Lézignan la Cèbe

La Céba remet les diplômes aux enfants

La Céba pétanque participe depuis le début aux nouvelles activités périscolaires (NAP). C’est Dominique Montagne qui dirige les séances et Antoinette Clausson qui encadre les enfants. Pas de compétition, à cet âge il faut éviter de les mettre en concurrence ce qui attise les jalousies, mais une initiation à ce jeu très populaire dans notre région et dans notre village.

C’est un jeu très ancien, les boules ont évolué à travers les matériaux, argile, bois et acier. Cette activité débute par un lancé de boule depuis le rond traditionnel vers les cochonnets en parallèle, puis avec un seul. On leur prodigue quelques conseils, et surtout on les encourage.

Les enfants sont répartis par groupe de 4 et sont notés. Ces confrontations se terminent toujours par un score équitable ! Après une après midi derrière le bureau, les cours en plein air sont appréciés même si la température en ce 19 décembre n’était pas très clémente. Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. A la fin de la séance, il a été remis à chacun des élèves un diplôme attestant leur participation lors du premier trimestre et les félicitations de la Céba pétanque. Bravo à cette association très impliquée dans la vie associative qui s’est tournée à travers les NAP vers les plus jeunes. Elle souhaite à tous une Bonne et Heureuse année. Nous espérons qu’elle briguera en 2018 de nombreux titres dans les tournois auxquels ses joueurs participent.  

Bernard Bals

 

   

 

Repas de fin d'année des employés municipaux

 

    

Comme tous les ans à pareille époque, le personnel communal, les retraités et le conseil municipal sont invités pour le  repas des fêtes de  fin d’année. C’est à Paulhan qu’il avait lieu au restaurant Mario et Marie. C’est 54 adultes et 8 enfants qui avaient pris place dans la grande salle de cet établissement. Mais auparavant, il y avait  une cérémonie bien sympathique, le départ à la retraite de deux employés municipaux. M. le maire Rémi Bouyala a présenté Antoine Notari, enfant du pays dont l’épouse est de Lézignan la Cèbe. Il a travaillé à la Station Esso de Pézenas, par la suite il est monté en région parisienne tenter l’aventure à la  SNCF, mais  il a le mal du pays et reviens dans notre village comme  maçon avant de rentrer comme employé municipal à la mairie en 1995. Durant ces 22 années passées au service de la collectivité, il est l’homme de toutes les situations. Il a reçu à cette occasion la médaille d’argent du travail et un diplôme.  Il fera valoir ses droits à la retraite en juillet prochain.

Ensuite c’est au tour de François Gimenez, rapatrié d’Algérie, un homme discret, maçon de formation, il poursuivra ce métier chez un artisan local. En 1996, il devient employé municipal et va s’occuper de la station d’épuration. Sans aucune formation, il apprend sur le tas. En 1999 il devient agent polyvalent aux services techniques. Avec sa démarche chaloupée on le voyait partout, un outil à la main, mais le plus  souvent sur le chariot élévateur. M. le maire se posait la question de savoir s’il n’allait pas manquer à cet engin de levage ! Il lui a été remis la médaille d’honneur de la ville de Lézignan la Cèbe. Sa mère souffrante n’avait pu effectuer  le déplacement, un bouquet de fleurs a été remis à François à son intention.

On ne peut que se réjouir de ces distinctions qui viennent récompenser leurs mérites. Entre la ville et vous, ce fut un peu comme dans un couple, c’est fait de compromis, de grosses fatigues, de tensions parfois, mais aussi et surtout de convivialité et de bons moments. Le parcours fut endurant et très sportif, vous avez bien mérité votre prix : vacances et repos illimités. N’oubliez pas de penser de temps en temps aux autres qui sont dans le circuit du travail. Longue et paisible retraite. Un apéritif a précédé le repas. Une animation musicale  a accompagné les convives tout au long de la soirée.

 B. Bals

Concert de Noel à l’église Sainte Marie

La chorale La Gloriette de Fontès  s’est produite le samedi 9 décembre dans l’église Sainte Marie de Lézignan la Cèbe chauffée pour la circonstance,  devant un public nombreux et conquis. C’est M. le Maire Rémi Bouyala qui a prononcé les mots de bienvenue. Ce groupe dirigé par Franck Malbert à un répertoire varié et populaire. En cette période qui précède les fêtes de Noël,  il est bien évident  que l’on a privilégié ces chants que le public a repris en cœur à commencer par le Glory Alléluia, (La plus belle nuit du monde), ensuite  O Tannebaum, chanson plus connue sous le nom de Mon beau sapin, il est l’hymne officiel de l’Etat du Maryland aux USA. Jingle Bells (Tintez clochettes) est un classique suivi par un autre, Douce nuit. Le soliste Franck Malbert a interprété l’hymne à l’amour, paroles d’Edith Piaf, chanson dédiée à Marcel Cerdan. C’est ensuite,  Vois sur ton chemin,  extrait du film  Les Choristes, l’Avé Maria de Schubert. Malgré le brexit, nos amis d’outre Manche n’ont pas été oubliés avec deux cantiques chantés en anglais par les gens du terroir ce qui n’est pas une mince performance. Autre chant qui ouvrait jadis la messe de minuit, Le Minuit Chrétien   que l’on appelait La Marseillaise religieuse. Son histoire  est particulière, il fut créé à Roquemaure à l’occasion de la réfection des vitraux de l’église Saint Jean Baptiste. C’est le curé qui demande à Placide Cappeau enfant du village de composer un chant pour la circonstance, ce n’était pas gagné d’avance car il était socialiste, républicain et anticlérical. Il sera interprété pour la première fois le 24 décembre 1847. Autre histoire peu commune, celle de Petit papa Noël. A l’origine, c’est la supplique d’un enfant qui demande au père noël le retour de son papa parti en Allemagne combattre lors de la deuxième guerre mondiale. Elle sera réécrite  par Raymond Vincy et le compositeur Henri Martinet. Elle fut  immortalisée  en 1946 par Tino Rossi. Après un rappel bien mérité et une assistance debout, c’est le Glory Alleluia qui a été repris en cœur par tous. Fort belle prestation de cette chorale que nous espérons comme l’a précisé M. le maire, revoir prochainement. La soirée s’est terminée par le verre de l’amitié à la salle des associations.

Bernard Bals

Décès de Hubert Longhini

Hubert Longhini, ancien combattant d'Algérie, membre de la fnaca de Lézignan la cèbe nous a quittés à l'âge de 79 ans, dans la nuit du 26 au 27 novembre, alors que son état de santé ne présentait pas un caractère alarmant !

Cet homme discret, père de deux enfants et huit fois grand-père était très apprécié dans le village, où il participait aux diverses manifestations associatives. Hubert était membre du bureau du comité fnaca et répondait toujours présent aux initiatives du groupe. Depuis la disparition de son épouse, Hubert avait adopté une forme de détachement "des choses le la vie" avec le souci majeur de ne pas déranger.

Les obsèques de Hubert Longhini auront lieu vendredi 1er décembre en l'église de Lézignan la cèbe, où les honneurs lui seront rendus en sa qualité d'ancien combattant. Merci de venir nombreux l'accompagner, sachant que Hubert sera incinéré et ses cendres reposeront au cimetière de Lézignan.

Nous présentons nos condoléances les plus sincères aux enfants et petits enfants de Hubert.

Joseph Bermejo, président du Comité Fnaca de Lézignan la cèbe et auteur de cet article.

Et si Lézignan était le premier village ?

Château et église Ste Marie Entouré par un écrin de verdure

Et si Lézignan était le premier village ? C’est le premier chapitre du livre de François Baroin : Une histoire de France par les villes et les villages aux éditions Albin Michel, paru le 4 octobre dernier.

M. Raymond Capdevilla
La Carrière

Quel honneur pour notre village de se voir qualifier de petit coin de paradis encore aujourd’hui. C’est une présentation pagnolesque qui en est faite, le clocher se dresse dans le ciel bleu en plein pays des cigales, niché dans la vallée, protégé par les bois qui l’entoure. Ce site serait parmi les plus anciens d’Europe, environ 1,2 millions d’années avant notre ère. Sa découverte dans une carrière de basalte est l’œuvre d’un habitant de Nizas, Jean Rouvier qui venait se promener en ces lieux. Il a constitué au fil des années une modeste collection d’objets. En 2008, il montre ses découvertes à un professeur de sciences Jérome Yvorra. Ce dernier va proposer une campagne de fouilles qui va s’avérer déterminante. Ce site se trouve dans la carrière aujourd’hui en partie abandonnée, il a accueilli le 21 juin 2015 un rallye archéologique avec 53 participants. On y retrouve des traces d’activités humaines, mais aussi d’animaux et pas des moindres, rhinocéros, buffles, félins, hyènes, certainement attirés par les nombreux cours d’eau et le fleuve Hérault. Il y a 3 gisements qui s’échelonnent entre 1 millions d’années, 800.000 et 80.000 ans, ce dernier a pu être occupé par l’homme de Néandertal. Dans le premier, on a découvert des artefacts, dans le second, une belle collection d’outils taillés dans le basalte. Les fouilles se poursuivent toujours sous la responsabilité de Laurence Bourguignon, chargée de recherche à l’Inrap, et native de Lézignan. De plus, elle est chevalier des Arts et Lettres, médaille remise par son père pour ses 50 ans. Jérome Yvorra organise tous les ans une journée porte ouverte pour rendre compte du bilan de la campagne et expliquer aux jeunes et moins jeunes, que l’homme n’est pas arrivé en ces lieux par hasard. Notre historien local, M. Raymond Capdevilla suit de très près ces fouilles. Mais bien avant François Baroin, il y a eu des publications internationales, les résultats obtenus ont été portés à la connaissance du milieu scientifique. Parmi ces chercheurs, certains viennent d’Universités espagnoles. Décidément, notre village ne manque pas d’arguments.

 

Bernard Bals

La FNACA renouvelle les cartes aux adhérents

En cette belle après midi d’automne, ce n’était pas les feuilles qui tombaient, mais les cartes qui étaient distribuées aux adhérents et aux sympathisants. Le président Bermejo avait convié dans la salle des associations ses camarades anciens combattants d’Algérie et tous ceux qui soutiennent cette association. Ils étaient une trentaine venus des environs. Deux nouvelles adhésions, un ancien combattant de Marseillan et un autre de Péret. Cette section est très active, elle a versé à la section départementale, pas moins de 6.500 euros provenant notamment du repas «paëlla» servi dans la salle des Baumes à 253 personnes et qui a rapporté la somme de 3.300 euros. Une pensée pour Pierre Ollier qui a eu un accident le 5 mai dernier, et qui vient de subir une greffe récemment, la convalescence risque d’être longue, on lui souhaite bon courage.

La section locale a participé au forum des associations le 5 septembre dernier avec un certain succès en invitant le peintre Roger Guardia. Elle est également à la recherche d’activités de loisirs pour les adhérents, mais adaptées à leur âge. Des négociations sont en cours pour obtenir des remises sur les appareils auditifs, les prothèses dentaires et les lunettes. Une sortie au Puy du Fou devrait avoir lieu du 31 mai au 6 juin pour la somme de 549 euros par personne. C’est la section de Montagnac qui est à l’origine de cette initiative. Début janvier, le bureau informera les adhérents des places disponibles.

Le président Bermejo invite tous les membres à se rassembler le 11 novembre à 11h au square du souvenir, quartier de Bellevue, ensuite le cortège se dirigera vers le monument aux morts où se déroulera la cérémonie du souvenir. Faut croire que l’ami Pierrot Ollier a le nez creux, car il est arrivé sur son fauteuil après les discours, mais avant les gâteaux ! Un moment très convivial suivi du goûter, la pâtisserie avait été préparée par l’ami David Caron, conseiller municipal.   

Bernard Bals

Un conseil municipal varié

C’est un conseil municipal au grand complet à une exception près qui s’est réuni pour examiner l’ordre du jour. Une dizaine de personnes assistaient aux débats. Tout d’abord, approbation du P.V de séance du conseil du 18 septembre. Ensuite, un rappel du projet de ZAC de la pinède. La concertation avec la population n’a apporté aucune remarque écrite sur le registre mis à la disposition à cet effet. Le conseil a entériné la création d’une ZAC pour réaliser ce projet.

Puis fut étudié le projet de modification du PLU, concernant la zone AU1, AU2 et UB. Modification de la Zone A afin d’aménager un terrain à bosse pour la pratique du VTT. Le conseil autorise le maire à signer l’acte de vente pour les 3 terrains de l’ex city stade.

Concernant la place des Templiers, à la demande des commerçants, les travaux devraient débuter en janvier 2018. Le budget des travaux a été validé, il s’établit à 127.140 euros, les subventions proviennent de la CAHM et du département. La part de la commune s’élève à 26.072 euros HT. Il est à noter que les propositions du conseil des sages et des experts ont été retenues par le bureau qui réalise cet aménagement.

Modification du budget principal concernant un fond de concours pour payer l’installation de la fibre optique à l’école et la médiathèque, la CAHM ne prend en compte que les bâtiments publics !

M. le maire sollicite l’approbation du conseil pour voter 2 motions présentées par l’A.M.R.F (association des maires ruraux de France). Ces motions concernent pour l’une à une approche plus réaliste pour les contrats aidés, et l’autre pour une loi de financement du monde rural, un texte sera proposé au parlement. Ces propositions résultent d’un ras le bol général des élus. Vote d’approbation à l’unanimité.

Parmi les questions diverses, la prolifération des chats sur la commune, convention avec le club de football de Fontès pour l’entretien du stade, l’avancement des travaux du parc photovoltaïque, choix de l’aménageur de la ZAC, participation au RASED, (réseau spécialisé aux élèves en difficultés) de Paulhan pour 146 euros. La séance s’est terminée par une photo du conseil.  

Bernard Bals

La FNACA revient à Lézignan la Cèbe

Il y a 2 ans, la section locale avait organisé le repas dont les bénéfices sont destinés au fond social de la FNACA. A Lézignan, nous disait un responsable de section, on s’y sent bien, on s’en souvient, on y revient. Peut-être est-ce un ancien employé de Félix Potin dont c’était le slogan ! Il est vrai que cette salle est spacieuse, qu’un grand parking se trouve à proximité. Ce sont 253 personnes exactement qui sont venues partager le repas et par la même alimenter les caisses du Comité départemental qui intervient auprès de ses membres pour allouer aux plus démunis une aide financière pour acquérir des appareils auditifs, lunettes, prothèses dentaires ou faire face à des difficultés momentanées. C’est Michel Combeau du Comité départemental qui instruit les dossiers. Ce Comité présidé par Michel Martel, présent à cette journée, reçoit également des aides de l’Office National des Anciens Combattants. Ces rencontres permettent aussi de se connaître et d’échanger des souvenirs parfois douloureux. Comme à son habitude, c’est le Président local Joseph Bermejo qui a accueilli les participants avec les membres du Bureau. Parmi les invités, les Conseillers départementaux, Marc Sicard du Comité des Fêtes qui a mis à disposition le matériel nécessaire pour le bon déroulement de cette après midi. On notait la présence d’Eusèbe Redo, responsable de la vie des Comités. Un trio musical a proposé une animation très appréciée, et les convives ont dansé, puis sont entrés dans la ronde. Il faut saluer une organisation impeccable, préparée depuis longtemps par l’ami Joseph et les membres du bureau local, celui de Montagnac qui a largement participé au service, les bénévoles qui installent les tables, servent le café. La paëlla a été préparée par Marie de Montagnac (gracieusement). Remerciements à Françoise Bovy et Valérie Legrand qui ont largement contribué à la réussite de cette journée. Nous saisissons l’occasion pour souhaiter un prompt rétablissement à Pierrot Ollier.

Bernard Bals

 

Le forum des associations

On a eu peur à cause de la pluie, mais finalement tout s’est bien passé grâce à une organisation impeccable. Il y en avait pour tous, du sport, de la culture, des loisirs, de l’art, la pétanque, la Ligue contre le cancer, la FNACA, la gym sous toutes ses formes. Dans notre monde rural, les associations sont indispensables à la cohésion sociale. Elles permettent à des personnes partageant une même passion de se rencontrer ou défendre une cause ou des intérêts communs.

Les parents se plaignent souvent que leurs enfants sont rivés devant un écran à jouer, mais sont-ils suffisamment informés de ce que les associations proposent ? C’était l’occasion de le faire lors de ce forum. Que serait notre fête locale sans le Comité des fêtes, la FNACA qui participe aux différentes cérémonies commémoratives, apporte une aide à ses adhérents en difficultés. Cette année le président Bermejo avait fait appel à son ami Roger Guardia, artiste peintre né en Algérie. Il peint entre autres les paysages de son enfance, mais aussi des portraits, natures mortes. Par son talent, il a séduit un bon nombre de visiteurs.  L’association des arts plastiques qui organise tous les ans le salon du même nom accueille aussi les jeunes pendant les activités périscolaires. Le Foyer Rural qui multiplie ses offres de divertissement, le club des séniors, le LEPA, club de marche, La Cèbe totémique, Lézitrail... D’autres n’étaient pas présentes car elles concernent un quartier, une cause spécifique. Désormais, il faut s’inscrire et participer activement aux activités choisies. Un repas a été offert par la municipalité aux 150 invités bénévoles pour les remercier de leur implication dans la vie associative.

Bernard Bals

La voie douce

Inaugurée le 13 juillet dernier lors de la soirée républicaine, cette voie de circulation relie l’ancienne gare à la route de Fontès. Elle est appelée ainsi car les engins motorisés y sont interdits pour des raisons de sécurité, mais aussi pour répondre à un besoin de tranquillité publique. Elle est réservée en principe aux piétons, cyclistes, personnes en rollers, personnes à mobilité réduite, promenade en famille. En principe seulement, car des cyclomotoristes l’empruntent face au City park pour faire des démonstrations de roue arrière et autres figures sans intérêt pour les promeneurs qui l’emprunte.

Cette réalisation promise lors de la campagne électorale est une réussite. Elle a permis un débroussaillage de part et d’autre de la voie ferrée, chose que RFF (Réseau ferré de France) n’a jamais exécuté. Elle respecte l’environnement, en empruntant l’ancienne ligne de chemin de fer, sa création n’a occasionné pratiquement aucun conflit avec les riverains. Les promeneurs l’empruntent de plus en plus. Il manque quelques arbres et quelques bancs tout au long du parcours, mais cela à un coût, il faut donc procéder étape après étape.

Souhaitons qu’elle soit épargnée par les incivilités qui se multiplient à proximité, au barbecue du boulodrome, au Nord du cimetière. 

Bernard Bals

 

Forum des associations

Le 9 septembre prochain se tiendra sur l’esplanade des Baumes, le forum des associations. Les habitants du village et des villages voisins sont invités à venir nombreux à la fois pour soutenir ces associations et peut-être découvrir une ou plusieurs activités qu’ils souhaiteraient pratiquer tout au long de l’année. Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les âges. De la marche à la pétanque, des activités du Foyer Rural à celles des Arts plastiques, le Comité des Fêtes qui a offert le 15 août dernier une soirée exceptionnelle à l’occasion de la fête locale, les Arts martiaux, Gym à lèze, Amis de l’école, Amis de la Cèbe. Notre village a un tissu associatif très varié. Un appel est également lancé aux nouveaux arrivants pour découvrir la vie associative.

Entre autres particularités, le stand de la FNACA accueillera Roger Guardia. Ce natif de Blida en Algérie est un peintre de renom. Il présentera à cette occasion des toiles sur l’Algérie de sa jeunesse, mais aussi des œuvres plus récentes.

 

Bernard Bals