Bessan

L'intense vie locale bessanaise perturbée par l'état d'urgence sanitaire

Forte d'une riche actualité municipale et de l'action dynamique de plus de quatre-vingt-dix associations, la vie locale est généralement rythmée de nombreux rendez-vous qui font de Bessan un village vivant et animé. Depuis la décision nationale de confinement, particulièrement justifiée pour limiter la propagation du virus, la vie sociale et associative s'est arrêtée, laissant un grand vide humain.

L'ensemble des salles municipales sont fermées et n'accueillent plus les moments habituels qui font véritablement vivre la commune. Heureusement, les réseaux sociaux et les supports de presse permettent au plus grand nombre de s'informer mais aussi de continuer à faire exister ce lien bessanais indispensable au quotidien de bon nombre de personnes.

Du côté des événements programmés, tous ont été annulés ou, au mieux, reportés. Repas des aînés, noces d'or, motos anciennes, cross du collège, élection des chefs de jeunesse... les exemples ne manquent pas.

La municipalité a pris en compte ces modifications de calendrier et assurera les aménagements nécessaires à la fin de cette période pour accompagner au mieux toutes les associations concernées.

 

Pendant le confinement, la mairie organisée pour assurer la continuité des services


Comme toutes les collectivités territoriales du pays, un plan de continuité des services publics a été mis en place à Bessan, suite à l'instauration de l'état d'urgence sanitaire.

Ce plan détermine les conditions et modalités dans lesquelles chaque service de la mairie fonctionne pendant cette période inédite de confinement. Pour la plupart d'entre eux, ils sont désormais fermés physiquement au public, toutefois ils fonctionnent soit normalement, soit en service minimum.

Pour tout contact ou demande avec les services de la mairie, il faut désormais composer le numéro de l'accueil des services administratifs de l'hôtel de ville (tel. 04 67 00 81 81, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 15h à 18h) où une présence quotidienne est assurée.

Si nécessaire, l'accueil dirigera ensuite vers le service compétent. Pour une grande majorité d'entre eux, les agents de la ville assurent leurs missions via le télétravail ou en astreinte. A noter que la police municipale, elle, est toujours sur le terrain.

Par ailleurs, les agents du service jeunesse assurent la garderie des enfants des personnels soignants de manière quotidienne au centre de loisirs. De même, les agents de la maison de retraite sont mobilisés en permanence pour assurer la continuité des soins des résidents. A ce jour, aucun cas de Covid n'a été testé dans l'établissement. Le maire, comme son équipe municipale, demeurent eux aussi pleinement mobilisés, en lien avec le directeur général des services.

L'investiture de la nouvelle municipalité reportée, l'ancienne demeure en place


La ville de Bessan fait partie des 30.125 communes où le scrutin des élections municipales s'est joué dès le premier tour, le dimanche 15 mars dernier.

Certes, il n'y avait aucun suspense en raison de la présence d'une seule liste.

Dans tous les cas, Stéphane Pépin-Bonet, maire sortant, n'a pas été en mesure de savourer sa victoire compte tenu du contexte sanitaire national qui commençait à interroger et inquiéter un bon nombre de citoyens.

Côté résultats, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Malgré une faible participation (près de 45 %), la liste Génération Bessan a obtenu 1.524 voix, soit 100 % des suffrages exprimés. En comparant avec les résultats du premier tour de la précédente élection en mars 2014, Stéphane Pépin-Bonet peut être satisfait puisqu'il n'avait réalisé « que » 1.254 voix face à trois autres listes. Celui qui va rester le premier magistrat frôle même son score du second tour de la précédente élection municipale (1.612 voix).

Alors que le nouveau conseil municipal devait se réunir fin mars, la séance n'a pu avoir lieu en raison de la mise en œuvre de l'état d'urgence sanitaire au niveau national.

Depuis, le gouvernement a décidé de reporter l'installation officielle des élus, certainement au mois de juin prochain. Ainsi, le mandat du maire et de son équipe sortante a été prolongé. Le premier magistrat attendra de retrouver sa nouvelle équipe lorsque la situation sanitaire du pays se sera améliorée.

Des procès-verbaux dans le cadre des contrôles d'autorisation de déplacement

Au même titre que les policiers nationaux et les gendarmes, la police municipale assure une partie de la sécurité publique pendant cette période d'état d'urgence sanitaire.

A ce titre, le service fonctionne normalement et les agents de police sont également chargés de contrôler les personnes circulant sur la voie publique, notamment pour vérifier si elles sont en règles dans le cadre de l'attestation de déplacement dérogatoire. D'autant que Bessan est un carrefour routier stratégique.

Depuis quelques jours, les contrôles sont de plus en plus nombreux, en ville comme aux entrées de la commune. Plusieurs centaines de contrôle ont déjà été effectués et des dizaines de personnes ont été sanctionnées par un procès-verbal, puisque sans attestation en bonne et due forme.

A noter également que certains individus ont été repris dans les mêmes circonstances, recevant une nouvelle verbalisation, cette fois-ci majorée. Rappelons qu'il est en va de la meilleure sécurité de tous de rester chez soi.

Avec l’agglomération, une application pour savoir où se trouve son bus

Depuis le 29 février dernier, il est possible de visualiser son bus en temps réel. Avec l’application Zenbus, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et Carpostal Agde (groupe Keolis) facilitent les déplacements en permettant de savoir à tout moment, depuis son smartphone, Iphone ou ordinateur, où se trouve précisément son bus.

Avec cette nouveauté, il est possible de géolocaliser la situation de son bus en temps réel, de le voir circuler et avancer sur la carte du réseau avec des temps estimés d’arrivée aux arrêts remis à jour de manière continue. L’offre de transport (lignes, arrêts et horaires théoriques) y est très précisément représentée afin également d’améliorer l’expérience des voyageurs. 

Zenbus est une application gratuite téléchargeable sur Ios et Android, ou directement sur un ordinateur via www.zenbus.net/capbus.

Au-delà de se repérer sur le réseau de transport, l’application permet de recevoir les dernières informations, mettre en favori son arrêt ou sa ligne, avoir des estimations précises de temps d’arrivée.... Zenbus, c’est donc la solution pour être « zen » dans les transports !

Comment lutter efficacement contre les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires du chêne et du pin sont arrivées. Et avec elles, les désagréments liés à leurs poils urticants.

Les risques pour la santé sont d’importance : fortes réactions allergiques au niveau des yeux ; rougeurs et démangeaisons sur la peau ; difficultés respiratoires… Le règlement sanitaire départemental précise que chaque propriétaire est tenu d’entretenir ses arbres afin de ne pas laisser proliférer les insectes et leurs larves au point qu’ils puissent constituer une gêne ou une cause d’insalubrité.

Face à la recrudescence de problèmes, un arrêté municipal a été pris il y a quelques années afin d’obliger les personnes concernées à prendre les mesures qui s’imposent pour éviter et éradiquer les colonies de chenilles processionnaires.

Cet arrêté, disponible en mairie, préconise des solutions de traitement. La population intéressée est également informée de l’existence d’un site internet intitulé France Chenilles et consultable à l’adresse suivante : http://chenilles-processionnaires.fr.

Il s’agit notamment d’un annuaire de professionnels reconnus, donnant de multiples conseils en la matière et permettant d’y trouver toutes leurs coordonnées.

Il est rappelé que les espaces boisés situés dans le domaine public font l’objet de traitement en lien avec les services de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Même reportées, les noces d’or et de diamant auront bien lieu

  

Comme chaque année, les Aînés de la Tuque (club local du 3e âge membre de la fédération nationale Ensemble et Solidaires) vont organiser la traditionnelle cérémonie des noces d’Or et de Diamant.

Les couples totalisant 50 ou 60 ans de mariage et voulant participer à ce sympathique rendez-vous, peuvent contacter Danièle Cambra : par courrier au 19 rue Fendeille à Bessan ou par téléphone au 04 67 77 41 45.

Les noces d’Or sont ouvertes à tous les Bessanais qu’ils soient de souche ou d’adoption.

Il n’est pas nécessaire de s’être mariés à Bessan pour y participer.

Les mesures pour lutter le coronavirus contraignent la vie sociale

Comme partout en France, des dispositions sont prises pour éviter les rassemblements et, depuis le 17 mars, le confinement est la règle pour tous.

Il est possible de se déplacer pour les cas suivants, obligatoirement muni d’une attestation disponible sur le site internet du ministère de l’intérieur :

- de son domicile à son travail si le télétravail n’est pas possible,

- faire des achats de premières nécessités,

- se rendre auprès d’un professionnel de santé,

- pour la garde d’un enfant ou pour aider des personnes vulnérables,

- pour faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel.

Par ailleurs, la vie sociale bessanaise est nécessairement perturbée avec l’annulation (et le report la plupart du temps) de toutes les activités locales.

Par exemple, les lotos associatifs ont tous été annulés, les cérémonies officielles reportées (dont celle du 19 mars relative à la fin de la guerre d’Algérie), les réunions et autres rencontres également gommées de l’agenda local…

Sur décision du maire de Bessan, par arrêté municipal, tous les locaux municipaux et tous les équipements sportifs (et leurs bâtiments associés) sont entièrement fermés jusqu’au 20 avril, avec possibilité de prolongement.

Pour connaître toutes les informations en temps réel, il convient de consulter le site internet de la ville (www.bessan.fr) et la page Facebook de la commune intitulée Sen de Bessan.

Si l’hôtel de ville va obligatoirement subir des périodes de fermeture pour limiter les contacts humains, un accueil téléphonique reste ouvert au 04 67 00 81 81 en période d’ouverture des bureaux.

Le maire a fait savoir qu’il restait également disponible personnellement, via ses coordonnées indiquées dans l’agenda communal distribué en début d’année dans tous les foyers.

ÉLECTION DU MAIRE : Installation à huis-clos du nouveau conseil municipal ce dimanche 22 mars

Cette année, en raison du confinement et des mesures prises par l’Etat pour lutter contre la propagation du Coronavirus, les habitants ne pourront pas assister à l’installation officielle du nouveau conseil municipal qui se tiendra à huis-clos en mairie ce dimanche 22 mars 2020, en matinée.

Lors de cette séance, il sera procédé à l’élection du maire et de ses adjoints.

Afin de permettre à la population de partager ce moment démocratique important dans la vie d’une commune, la réunion pourra être suivie en direct sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook.

Le résultat des élections municipales du dimanche 15 mars à Bessan

Inscrits : 3.875 - Votants : 1.737 - Nuls ou blancs : 139 - Exprimés : 1.524 - Participation : 43,84 %.

 

Bureau n°1

Bureau n°2

Bureau n°3

Bureau n°4

Total

%

 

Stéphane PÉPIN-BONET

Génération Bessan

 

 

372

 

329

 

321

 

502

 

1.524

 

100,00 %

 

Les vingt-neuf élus au conseil municipal : Stéphane Pépin-Bonet, Marie-Laure Lledos, Eric Millan, Laurence Thomas, Ange Millan, Emilie Féliu, Philippe Marin, Céline Sanchez, Pierre Mora, Hélène Grenouillon, André Albertos, Simone Bujaldon, David Pourrat, Lucie Glomot, Christophe Hyché, Annie Laguna, Marc Llari, Elodie Agulhon, Ronny Despature, Marie Saunal, Jérémie Planchand, Elisa Balard, Matthieu Martinez, Dorothée Guilbert-Galle, Joan Soliva, Géraldine Catasus, Joël Roux, Micheline Izquierdo, René Trouillet.

 

Après deux ans de restauration, retour de la peinture sur bois du XVIIe siècle

Après deux années de restauration, la Mise au tombeau, peinture sur bois découpé datant du XVIIe siècle a repris sa place en l’église Saint-Pierre. Un moment solennel marqué par la présence de Nicolas Bru, conservateur régional des monuments historiques ; Emilie Féliu, conseillère municipale déléguée au patrimoine ; Laurent Félix, chargé du patrimoine à la communauté d’agglomération ; Denis Nepipvoda, guide conférencier du pôle Patrimoine de l’office de tourisme ; Pierre-Louis et Christine Baille et Raoul Gély, représentants de la Guilde de Bessan.

Cette œuvre unique, toujours vue dans l’église Saint-Pierre, est un fragment de décor, créé pour célébrer la semaine sainte et date de la fin du XVIIe siècle. Elle est peinte sur six planches de bois assemblées à rainure et languette, découpée à la manière d’une silhouette.

Cette mise au tombeau est conforme à l’iconographie des monuments qui mettent l’accent sur les scènes de la passion du Christ. Elle représente Joseph d’Arimathie, soutenant la tête du Christ et Nicodème les pieds, sous les regards de Marie, de Saint-Jean l’évangéliste et d’une sainte femme.

Alertée sur la qualité de l’ouvrage et son état de dégradation avancé, les élus ont souhaité agir. Avec le soutien de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et la direction régionale des affaires culturelles, une restauration complète a été accomplie. Les travaux ont été confiés à Danièle Amoroso, conservatrice-restauratrice à Avignon. Ils ont duré près de deux ans et se sont divisés en deux étapes.

Tout d’abord, le tableau a subi une phase d’étude, un démontage complet et une analyse des différentes couches picturales.

La deuxième phrase a consisté à restituer l’œuvre dans son aspect primitif, tel qu’il avait été conçu à l’origine. Toute la structure du tableau a été reprise et renforcée afin de garantir sa pérennité dans le temps.

Au-delà de sa récente réinstallation dans l’édifice religieux, une cérémonie officielle sera organisée dans les semaines à venir, permettant aux Bessanais de redécouvrir cette œuvre, son histoire et les détails des interventions réalisées. Ce sera sans nul doute une occasion pour la municipalité de remercier et féliciter les différents partenaires de cette belle opération patrimoniale.

Calamités agricoles : la commune sinistrée pour deux événements climatiques

Le comité national de gestion du risque en agriculture a récemment donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles suite aux pluies et inondations du 22 au 23 octobre 2019 pour la commune de Bessan.

Les biens reconnus sinistrés sont les pertes de récolte : pépinière - horticulture et les pertes de fonds : sols et ouvrages agricoles, palissages, clôtures, cultures pérennes (vigne, fraisier, olivier, kiwi, asperger, framboisier), ruche, stock extérieur, cheptel vif (poule pondeuse).

Les agriculteurs concernés peuvent déposer une demande d’indemnisation au moyen d’un formulaire papier à déposer auprès de la Ddtm de l’Hérault avant le 31 mars 2020.

Par ailleurs, le même comité national a donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles suite aux températures élevées du 28 juin 2019 pour l’ensemble des communes de l’Hérault.

Les biens reconnus sinistrés sont les pertes de récolte : pépinière - horticulture, miel, pomme et les pertes de fonds : ruche, cheptel vif (poule pondeuse, poulet), culture pérenne (vigne). Les agriculteurs concernés peuvent déposer une demande d’indemnisation au moyen d’un formulaire papier à déposer auprès de la Ddtm de l’Hérault avant le 3 avril 2020

=>Pour toutes informations complémentaires, consulter le site internet de la préfecture de l’Hérault :

rubrique agriculture, calamités agricoles.

Guerre d’Algérie : cérémonie commémorative du 19 mars 1962


La population bessanaise est invitée à assister à commémoration de la journée nationale du souvenir en mémoire des victimes de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Elle se tiendra le jeudi 19 mars 2020, à partir de 17h avec, notamment, la remise de deux médailles (croix du combattant) à Jacques Baccou et Alain Herouart.

La cérémonie se déroulera de la façon suivante :

en raison des travaux en centre-ville, le rassemblement se fera devant le monument du Souvenir (avenue de la Victoire).

Après la cérémonie, départ du cortège vers la place du 19 mars 1962 (lotissement Puech-Méjà) avec dévoilement d’une stèle.

Retour pour le verre de l’amitié à la salle Raymond Devos du centre social municipal.

La citoyenneté en débat avec un groupe d’étudiants à l’esprit républicain


Il y a eu peu de monde, mais l’intérêt aura été majeur parmi les participants à la récente rencontre organisée par l’association étudiante L’Aube Républicaine.

Après un débat sur la laïcité en Agde il y a quelques semaines, c’est sur le thème de la citoyenneté que les étudiants, réunis autour d’Arthur Labatut, ont invité le public à échanger.

Se définissant comme une association civique et politique pour la jeunesse et les concitoyens, l’Aube Républicaine a été fondée en 2017 après l’élection présidentielle. Sans positionnement politique, le but du groupe est « de mobiliser les citoyens à la vie politique par le débat et le dialogue, afin d’entretenir la flamme républicaine de la France ».

Les échanges ont été nombreux avec pour ambition de savoir comment mieux faire participer les citoyens à la vie du pays comme de la cité, mais également sur le rôle des médias, l’impact écologique de la vie citoyenne, le civisme ou encore l’amélioration des institutions pour rendre confiance aux français. Un rendez-vous très intéressant que ces étudiants souhaitent développer au sein des territoires.

=>Pour se renseigner ou adhérer à l’association qui œuvre sur l’ensemble du département,

consulter la page L’Aube Républicaine sur Facebook.

 

Les bénévoles de la maison de retraite félicités avec un hommage à Elise Abella


La dynamique Elise Abella a été dernièrement honorée par l’équipe des bénévoles de la maison de retraite qu’elle présidait depuis une dizaine d’années. Sourire des Tuileries, c’est le nom de cette association partenaire du centre communal d’action sociale et de la direction de l’établissement. Son rôle est de participer à l’animation des cinquante-six résidents de la maison de retraite Les Jardins des Tuileries.

Après sa récente assemblée générale, toute l’équipe était réunie dans l’établissement autour d’un repas, en présence des élus, Stéphane Pépin-Bonet, Laurence Thomas et du directeur, François Costalat. Une occasion de rappeler toutes les actions des bénévoles, mais également de saluer celle qui a donné beaucoup de son temps et de son énergie en faveur des pensionnaires.

Au-delà d’échanges de cadeaux pour sa présidente, l’association a également offert un nouveau téléviseur grand écran, permettant aux personnes âgées d’encore mieux apprécier leurs émissions favorites. Saluée pour son dévouement et sa grande disponibilité, Elise Abella a laissé sa place à Micheline Izquierdo, laquelle reste assistée de Marie-Hélène Bonicel, secrétaire et de Mireille Montès, trésorière.

 

Le Souvenir Français a réuni de nombreux adhérents du département

L’équipe du comité du Souvenir Français de Bessan et de Nézignan l’Evêque (comité conjoint) a récemment organisé son assemblée générale annuelle à la salle des fêtes Aimé Péret. Emmanuel Garcia, président local et délégué départemental, a accueilli ses adhérents, de nombreux représentants des comités du département de l’Hérault et des élus, dont Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan et Alain Ryaux, adjoint au maire de Nézignan l’Evêque.

Une petite centaine de participants a participé aux débats permettant de mieux appréhender l’action du Souvenir Français dans la vie patriotique. Rappelons que l’activité de cette association d’envergure nationale favorise notamment le devoir de mémoire et participe à la réhabilitation des monuments aux morts. La réunion, où de nombreuses questions ont été traitées, s’est clôturée par une remise de récompenses en hommage aux femmes, à la veille de la journée internationale des droits des femmes.

En effet, à l’issue des travaux de l’assemblée et en l’absence de défilé en raison des travaux de requalification du centre-ville, les participants ont salué quatre femmes qui donnent de leur temps en faveur du comité de Bessan – Nézignan l’Evêque. Bernadette Martinez, Maryse Garcia, Véronique Marin et Marie-Josée Castillo ont ainsi reçu médaille ou diplôme. Un moment convivial a clôturé la journée, ancrée autour de belles valeurs patriotiques et républicaines.

L’âne de Bessan véritable roi du carnaval de Barvaux en Belgique

Un carnaval belge rime toujours avec échange, émotion, folklore et joie. C’est tout cela et plus encore que Barvaux, section de la ville de Durbuy située en région wallonne, a proposé pour la 19e édition de son carnaval. Et c’est l’âne de Bessan qui a été au centre des festivités, puisque le quadrupède héraultais était l’invité d’honneur des réjouissances folkloriques.

C’est à l’initiative de Renaud Lebrun et Nancy Carpentier, habitants de Bessan et belges d’origine, que le déplacement a pu avoir lieu, mobilisant de très nombreux partenaires. En effet, dès que l’idée a été lancée autour du verre de l’amitié, la mairie, le comité des fêtes, les amis de l’âne, les danseurs du totem et la nouvelle peña bessanaise se sont concertés pour participer et faire découvrir l’âne aux amis belges.

Durant plusieurs jours de festivités, les Bessanais ont été accueillis comme des rois, alors que c’était l’âne le véritable roi du carnaval ! Il faut dire que le carnaval de Barvaux repose sur un prince qui demeure en grande partie l’organisateur des festivités. Ainsi, Grégory Lebrun, nouveau prince au nom de Polo Ier, a piloté la cavalcade et bien d’autres moments festifs autour de son équipe.

Autour des traditionnels chars, les belges ont eu la surprise de découvrir les déambulations de l’âne, lequel demeure habitué des déplacements à l’étranger après l’Espagne, le Luxembourg et déjà la Belgique à Dottignies.

Le rondeau final a permis à tous de fêter cette nouvelle amitié, qui devrait avoir une suite avec la venue des amis belges pour les prochaines festivités bessanaises. Cela promet !

La profession de foi de l’équipe Génération Bessan pour les élections municipales

"Bessanaises, Bessanais, dimanche 15 mars, vous avez l’avenir de Bessan entre vos mains !

Le contexte de ces élections municipales et communautaires est inédit : notre équipe est la seule à se présenter à vos suffrages et elle sera élue en totalité à l’issue du premier et unique tour de scrutin. S’il n’y a aucun doute sur le résultat, ces élections conservent pourtant un enjeu majeur.

En vous déplaçant nombreux pour voter et en choisissant notre équipe, vous affirmerez : votre satisfaction du bilan de Stéphane Pépin-Bonet et de la majorité municipale sortante ; le sérieux et la compétence de notre équipe Génération Bessan et votre adhésion à notre projet d’avenir, pour encore et toujours mieux vivre ensemble.

Sans votre soutien, nous ne pourrons pas mettre en œuvre nos ambitions pour notre village. Comme vous, nous voulons un Bessan solidaire, responsable, durable, sûr, entreprenant et porteur d’espoir. Pour s’épanouir, Bessan a besoin d’une forte impulsion.

Cet élan, vous pouvez le donner en accordant massivement votre confiance à Stéphane Pépin-Bonet, notre maire, et à notre équipe.

Ensemble, choisissons l’avenir ! Dimanche 15 mars, faites-nous confiance. Votez Génération Bessan."

 

Les modalités pratiques pour les élections municipales le dimanche 15 mars

Les élections municipales et communautaires ont lieu le dimanche 15 mars prochain.

Les nouveaux électeurs et ceux des bureaux n°3 et 4 viennent de recevoir leur nouvelle carte électorale.

En effet, si les bureaux de vote n°1 (salle des fêtes Aimé Péret) et n°2 (salle Raymond Devos du centre social) restent inchangés, les bureaux de vote n°3 et n°4, qui se situaient jusqu’à présent au centre sportif Jules Ferry, ont été déplacés dans la nouvelle école maternelle Georges Bégou, route de Montblanc.

La préfecture n’a enregistré qu’une seule liste pour la commune, celle intitulée Génération Bessan, dont le tête de liste est Stéphane Pépin-Bonet, maire sortant.

Selon la réglementation, même si une seule liste se présente au scrutin, le vote doit avoir lieu en un seul tour de scrutin.Il se tiendra le 15 mars, aux horaires prochainement communiqués par la préfecture.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le service municipal chargé des élections en contactant le 04 67 00 81 80.

De nouvelles modalités pour les inscriptions au traditionnel repas des ainés

Chaque année, la municipalité et le centre communal d’action sociale proposent un repas chaleureux et animé pour l’ensemble des habitants de la commune. L’édition 2020 du repas des aînés se tiendra le samedi 25 avril prochain, à midi, à la salle des fêtes Aimé Péret… avec quelques modifications dans les inscriptions.

En effet, désormais, pour en bénéficier, il est nécessaire d’être âgé de 62 ans au moins et de s’inscrire obligatoirement en mairie.

Il suffit de se présenter au service accueil de l’hôtel de ville avec une pièce d’identité et un justificatif de domicile datant de moins de trois mois.

A noter que les personnes qui ne peuvent se déplacer à ce repas (uniquement pour raison de santé) pourront bénéficier d’un goûter à domicile.

Là-aussi les inscriptions sont obligatoires en mairie dans les mêmes conditions.

Renseignements complémentaires au 04 67 00 81 81.