Bessan

Logement social à Bessan : les demander rapidement. Mais qui est concerné ?

 

Voici le détail des barèmes selon les deux catégories de logement.

- Les logements dits « Plus ». Le montant total annuel de ressources ne doit pas dépasser : pour une personne seule, 20 304 € ; pour deux personnes sans enfant, 27 114 € ; pour un couple avec un enfant, 35 067 €.

- Les logements dits « Plai ». Le montant total annuel des ressources ne doit pas dépasser pour une personne seule, 11 167 € ; pour deux personnes, 16 270 € ; pour un couple avec un enfant, 19 565 €. Les autres possibilités, en fonction des enfants ou personnes à charge, peuvent être consultées auprès du CCAS à la mairie.

Les personnes intéressées par l'obtention de l'un des logements sociaux prévus à Bessan  en 2019, sont invitées à téléphoner sans délai à Sandrine Hautcoeur, agent social, au 04 67 00 81 81, ou Laurence Thomas, première adjointe chargée des affaires sociales et du logement, au 06 22 44 26 99.

Les Gilets Jaunes, bon et moins bon, actions

Des actions se poursuivent, avec les bons et les moins bons aspects d’une telle manifestation.

Lundi 19 et mardi 20. Des personnes soutenant le mouvement apportent du café, du thé, des gâteaux, du bois aux Gilets Jaunes. Certains restent parfois un moment, d’autres ne le peuvent pas, mais tous sont solidaires.

Mardi 20. A la demande des forces de police, les personnels de la mairie, de l’agglo, du Sictom et du département ont été tenus de nettoyer les deux giratoires jusque-là bloqués au péage autoroutier. Un coût important qui devra être supporté par la commune de Bessan.

Les forces de l’ordre expliquent aux Gilets Jaunes qu'ils risquent d'être délogés par la force s'ils maintiennent leurs blocages. Le retour à la normale se fait progressivement dans les stations service.

Mercredi 21. Les Gilets Jaunes qui faisaient le siège à l'entrée d'autoroute et à l’Intermarché de Bessan ont été évacués sans incident par la force publique.

Jeudi 22. Il semble que les manifestants, qui refusent les récupérations politiques ou syndicales mais jusqu’à présent utilisaient les mêmes moyens qu’eux, se construisent une nouvelle stratégie : blocage pacifique des centres d’impôts, préfectures, conseil généraux, des parkings payants, des radars routiers…

Une assemblée et des médailles pour la fédération Jeunesse et Sports

 

Pour la première fois, le comité départemental de la Fédération des Médaillés de la Jeunesse et des Sports a tenu son assemblée générale à Bessan, dans la salle des fêtes, gracieusement mise à disposition par la municipalité.

Claude Balsan, le président départemental, et son équipe, ont donné comme il se doit face à l’assemblée les rapports moral et financier, ainsi que les projets du comité. Devant le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, il a mis en avant le challenge du franc-jeu des collèges qui honore les jeunes dont le parcours scolaire et sportif se révèle brillant. En juin prochain, les jeunes mis ainsi à l’honneur seront ceux du collège Victor Hugo de Bessan.

A l’issue de la réunion, en présence d’Emmanuel Garcia, médaillé local, plusieurs personnes le méritant ont reçu des distinctions, dont la Bessanaise Geneviève Vaguer, ancienne professeur du collège, vivement félicitée pour ses actions en faveur des jeunes et de la culture, notamment au sein de la bibliothèque.

***

La médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif est l’héritière de la médaille d’honneur de l’éducation physique, créée en 1929 par le président de la République, Gaston Doumergue. Destinée à honorer les personnes bénévoles qui se sont distinguées au service des activités sportives, de jeunesse et d’éducation populaire, elle regroupe plus de 200 adhérents dans l’Hérault.

Le repas des Aînés de la Tuque

 

Le club local du 3e âge, « les Aînés de la Tuque », a invité ses adhérents à un repas familial dans la salle des fêtes Aimé Péret. La présidente Dany Cambra a accueilli les convives, en présence du maire et de sa première adjointe, avant de rappeler les objectifs de l’association, de présenter les nouveaux membres du bureau venus renforcer l’équipe en place, et d’annoncer les prochains rendez-vous :

- Distribution des colis de Noël à la bibliothèque : lundi 10 décembre, de 9h à midi ; mardi 11 décembre, de 8h30 à midi et de 14h30 à 17h ; mercredi 12 décembre, de 9h à midi.

- La galette des rois sera partagée le vendredi 11 janvier, à 14h30, dans la salle des fêtes.

- L’assemblée générale annuelle aura lieu le vendredi 8 février, à 17h, salle des fêtes.

Concert de la chorale de Bessan pour le centenaire de l'armistice de 1918

Afin de dignement honorer le centenaire de la fin de la première guerre mondiale et de rendre hommage aux poilus, l’ensemble vocal « La Tucarella » et son « Choeur des hommes » proposent le vendredi 23 novembre à 18h, dans église St Pierre désormais chauffée, un concert comprenant quelques chants de l’époque de la Grande Guerre.

Participation libre. Ce concert sera donné au profit de la Padrime qui œuvre au quotidien contre le cancer.

Avec le Théâtre Illustré, lecture théâtralisée de textes de la Grande Guerre

 

Le Théâtre Illustré, fidèle à son engagement culturel, présentera le samedi 24 novembre à 16h, salle Raymond Devos, une lecture théâtralisée de lettres de guerre entre un soldat sur le front et sa famille : « Bleu-horizon , les épistolaires . . . ». Ce spectacle clôturera en beauté les manifestations bessanaises en hommage aux héros et victimes de la Grande Guerre.

L’entrée au chapeau se fera au bénéfice des sinistrés de l’Aude.

***

Puis, le vendredi 30 novembre, à 20h30, dans la salle des fêtes, un soir au théâtre accueillera la troupe biterroise « Les pas sages à l’acte » qui jouera la pièce « Equinoxe » : par grande marée dans un bistrot vieillot, la rencontre de personnages partageant un moment d’humanité intense entre rires et larmes émotions et bourrasques…

Un beau spectacle qui mérite de lui réserver une soirée, pour partager comme chaque mois un moment convivial d’échanges avec une troupe invitée par le Théâtre Illustré.

La victoire remportée au courage et à la détermination

 

Après leurs deux derniers déplacements difficiles chez les 2e et 3e du classement, les rugbymen bessanais ont renoué avec la victoire devant une équipe de la Têt très joueuse.

A la mi-temps, ce sont tout de même les Catalans qui mènent 7 à 0.

Mais en seconde période, on assiste à une belle réaction des Bleu et Blanc, avec un essai du capitaine Fred Roye sur une touche adverse, transformé par son coéquipier Romain Escande. Les visiteurs remettent la main sur le ballon et scorent à nouveau sur pénalité. Sur une touche bien négociée par les avants héraultais, un groupé pénétrant se met en marche sur une trentaine de mètres, et après plusieurs fautes répétées, l’arbitre siffle un essai de pénalité entre les barres. La marque affiche alors 14 à 13. Les Bessanais passent enfin devant, mais c’est sans compter sur la botte du buteur catalan qui réussit une nouvelle pénalité. Les locaux réagissent immédiatement : après trois temps de jeu, le puissant pilier, Dorian Terrat transperce le rideau défensif et aplatit près des poteaux. La transformation est à nouveau réussie par l’ouvreur Escande. Les 10 dernières minutes seront stressantes tant pour les supporters que pour le banc de touche. Sur une dernière mêlée dans les 5 mètres bessanais, les locaux volent l’introduction, tapent en touche et remportent la partie 21 à 16.

Pendant tout le match, il régna un bon esprit entre les équipes malgré un arbitrage tatillon pouvant s’expliquer par la présence d’un superviseur.

Dimanche prochain 25 novembre, déplacement en terre audoise chez la belle équipe d’Ouveillan Cuxac. A cette heure, le lieu n’est pas encore défini.

Les Gilets Jaunes sont entrés en action

Cette action lancée par un message posté sur Face Book, sans meneur déclaré, hors de la sphère des politiciens, a eu comme déclencheur l’augmentation des taxes sur le gaz oil, mais semble bien recouvrir d’autres causes, dont fait partie l’augmentation générale des taxes mises en place récemment. Une opération inédite à la fois par sa forme et son importance sur l’ensemble du territoire français.

Pour la journée du samedi 17 novembre, à Bessan, malgré une pluie tenace, il y avait beaucoup de Gilets Jaunes de tous âges aux abords de l’autoroute. Aucun débordement mis à part un coup de feu tiré en l’air, pas de blocage total mais seulement le filtrage des véhicules laissant passer les véhicules de secours. L’ambiance était bon enfant, avec de la musique, la présence de gendarmes venus pour intervenir en cas de problème et qui ont beaucoup discuté avec les manifestants.

Les points de blocage sur Bessan : la sortie de l’autoroute d'où les véhicules sortaient gratuitement, l’entrée de l’autoroute où ils étaient filtrés, l’entrée à Intermarché, à la station service, et à Lidl.

Présent sur place toute la journée, Jordan Couturier d’Hero Drone a réalisé une vidéo qu’il a bien voulu communiquer à Agde-infos :

Dimanche 18 et lundi 19, à Bessan, quoique avec une moindre participation, les Gilets Jaunes ont poursuivi (et poursuivent) leurs actions.

Le passage de relais au sein de la Gaule Bessanaise est pleinement réussi

La Gaule Bessanaise, depuis la dernière assemblée générale, est dirigée par une nouvelle équipe, à laquelle le bureau sortant, conformément à sa promesse, en plus de lui laisser une trésorerie très saine, a donné un précieux coup de main, mettant à sa disposition son expérience, ses connaissances et ses conseils.

L’équipe sortante, menée par Joseph Asensio, était en effet en place depuis vingt-cinq années, et avait mis en place des actions diverses, comme les alevinages en nombre, les barbecues aux Peupliers, le débarcadère du quai Marius, le local de stockage du matériel, et bien d’autres encore.

Mais l’élément phare, celui qui ravit tout le monde chaque année le dernier jour de la fête de la St Laurent, reste cependant la plus emblématique de ces initiatives de l’ancienne équipe dirigeante : la pêche à la truite. Un énorme travail pour tous les bénévoles de La Gaule Bessanaise, mais quelle satisfaction aussi !

Depuis 1996, date à laquelle a été construit le bassin à truites, cette animation désormais indissociable de la fête locale a pris une ampleur phénoménale, réunissant toute une matinée enfants et parents tout aussi passionnés, pêchant ensemble les truites qui seront dégustées le midi même en famille. Chaque année, le nombre des amateurs explose, et il en est de même pour l’apéritif offert par l’association qui suit et termine cette matinée.

Les jardins de Lou, un tout nouveau quartier de Bessan

 

Entre la rue de la Pinède et la route de Béziers, un nouveau quartier vient de naître avec le lotissement « Les Jardins de Lou » réalisé par le groupe Angelotti de Béziers.

Le site d’implantation présentait de nombreuses contraintes topographiques, que les réalisateurs ont utilisées au mieux, et l’intégration du lotissement a été soignée, répondant aux attentes et aux fortes exigences de la municipalité.

Louis-Pierre Angelotti et son équipe ont invité sur le terrain le maire Stéphane Pépin-Bonet, le conseiller départemental Sébastien Frey, les élus municipaux, les entreprises ayant exécuté les travaux et les nouveaux propriétaires à son inauguration officielle, au cours de laquelle a été évoqué l’historique du projet et ses principales orientations architecturales et urbanistiques.

Ce nouveau quartier vient compléter le développement d’ampleur de Bessan, s’ajoutant aux autres créations de logements, à l’école maternelle en cours de construction, à la modernisation des équipements publics, au parc d’activités de la Capucière… Les nouveaux Bessanais présents, futurs habitants du quartier, ont d’ailleurs souligné qu’il s’agissait d’éléments déclencheurs dans leur installation à Bessan.

Modification de l’heure d’essai de la sirène d’alerte

 

Bessan est raccordée au réseau national d’alerte par une sirène déclenchée par la préfecture en cas de risque majeur. Afin de s’assurer du bon fonctionnement de la sirène placée sur le toit de la mairie, un essai mensuel, durant 1 minute et 41 secondes, était jusqu’à présent mis en œuvre à 12h ; cet horaire a subi des modifications et se fera dorénavant à Bessan comme dans toute la région du sud de la France à 12h15.

Pour rappel. La commune est concernée par quatre risques majeurs : inondations de l’Hérault, rupture du barrage, feux de forêt et pollution chimique d’un véhicule de transport via l’autoroute proche.

L’éclairage public en cours de rénovation

 

La municipalité, consciente des enjeux écologiques et financiers de l’éclairage public, a choisi d’utiliser le groupement d’achat du syndicat mixte « Hérault Energies » dont la vocation est de favoriser les économies financières des communes, ce qui n’est pas incompatible avec les économies en termes d’énergie. Ce système permettra à terme de baisser de 20% la facture annuelle d’éclairage public de la commune.

Philippe Marin, conseiller municipal et délégué de la mairie à « Hérault Energies », a fait réaliser un diagnostic sur l’éclairage public de Bessan, et un plan de modernisation a été validé dès 2017. La commune a donc sélectionné un maître d’oeuvre pour l’aider à réaliser ce programme triennal comprenant sécurisation, mise aux normes, et rénovation complète par des lumières à LED de l’éclairage. L’entreprise Citelum, filiale d’Edf, a été choisie pour l’exécution de ce programme, et les travaux, déjà en cours, se poursuivront durant plusieurs mois.

A noter : la réhabilitation des éclairages du stade de foot et des terrains de tennis fait également partie de ce programme.

Un premier repas organisé par les amis du Jumelage Bessans-Bessan

 

Pour la première fois, l’association « La Tuque Endiablée » du jumelage avec Bessans en Savoie, propose un repas ouvert à tous, adhérents ou non, le vendredi 23 novembre, à partir de 19h30, dans la salle des fêtes Aimé Péret. Ce rendez-vous permettra de réunir tous les amis du jumelage et de connaître les détails des prochaines initiatives prévues.

Le repas, préparé par le traiteur « La Noria », et au menu gourmand (apéritif, salade de chèvre chaud, cuisse de pintade farcie aux cèpes, trou normand, fromage, dessert, vins, café et pousse-café), sera animé gracieusement par « Epsilon », l'excellent groupe de l’école de musique de Bessan.

La participation de tous est modeste : 10 € par personne pour les adhérents, 20 € pour les non-adhérents. Pour faciliter l’organisation, les inscriptions sont obligatoires avant le lundi 19 novembre. Pour cela, contacter les responsables de « La Tuque Endiablée » au 06 22 44 26 99.

Les cavalières des Ecuries d'Aliyana brillantes en compétition

Au salon du cheval Equita-Lyon, la compétition pour la Coupe de France Barrel Racing, discipline western qui allie agilité et vitesse, comptait plusieurs jeunes cavalières des Ecuries d’Aliyana, qui ont fait preuve autant d’énergie et de détermination que de bonne humeur et d’esprit d’équipe.

Les épreuves se sont enchainées du mercredi au samedi soir, notamment par le championnat NBHA Barrel Racing et Pole Bending, disciplines enseignées aux Ecuries d'Aliyana, au même titre que l'équitation classique.

Les résultats de l’équipe bessanaise :

-Solveig Melet, double Championne de France catégorie A/B NBHA (1ère en Barrel Poney, et 1ère en Pole Bending Poney).

- Aliya Bentayeb, 4e en Barrel Poney de la Coupe de France NBHA, 2e en Pole Bending Poney, et participante aux championnats de France d'équitation western.

- Veda Lune Crozel-Burjade, 3e en Pole Bending Poney catégorie A/B NBHA France.

- Lisa Wattrelot, (la plus jeune participante aux compétitions Barrel et Pole Bending) 4e en Barrel Poney catégorie A/B NBHA France.

- Manon Hochard, qui malgré un excellent premier passage, n'a pas pu défendre ses chances suite à la blessure de sa jument.

- Sophie Bentayeb, propriétaire et coach des Ecuries d'Aliyana, 1ère en Pole Bending Open 3e division NBHA France, et 3e en Barrel Open 2e division NBHA France.

Une belle semaine, des résultats plus que bons : les cavalières en sont revenues très motivées pour une nouvelle année de compétitions.

Les nouveaux Bessanais invités à mieux connaître leur ville

 

Ce dimanche 18 novembre, la municipalité invite à la mairie tous les nouveaux habitants afin de leur faire connaître au mieux les richesses de Bessan, les activités locales et les actions municipales.

Cette cérémonie d’accueil débutera à 10h dans la salle du conseil municipal de la mairie où sera présenté un diaporama sur l’histoire de Bessan ; une visite guidée du centre historique suivra avec l’association « La Guilde » ; et enfin la rencontre conviviale avec les élus et les représentants associatifs sera clôturée par le verre de l’amitié.

Toutes les personnes récemment installées dans la commune, ou celles qui y résident mais qui n’ont jamais participé à cette cérémonie, sont invitées à s’y déplacer.

Pour plus de renseignements ou pour des inscriptions de dernière minute, contacter le service communication de la mairie en composant le 04 67 00 81 89.

Kaïs, un « vrai » petit Bessanais, et sa naissance imprévue

 

S’il était bien attendu par sa famille, le petit Kaïs est pourtant né de manière imprévue : alors qu’il devait voir le jour en milieu hospitalier, comme tous les nouveau-nés, il est apparu cinq jours avant terme au sein même du domicile de sa maman, avenue de la Victoire à Bessan.

Si la jeune maman Alicia a eu très peur, le bébé est venu de manière très tranquille, avant même l’arrivée rapide des sapeurs-pompiers, qui l’ont ensuite pris en charge, direction l’hôpital de Béziers… Mais c’est bien à Bessan qu’il a pointé le bout de son nez et c’est donc à la mairie de Bessan qu’il a été enregistré auprès du service de l’état civil, peu habitué à une telle procédure, car quarante-sept années sont passées depuis la dernière naissance survenue dans la localité !

Gaby Tissot, ancien médecin bessanais aujourd’hui retraité, se souvient très bien de ce jour-là. C’est lui, alors jeune médecin âgé de 32 ans, qui a facilité la naissance, le 3 juin 1971, d’un petit Bessanais lui aussi arrivé de manière impromptue.

Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, n’a pas manqué de saluer l’inattendue naissance de Kaïs, laquelle demeure un petit événement local. Avec sa première adjointe, Laurence Thomas, il est allé à la rencontre de la maman et de ses proches au centre hospitalier biterrois. Le bébé, en pleine forme, pèse 3 kg 400, et ne se doute absolument pas de l’intérêt qu’il suscite dans la ville. Tout le monde ne parle que de lui... qui pourra dire dans quelques années : moi, je suis né à Bessan !

Une cérémonie exceptionnelle pour marquer le centenaire de la fin de la guerre 14-18

 

La cérémonie commémorant le centenaire de la fin de la première guerre mondiale en France a réuni un nombre impressionnant de Bessanais de tous âges, que ce soit au Monument aux Morts du cimetière pour la partie officielle ou au Monument du Souvenir de l’avenue de la Victoire où prenait la suite, devant la reconstitution d’une tranchée par la Guilde 2 Bessan.

 

Les parvis des deux monuments en hommage aux Morts pour la France, d’ordinaire suffisants, ont été presque trop petits pour accueillir cette foule considérable d’adultes et d’enfants accompagnant en ces lieux le maire Stéphane Pépin-Bonet et les élus municipaux, le député de la circonscription Christophe Euzet, la fanfare départementale des pompiers, les associations patriotiques, les porte-drapeaux, les pompiers, les choristes, et les bénévoles.

Ce 11 novembre 2018, à 11h, tout juste cent ans après la signature de l’armistice en France, dès le matin, les cloches de l’église et de la mairie ont sonné ensemble à la volée.

En fin d’après-midi, dès 17h30, ce fut le moment des commémorations, d’abord devant le Monument aux Morts, où des gerbes ont été déposées en souvenir des 99 Bessanais morts pour la France durant la Grande Guerre, mais aussi ceux qui ont été victimes des conflits suivants et actuels, leur longue liste a été lue par un représentant d’association patriotique et un enfant.

Après les allocutions des différents intervenants, celle du maire de Bessan, qui a souligné : « Entretenir le souvenir est d’autant plus important aujourd’hui qu'il n'existe plus de témoins, ni d'acteurs directs de ce conflit. Votre présence nombreuse aux côtés des associations d’anciens combattants, assure la préservation de cette mémoire. »… « En ces temps où l’action devient le maître-mot de nos sociétés, souvenons-nous que le chemin de la paix a été long et sinueux. Rappelons aux jeunes générations que la paix est la seule voie possible pour préserver et faire vivre les valeurs républicaines et démocratiques, qui sont au cœur de notre action personnelle et collective. »

L’ensemble vocal de la Tucarella a ensuite interprété avec brio plusieurs couplets de l’hymne national.

Puis en cortège, les participants se sont rendus au Monument du Souvenir pour des lectures, par des adultes et des enfants, de textes de poilus écrits à leur famille et d’écrivains engagés dans les combats. Un moment particulièrement émouvant que le public, malgré son très grand nombre dans cet espace restreint, a écouté dans un silence absolu.

Deux passionnantes conférences sur le système solaire

 

Pierre Thomas, géologue, d’abord au CNRS, puis professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, a consacré l’essentiel de ses recherches à la géologie du système solaire, en particulier de Mercure, Mars et les satellites de Jupiter. Il est surtout connu pour son implication dans la diffusion des connaissances auprès du Grand Public et dans la formation des enseignants de lycée.

Dans le cadre des Journées Haroun Tazieff, il donnera deux conférences au Cap d’Agde, au musée de l’Ephèbe : le vendredi 16 novembre à 18h30, « Les volcans du système solaire », et le samedi 17 novembre à 14h30, « L’habitabilité dans le système solaire ».

Nouvelle désillusion pour le Stade Bessanais

 

Ce dimanche c’est sur le terrain gras de Vauvert que les rugbymen Bessanais ont affronté leurs homologues Gardois.

Le coup d’envoi est donné par les locaux qui mettent la pression et obtiennent rapidement une pénalité. Grâce à l’appui du vent et suite à un placage manqué du centre héraultais, son vis-à-vis marque entre les barres. Les Bleu et Blanc, après plusieurs séquences de jeu, se reprennent et obtiennent une pénalité, réussie par l’ouvreur Romain Escande. La fin de cette période sera très disputée et se terminera sur le score de 10 à 3.

En seconde mi-temps, les Bessanais, avec l’appui du vent, mettent la pression, et grâce à un jeu mieux construit, l’ailier Kevin Rocamora marque en coin, transformé par le buteur, Romain Escande. Les Bessanais ne lâchent rien, mais l’arbitre, par ses décisions surprenantes, pénalise leur équipe. Ainsi, sur une touche litigieuse, les Noir et Rouge s’emparent du ballon, réalisent un groupé pénétrant et franchissent à nouveau l’en-but. Les dix dernières minutes seront à l’avantage des Bleu et Blanc, mais une nouvelle fois les décisions arbitrales et la bonne défense adverse ne leur permettront pas de remporter le match, et les Gardois gagnent par 15 à 10.

Les hommes d’Antoine et Rossignol, pour le deuxième fois, repartent avec le point de bonus défensif comme seule consolation.

Dimanche 18 novembre, le Stade Bessanais reçoit à 15h l’équipe catalane de La Têt.

Séjour pour les ados en février à Bessans en Savoie

 

Le service jeunesse municipal organise pour la quatrième fois un séjour pour les jeunes à Bessans avec un « S », petit village savoyard de Haute-Maurienne jumelé avec Bessan, pendant les vacances d’hiver en février prochain. Ce séjour connait toujours un grand succès et permet, en plus des activités liées à la neige, la découverte du joli village de Bessans, situé dans la vallée de la Haute-Maurienne, au nord de Modane. Au programme : du ski, de la luge, des balades en montagne ainsi que des rencontres avec les jeunes montagnards.

Les parents dont les enfants sont intéressés par ce déplacement sont invités à se faire connaître au plus vite auprès du service jeunesse, car seulement une vingtaine de places sont disponibles. Les tarifs du séjour seront prochainement communiqués, et les familles peuvent bénéficier d’une aide de la caisse d’allocations familiales.

Pour tous renseignements complémentaires, tel. 06 22 44 26 92.