi, puis de 9h30 à 20h en continu aux mois de juillet et août.

 

Des portes ouvertes sont organisées ce samedi 15 juin pour découvrir toutes les activités, à partir de 14h.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le 06 04 49 76 54.

 

Une équipe intercommunale mobilisée pour des rues propres

Il aspire, il nettoie et il coupe même les petites herbes dans les rues. Il s’appelle « Glouton » et il est devenu un allié particulièrement précieux pour l’équipe des agents intercommunaux chargée du nettoyage et de l’entretien de toute la voirie communale.

Depuis 2003, ce service dépend de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, laquelle exerce cette compétence en lieu et place de la commune.

Ces agents ont quelquefois un travail ingrat, réparant les dégâts occasionnés par des comportements de citoyens particulièrement sales. Ce n’est pas toute la population heureusement et la grande majorité les remercie pour leur action quotidienne en faveur d’une ville propre, en lien avec les élus mobilisés et les agents de la commune qui, eux aussi, s’impliquent grandement dans ce domaine. Cela mérite bien un coup de projecteur !

Un premier véhicule électrique pour la ville aux services techniques

Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, l’a récemment dit lors de la présentation du premier véhicule électrique de la ville : « Il s’agit d’une acquisition assez symbolique, mais elle participe à toutes les actions environnementales et de développement durable mises en place au quotidien par la municipalité  ».

Aux côtés de Marie-Laure Lledos, adjointe au maire chargée de l’environnement, de Laurence Thomas, sa première adjointe et d’Emmanuel Lalande, le directeur général des services municipaux, le premier magistrat a présenté le véhicule devant l’hôtel de ville.

De marque française Renault, il a remplacé un véhicule diesel et va être utilisé par les services techniques, et notamment par le service chargé de l’éclairage public.

Au-delà de ce véhicule, la ville tient à mettre en avant sa forte action éco-citoyenne. Il est vrai que, depuis quelques années, les initiatives sont variées : rénovation de l’éclairage public avec des produits led, création de parcs photovoltaïques, fin d’utilisation des produits phytosanitaires, mise en place d’une borne de recharge pour véhicules électriques, actions de sensibilisation auprès des scolaires et du grand public…

Lors de cette présentation, le maire a indiqué que toutes les actions ou les réalisations municipales prenaient systématiquement en compte un volet écologique, environnemental, de développement durable ou lié à la biodiversité. Sur ce dernier point, des projets touchant la protection des berges du fleuve Hérault (en lien avec les sites Natura 2000), la lutte contre la cabanisation dans les espaces naturels ou encore l’installation de ruches pour favoriser la présence indispensable des abeilles seraient présentés dans les prochaines semaines. 

La bibliothèque fait l'école buissonnière

La dernière séance de "l'HEURE DU CONTE" proposée par la bibliothèque Renée-Petit, s'est déroulée le mercredi 5 juin pour la première fois, à l'EPICERIE "CHEZ MARIE" dans une ambiance très chaleureuse.

Tapis déroulé, coussins disposés, éclairage modéré, la voix des contes a emplit les lieux.

"L'arbre magique" et "Le grand arbre" ( thème de l'année) firent naître de jolies étoiles dans les yeux des auditeurs. Le silence habité fut propre à laisser vagabonder l'imaginaire.

Lorsque Marie offrit un savoureux goûter à tous et même des glaces parmi le grand choix possible l'enthousiasme fut à son comble.

La bibliothèque tient a remercier Marie et Grégoire et rendez-vous est pris pour renouveler cette belle expérience.

Exposition annuelle de l’association « Terres de Touroulle »

L’association bessanaise « Terres de Touroulle », spécialiste de la peinture et de la poterie, propose sa traditionnelle exposition annuelle à la salle des fêtes Aimé Péret du vendredi 14 au dimanche 16 juin prochains.

Francine Carcel, la présidente, et toute son équipe accueilleront pour l’occasion l’artiste peintre et sculpteur David Vidal en qualité d’invité d’honneur. Ce dernier avait été élu « vote du public » lors de l’exposition de l’an dernier.

Justement, le vote du public sur les œuvres les plus appréciées est renouvelé dès le premier jour de l’expo, avec un résultat dévoilé à l’occasion du vernissage officiel en présence des élus le samedi 15 juin, à partir de 18h.

La journée de samedi sera d’ailleurs rythmée par des animations, dont une démonstration de l’artiste peintre biterrois Christian Peytavi et la participation amicale de l’école de musique et de Franck Bosca en prélude du vernissage à 17h.

 Les horaires d’ouverture au public sont les suivants : 

vendredi 14 et samedi 15 juin de 9h à 19h ; dimanche 16 juin, de 8h30 à 12h.

 

 

Une nouvelle saison avec des ambitions nautiques pour la Guinguette

  

En raison du mauvais temps et d’une pluie fine en fin de journée, la soirée d’ouverture de la base de loisirs municipale de la Guinguette a été quelque peu perturbée. Toutefois, de nombreux Bessanais ont fait le déplacement pour saluer la vocation estivale de ce lieu idéalement placé sur les rives du fleuve Hérault et, qui du 1er juin au 30 septembre, apporte un vent touristique bénéfique à la commune.

La soirée a été ouverte par Stéphane Pépin-Bonet, maire, les élues Céline Sanchez et Luisella Burlet et Pierre Valette, gérant estival de la base de loisirs pour trois nouvelles années.

Menée avec professionnalisme par Pierre Valette et toute son équipe, la Guinguette, appréciée pour sa fraîcheur et sa tranquillité, est devenue le lieu incontournable pour partager un repas, mais également s’adonner à des activités nautiques et fluviales, grâce aux barges mises en place par la municipalité. Dans ce domaine, le rendez-vous a permis de présenter officiellement les nombreuses nouveautés. En effet, pour cette saison 2019 la Guinguette a décidé de développer les activités liées au fleuve Hérault et c’est Corentin Rouillier qui les a détaillées.

Désormais, sous l’intitulé prometteur de « Bessan Aventure », il est possible de pratiquer du canoë, du kayak, du pédalo et du paddle. Des ballades dans un environnement unique, de la Guinguette jusqu’au pont romain en passant par le moulin. Des activités très commentées autour du sympathique apéritif offert à tous dans une ambiance rétro, avec le groupe « Merry Spankers ».

Chacun espère maintenant que le soleil et la chaleur soient de la partie pour cette saison prometteuse si le beau temps, qui se fait encore désirer, le permet.

 

Pour tous renseignements sur les activités de la Guinguette de Bessan, 

contacter le 04 67 77 43 93 pour la partie restauration et le 06 04 49 76 54 pour les activités fluviales et nautiques.

Informations municipales toujours utiles à connaître

  • Chevaux

Régulièrement, la police municipale est confron­tée à des divagations de chevaux sur la voie pu­blique pouvant causer des accidents potentiel­lement graves. Certains automobilistes ont eu la mauvaise surprise de voir un équidé sur une route, les obligeant à les éviter et risquant leur vie. Lorsque des chevaux s’échappent, il est souvent compliqué de retrouver rapidement leurs pro­priétaires. Aussi, ces derniers sont invités à se manifester. Ain­si, ils pourraient être avertis sans délai lors de la divagation de leur animal.

Contact auprès de la police municipale : tel. 04 67 77 55 55 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

  • Moustiques

Les femelles du moustique tigre pondent leurs œufs à sec et/ou à la limite des eaux stagnantes. Lors de conditions climatiques favorables (à partir du milieu du printemps), les œufs éclosent au contact de l’eau. Les gîtes de reproduction sont essentiellement fabriqués par l’homme au sein des domiciles : collections d’eau artificielles comme les seaux, vases, soucoupes... La façon la plus efficace de se protéger est d’éva­cuer les eaux stagnantes ou, mieux encore, de supprimer physiquement ces gîtes.

 

  • Débroussaillement

Le feu est une préoccupation omniprésente dans la région. Aussi, débroussail­ler c’est avant tout pour protéger sa maison et son terrain, protéger l’environnement en permettant de limiter le développement d’un départ de feu ac­cidentel à partir de sa propriété, sécuriser les per­sonnels sapeurs-pompiers lors d’une lutte contre l’incendie et enfin, être en conformité vis-à-vis de la règlementation en vigueur. La municipalité rap­pelle que, pour la sécurité de tous, le code forestier oblige les propriétaires situés en zone exposée ou en zone urbaine à débroussailler et à maintenir en état aux abords des constructions de toute nature sur un rayon de 50 mètres. Cet entretien consiste à couper régulièrement les herbes sur les terrains concernés.

Désolation mais citoyenneté affirmée après l’opération nettoyage

  

Triste constat que celui fait par les élus municipaux, le syndicat de chasse et des citoyens bénévoles, récemment mobilisés dans le cadre de la semaine nationale autour du développement durable. Dans la foulée du succès de la récente opération organisée par « Project Rescue Ocean » sur les berges de l’Hérault, c’est dans la campagne et la garrigue bessanaises que se sont portés les efforts d’un groupe d’une vingtaine de personnes. Des espaces naturels souvent défigurés par les dépôts sauvages de déchets.

A l’initiative de Philippe Marin et de Marie-Laure Lledos, adjoints au maire respectivement en charge de la citoyenneté et de l’environnement, l’opération a été soutenue par Sébastien Asensio, président du Club Saint-Hubert et des services techniques municipaux et intercommunaux, dont le Sictom d’Agde – Pézenas. A cette occasion, souvent avec dépit et désolation, des tonnes de déchets ont malheureusement été récoltés par ces bénévoles soucieux de l’environnement.

S’il est bien triste de constater l’incivilité, souvent grandissante, des individus qui salissent les espaces naturels publics comme privés, il est toutefois réconfortant de voir des habitants mobilisés pour rendre son aspect à la nature. Même s’il pourrait être plus nombreux, cette citoyenneté affirmée fait véritablement du bien. Et les jeunes ne sont pas en reste puisque les écoliers participeront prochainement à une action similaire… pour mieux ensuite rappeler les adultes à leur responsabilité.

 

Présentation des résultats des fouilles archéologiques de la Monédière


Après les premières actions archéologiques réalisées en 2014 lors de fouilles préventives liées à la création de logements, la municipalité a souhaité continuer le travail scientifique mené à la Monédière.

Depuis deux ans, les recherches se poursuivent sur une parcelle du site, acquise au préalable par la commune. Afin de présenter ce travail, une conférence se tiendra, en mairie,le vendredi 14 juin 2019, à partir de 18h, dans la salle du conseil municipal.

A l’invitation d’Emilie Feliu, conseillère municipale déléguée au patrimoine et à la valorisation culturelle, c’est Alexandre Beylier, archéologue et membre de l’unité de recherche « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » de l’université de Montpellier, qui viendra présenter en détail les premiers éléments de réponses sur cette vie antérieure d’un site unique en son genre, occupé dès les VIe  et Ve siècles avant Jésus Christ.

En complément, cet été, la ville accueillera un nouveau groupe d’archéologues, confirmés ou étudiants, afin d’encore mieux comprendre cet habitat gaulois majeur du Sud de la France. Très prisée du public, la journée « portes ouvertes » de juillet sera reconduite pour permettre au grand public de découvrir les lieux et les travaux qui s’y déroulent. Une véritable volonté de la mairie d’en apprendre davantage et de faire partager cette histoire commune.

Un nouveau forum fédérateur autour des associations patrimoniales

   

A l’initiative de l’association « La Guilde », une deuxième édition du forum regroupant les associations du patrimoine s’est déroulé, il y a quelques jours, à la salle des fêtes. Une initiative que l’association bessanaise a souhaité organiser, avec le soutien de l’office de tourisme « Cap d’Agde Méditerranée » et la ville.

Ce forum baptisé « Historiae Nostrae », traduction latine de « Notre Histoire », a pour objectif de rassembler les acteurs associatifs du patrimoine du territoire afin de créer du lien.

Sur une journée, de nombreuses activités ont été proposées comme des tables rondes, des mises en pratique et des conférences. La visite du centre historique en petit train, puis celle de la cave coopérative ont été appréciées de tous les participants. Denis Nepipvoda y a présenté les richesses des plafonds peints, tandis que Christine Catala a rappelé les aides de l’agglomération pour la sauvegarde du petit patrimoine, la rénovation des logements et des façades des particuliers.

Une quinzaine d’associations du patrimoine ont répondu présentes à ce rendez-vous. Elles ont toutes été saluées par les responsables, dont Mathieu Laval-Mas, président de la Guilde, Sophie Banny, représentante de l’office de tourisme et Laurence Thomas, représentant le maire de Bessan. Le bilan particulièrement passionnant et positif laisse présager de prochaines éditions de qualité. L’an prochain, ce forum devrait se tenir à Castelnau de Guers, puis à Pézenas l’année suivante.

Bessan va passer aux gobelets réutilisables pour la prochaine fête locale

Né du constat évident que bien des manifestations festives sur la voie publique génèrent de grandes quantités de déchets, dont un nombre considérable de gobelets jetables en plastique, la municipalité a décidé de devancer l’interdiction de ces gobelets qui doit intervenir au premier janvier de l’année prochaine. Ainsi, le maire, Stéphane Pépin-Bonet et son adjointe à l’environnement, Marie-Laure Lledos, ont décidé d’imposer, dès la prochaine fête locale, l’usage de gobelets réutilisables.

A partir du mois de juillet, des écocups aux couleurs de la ville seront distribués à grande échelle, avec notamment le soutien des chefs de jeunesse et des demoiselles d’honneur. Dès le samedi 10 août, premier jour de la fête locale, ce verre en plastique recyclé sera utilisé lors des différents points de rafraichissement. Près de 10.000 gobelets vont prochainement être livrés, en lien avec les bars et les débits de boissons qui sont également partenaires de ce nouveau dispositif.

Cette action s’inscrit dans une démarche éco-citoyenne et dans un changement durable des comportements de surconsommation, dans lesquelles chacun d’entre nous doit s’impliquer significativement. Après la fête locale d’août, la municipalité a décidé de généraliser ces écocups pour l’ensemble de ses manifestations. De même, en matière d’eau, les bouteilles plastiques seront progressivement supprimées pour revenir aux pichets d’eau de ville, laquelle est d’excellente qualité.

Le nouveau clip de " B-H " tourné dans la ville de BESSAN est disponible

Nous vous l’avons annoncé il y a quelques semaines, le dimanche 19 mai 2019, l’artiste B-H a tourné un nouveau clip dans la ville de Bessan.

Après une première chanson intitulée « Wonderfull » accompagnée d’un clip tourné au Cap d’Agde, l’artiste a écrit une nouvelle chanson, cette fois-ci dans le thème du rap et c’est la ville de Bessan qui a été choisie pour le tournage du nouveau clip.
  

Chanteur indépendant, B-H (Brayan H.) se fait accompagné par l’agence Production HeroDrone , spécialisée dans le tournage de vidéo et l’imagerie aérienne. Pour ce deuxième clip, c’est Jordan Couturier et son équipe qui sont aux commandes.

 Le nouveau clip intitulé « Parfois » est disponible sur YouTube, sur les chaînes YouTube HeroDrone et B-H Officiel. D’ici quelques jours, nn Making-of sera également disponible exclusivement sur la chaîne YouTube HeroDrone afin de vous faire découvrir les coulisses du tournage.

Lien de la vidéo : https://youtu.be/uY5-3jZiTVo

 

 

Congés annuels de la supérette « Chez Marie »

Afin d’améliorer l’attractivité et développer le dynamisme économique en centre-ville, des commerçants créent des partenariats.

C’est ainsi que la supérette « Chez Marie » et le tabac-presse de la Grand’rue « A l’âne de Bessan » ont décidé d’assurer la continuité de service de proximité pendant les congés annuels de la supérette.

Aussi, les clients pourront y retrouver différents produits à compter de ce dimanche 9 juin.

Même fermée pour congés, « Chez Marie » assure !

Un nouveau service avec la rôtisserie du Soleil à l’avenue Condorcet

La placette de l’avenue Condorcet, près du stade municipal Francis Casalta, est habituée des bonnes senteurs gastronomiques. Depuis plus d’une dizaine d’années, « Salva Pizza » y propose ses savoureuses pizzas pour le plus grand plaisir de ses fidèles clients. Depuis quelques jours, c’est Patrick Company qui complète cette offre ambulante, avec des senteurs toute aussi alléchantes.

Depuis le 20 mai dernier, il est présent tous les lundis et jeudis, de 18h15 à 20h30, avec son camion de rôtisserie, intitulé « Rôtisserie du Soleil ».

Deux fois par semaine, il propose ainsi des poulets rôtis, poulets fermiers, jambonneaux ainsi que ses barquettes d’accompagnements. Produits que l’on ne trouve pas dans la commune à cet horaire-là.

Pour le contacter ou commander : tel. 07 81 09 98 34.

 

Avec l’agglomération, une équipe aux petits soins des espaces verts

Depuis la naissance de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée en 2003, la compétence « entretien des espaces verts », antérieurement assurée par la ville, est directement gérée par l’intercommunalité, dans les vingt communes autour d’Agde et de Pézenas. Depuis cette date, ce sont donc les agents de l’agglomération qui assurent l’entretien complet de tous les espaces verts de la commune.

Très attentionnés et professionnels, ils coupent, tondent, ratissent, aspirent… et permettent à Bessan d’avoir des giratoires et des espaces verts d’excellente qualité, en centre-ville comme dans tous les quartiers et lotissements. Leur travail n’est quelquefois pas reconnu et pourtant leur action demeure prépondérante pour une bonne qualité de vie au quotidien.

Grâce à eux, la commune obtient régulièrement des prix dans le cadre du concours départemental des villes et villages fleuris. De même, des efforts constants sont engagés afin de permettre une meilleure prise en compte de l’écologie avec la non-utilisation de pesticides sur le domaine public ou encore le choix d’essences peu gourmandes en eau. Ce sont eux également qui veillent au bon entretien du cimetière.